22/03/2014

1er jour du printemps: Message du Pape François à la mafia.

Le 21 mars 2014, le Pape a adressé ce message à la mafia: "Arrêtez de faire le mal, convertissez-vous. Que l'esprit de responsabilité l'emporte pas à pas sur la corruption".

Eh bien, ce message concerne également la Suisse, pays dans lequel la corruption est très présente, même si on ne la voit pas dans la rue, et si en général les affaires de corruption annoncées sont étouffées.

L'ONG Tax Justice Network (TJN) a créé un classement d'opacité financière (Financial secrecy index). La Suisse arrive en tête du classement. Elle est suivie par le Luxembourg, pays où le TJN dénonce  "un mélange dangereux d'opacité, de lacunes dans la législation fiscale et de règles financières laxistes". 

Le Luxembourg vient d'annoncer l'abandon de son secret bancaire. J'espère vivement que la Suisse fera des progrès dans ce domaine. C'est urgent. Il est important aussi que la justice suisse traite les affaires financières de façon efficace et applique enfin les articles du Code pénal suisse.

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

Commentaires

Juste au cas où : Le secret bancaire suisse n'est en aucun cas opposable à une autorité pénale suisse. Qu'est-ce qui vous a fait croire le contraire ? :)

Par expérience : le pays européen où il est le plus dur d'obtenir une information bancaire en Europe occidentale est la France, suivi de l'Angleterre. La France a d'ailleurs bien joué le coup dans le dernier rapport de l'OCDE. Le pays qui préside cette organisation lors de la sortie d'un rapport comparatif n'est pas audité. Dommage que cela ne soit pas tombé cette année :o)

Bref résumé (subjectif) :
La Suisse a posé des règles. Une fois ces règles remplies, l'information vous sera donnée dans un support utilisable et un délai très bref.

Le Luxembourg respecte ses règles nationales et a une pratique très restrictive dans la manière de remettre les infos.

La France argue d'un sous-effectif et ne fait rien ou presque rien.

La GB accuse à peine réception des demandes et les délais sont très très longs.

La Russie se moque ouvertement de vous si vous les appelez pour savoir où en est l'examen de la requête.

... Les USA ne communiquent pratiquement rien.

Il faut bien comprendre. Le débat sur le secret bancaire est là uniquement pour prendre de l'argent. Les règles sont une chose ; la pratique en est une autre. Vous devriez regarder qui finance TJN et son siège :o)

Écrit par : Jean N. | 22/03/2014

Répondre à ce commentaire

A Jean: Il faudrait tout-de-même savoir pour quelles raisons la justice suisse ne traite pas les affaires financières de manière sérieuse. Il existe de très nombreux exemples. Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 22/03/2014

Répondre à ce commentaire

Le pape est gonflé. L'état du vatican trempe depuis des siècles dans la mafia et la mafia utilise l'état du vatican pour faire transiter de l'argent sale. Les premiers concernés parlent pour mieux occulter. Je rejoins Jean dans ses commentaires. Si la suisse ne traite pas de manière sérieuse ces affaires financières, c'est tout simplement que la part du gâteau est énorme. Comme le disait Che Guevara, la tête de la pieuvre se trouve en suisse et ce n'est pas demain la veille que la structure s'effondrera, bien rôdée. L'état du vatican n'est que la prolongation dans le temps des pouvoirs occultes initiés au temps de rome et son empire. De plus, à la base, nous appliquons toujours le droit romain en occident. Tout ceci ne nous empêche certes pas de tenter de révéler les choses...

Écrit par : Ackermann | 24/03/2014

Répondre à ce commentaire

A Ackermann: Merci pour votre commentaire. Le pape est gonflé ... Non, je ne le crois pas. Le pape n'est pas responsable des faits qui ont eu lieu pendant des lustres, avant qu'il ne soit pape. Il essaie de modifier la situation et cela ne peut pas se faire en quelques mois. Il doit certainement y avoir des oppositions ... Quant à la Suisse, il faudrait aussi que les citoyens agissent au lieu de fermer les yeux concernant ces affaires financières non traitées par la justice suisse. Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 24/03/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.