18/04/2014

MME SADAOUI: 35 ANS DE COMBAT POUR DEFENDRE SA FILLE SABRINA ... (Canton de Vaud, Suisse).

Bonjour,

Je viens de terminer la lecture du livre que Mme Leina Sadaoui m'a offert cette semaine et je suis consternée, horrifiée, scandalisée.

Mme Sadaoui a accouché au CHUV le 11 avril 1979 à l'heure du repas de midi. Ayant été laissée seule dans la salle d'accouchement avec une stagiaire, l'accouchement s'est mal déroulé et son bébé, Sabrina, est gravement handicapé. Il s'en est suivi une saga judiciaire digne des républiques bananières. 35 ans plus tard, le litige n'est pas terminé ...

Je vous conseille très vivement de lire ce témoignage: Laisse tomber la neige, Une vie prise en otage par l'Etat de Vaud, Editions Baudelaire (2014, France), auteur: Leina Sadaoui.

En lisant ce livre juste avant Pâques je me suis souvent remémoré les paroles du Pape François faites le dimanche 13 avril 2014, qui concernent tout le monde (Chrétiens ou non): le pape François a ouvert les fêtes de Pâques en appelant les chrétiens à se demander s’ils ressemblent à ceux qui trahirent Jésus ou aux « courageux » qui lui furent fidèles. 

Il faut savoir que la majorité des intervenants dans cette affaire (médecins, avocats, juristes, Juges, etc) ont mis les bâtons dans les roues pour que Sabrina, qui doit déjà supporter son handicap, et sa famille ne reçoivent pas les indemnités auxquelles elles ont droit. Et pourtant une majorité de ces gens vont à l'Eglise le dimanche ... et ont été incapables en 35 ans de trouver une solution juste permettant d'aider Sabrina et sa famille.  

Et maintenant certaines personnes ont le culot de prétendre que les faits sont prescrits ... alors que Sabrina et sa famille supportent tous les jours avec un immense courage les conséquence de cette erreur médicale. Vraiment consternant. 

Pour commander ce livre et pour plus d'informations, voir le site Internet réalisé pour Sabrina: http://naissance-de-differences.com/

Un article concernant ce formidable combat a aussi été publié dans le journal 24 Heures et sur son site Internet en mars 2014:

http://www.24heures.ch/vaud-regions/interminable-bataille-fille-handicapee/story/11237188

Merci d'avance pour vos commentaires. Et merci aux personnes qui sont victimes de dénis de justice ayant lieu dans le canton de Vaud, de me faire parvenir leur témoignage (adresse email: mh@herzoginfo.ch).

Très bonnes Fêtes de Pâques à Tous. 

 

Complément du 3 juin 2014: Voilà les liens permettant de signer les deux pétitions créées par Mme Sadaoui. Merci d'avance pour vos signatures.

http://www.petitions24.net/pour_la_prescription_suisse_a_...

http://www.petitions24.net/pour_le_respect_des_droits_des...

 

Message reçu de Mme Sadaoui le 18 juin 2014: J’ai le plaisir de vous annoncer la diffusion, ce vendredi 20 juin à 20 heures, de l’émission Le Droit Chemin sur la chaîne suisse romande La Télé qui sera consacrée à nos 35 ans de combat contre le handicap, pour la justice et les droits fondamentaux de Sabrina. L’émission est également consultable sur Internet où chacun pourra la voir ou revoir après sa diffusion !

 

Voici le lien : http://www.latele.ch/ledroitchemin

 

Commentaires

Un élève est contrôlé par son prof., un ouvrier par son patron, un commerçant par sa clientèle, un journaliste par ses lecteurs. Mais qui donc contrôle un juge ? Un autre juge, c'est à dire personne.
Quelque 80% des requêtes présentées au TF sont déboutées, ce qui revient à dire que quelque 80% des requérants sont soit des imbéciles, soit des emmerdeurs - ou un mélange des deux. Je me suis laissé dire qu'à Strasbourg, la proportion est de 99%.....
Il est parfaitement certain qu'un certain nombre de requêtes doivent être rejetées, mais une telle proportion de refus est le signe certain que le système ne fonctionne plus.

Écrit par : J.C. Simonin | 25/04/2014

A M. Simonin: Merci pour votre message. De plus, dans certains cantons suisses il existe un Conseil de la Magistrature auquel les citoyens peuvent s'adresser. Mais dans le canton de Vaud, la Commission de Haute Surveillance du Tribunal Cantonal (CHSTC) ne sert à rien. Quand elle veut agir (par exemple dans l'affaire Marie), le TC s'en offusque en invoquant la séparation des pouvoirs ... De plus, les Députés qui siègent dans cette Commission sont en majorité des avocats en activité. Le canton de Vaud a demandé au Professeur genevois Thierry Tanquerel de donner son avis concernant le rôle de la CHSTC et son rapport devrait être terminé vers mi-mai 2014. On verra si ensuite des modifications seront effectuées et dans quels délais. Pour l'instant, j'en doute. Très bonne journée à Vous. Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 26/04/2014

A M. Simonin: J'ai appris hier 25 avril qu'une mère de famille de Saint-Gall, Mme Anita Chaaban, va déposer une initiative mardi prochain à Berne pour demander que les juges et les experts qui réalisent de graves erreurs en remettant en liberté des détenus dangereux (comme cela a été le cas dans les affaires Lucie, Marie, Adeline) soient sanctionnés. Les choses vont-elles enfin bouger ? Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 26/04/2014

Tant qu'à faire dans l'ironie, pourquoi ne pas soutenir :
- la condamnation de l'examinateur qui a délivré un permis de conduire lorsque l'élève commet une infraction au code de la route (c'est impardonnable ! le résultat est là pour le prouver, non ?) ;
- la condamnation de toute personne qui sourit dans la rue à un enfant susceptible de devenir un jour un prédateur sexuel (c'est impardonnable ! qu'elle ignore ses pulsions ne l'excuse pas ; pas plus d'ailleurs qu'il a trois ans et passera à l'acte dans 39 ans. Elle nourrit ses pulsions par son sourire et l'encourage à passer à l'acte. C'est sûr, non ?).

De manière plus générale, il faudrait aussi interdire à tout détenteur de la puissance publique la moindre possibilité d'exercer sa liberté d'appréciation. Après tout, c'est bien connu, il n'y a des erreurs judiciaires que dans les démocraties. :o)

Oui, ce que je viens d'écrire est totalement ridicule. Je suis désolé, mais votre dernier soutien a dépassé la limite de mon intérêt à vous lire. Oui, il y a des erreurs judiciaires, oui, la justice est perfectible, oui, les hommes/femmes qui la composent ne sont pas toujours au mieux de leur forme après des journées très longues et une pression considérable. Mais, non - vraiment non - vous avez tort de croire que votre expérience personnelle vous permet d'avoir un point de vue objectif sur ce qui se passe à longueur de journée au sein d'un tribunal. Malgré nos nombreux échanges, vous ne m'avez d'ailleurs pas permis de voir seulement le premier indice d'une erreur judiciaire (seulement des règles de procédure qui vous étaient inconnues et dont vous refusez qu'elles s'appliquent au cas particulier).

Je termine dès lors la lecture de votre blog aujourd'hui, à 23h59. Une bonne heure pour cela, non ?

Écrit par : Jean N. | 28/04/2014

A Jean N: Comme vous le dites votre message est totalement ridicule et je le confirme. Concernant mon combat, je peux vous fournir des preuves, mais pour cela il faudrait que vous communiquiez votre adresse email, ce que vous ne faites pas. Quant au combat de Mme Sadaoui, avez-vous lu son livre ? Certainement pas. Et ensuite vous vous permettez d'envoyer votre commentaire ridicule alors que cette dame réalise un combat depuis plus de trente ans. Merci pour votre "compassion" et votre égoïsme. Meilleures salutations. Michèle Herzog

Écrit par : Michèle Herzog | 28/04/2014

Ce 6 juillet 2016, un article a été publié par le journal 24 Heures concernant le combat interminable de Mme Sadaoui. Son avocat actuel, très tenace, réclame des dommages et intérêts de plusieurs millions aux trois avocats précédents (dont un avocat genevois devenu politicien ...). Voilà l'article:

http://www.24heures.ch/vaud-regions/L-avocat-de-Sabrina-se-retourne-contre-ses-predecesseurs/story/20635242

Je suis totalement scandalisée de constater que des victimes (M. et Mme Sadaoui et leur fille Sabrina) aient encore dû réaliser des procédures pendant 36 ans pour ne toujours pas arriver à obtenir des dédommagements corrects. Cela est totalement inhumain ! Ensuite on nous fait croire que les Droits de l’homme existent en Suisse …

Heureusement que Mme Sadaoui, très efficace, a enfin trouvé un avocat tenace ayant le courage d’attaquer trois avocats n’ayant pas réalisé leur travail correctement, tout en facturant très bien leurs honoraires … Il faudrait tout-de-même comprendre pour quelles raisons ces trois avocats ont réalisé de telles négligences ! Et s’il s’agit de négligences, alors pourquoi n’ont-elles pas été corrigées … pendant toutes ces années.

Mme Sadaoui est un héros. Je l'ai rencontrée deux fois chez elle. Son exemple m'a donné beaucoup de courage et de force pour poursuivre mon combat contre mon ex-avocat lausannois et la justice vaudoise.

Écrit par : Michèle Herzog | 06/07/2016

Les commentaires sont fermés.