29/09/2014

NOUVELLE CAISSE MALADIE PUBLIQUE, MAIS PAS UNIQUE.

Bonjour,

Suite aux résultats de la votation du 28 septembre 2014 concernant la caisse maladie publique, acceptée par quatre cantons romands, à savoir Jura (63% de oui), Neuchâtel (60%), Genève (57%) et Vaud (56%), il me semble possible de créer une nouvelle caisse maladie publique, mais pas unique, dans ces quatre cantons. Cette caisse publique serait alors en concurrence avec les caisses privées et le citoyen aurait le choix d'y adhérer ou non. Cela respecterait les résultats de cette votation refusée par le peuple suisse, qui ne veut pas d'une caisse publique, unique dans chaque canton.   

Cette nouvelle caisse maladie publique permettrait de montrer aux citoyens réticents que ce système peut parfaitement fonctionner. Etant donné qu'elle ne sera pas unique, la même caisse maladie devrait pouvoir être proposée dans les quatre cantons romands qui l'ont acceptée. Dans un premier temps, cette caisse publique sera en concurrence avec les caisses maladies privées déjà existantes. Si ce système fonctionne, il sera possible ensuite de le proposer aux autres cantons intéressés. Par exemple, Fribourg qui a refusé cette caisse maladie publique et unique par 50,3% des votes.

J'espère que la votation de ce 28 septembre ouvrira la voie à une telle solution, car il est urgent d'agir dans ce domaine. D'autant plus que les augmentations des primes maladies pour 2015 sont déjà annoncées. M. Maillard, dans le canton de Vaud, indique que les subventions seront de 522 millions en 2015 pour aider les citoyens à payer les primes d'assurances maladies. Pourquoi ne pas utiliser une partie de cette somme pour la création de cette caisse maladie publique, qui proposerait des primes moins élevées ce qui engendrerait moins de subventions ... ? 

Information ajoutée le 7 octobre 2014: En apprenant que la caisse maladie Supra sera intégrée au Groupe Mutuel dès le 1er janvier 2015, je constate que les caisses maladie vont devenir uniques dans chaque canton, mais privées. Il faut savoir si cette solution sera meilleure qu'une caisse unique publique. Qu'en pensez-vous ? 

Merci d'avance pour vos commentaires et de transmettre la copie de cet article à vos amis pour information. Meilleures salutations.  

Commentaires

Entièrement d'accord.
Il faut essayer.

Écrit par : Bertrand Buchs | 29/09/2014

A M. Bertrand Buchs: Merci pour votre message. D'après les réactions lues dans la presse et reçues, je constate que maintenant les politiciens ont peur que cette caisse publique, non unique, n'attire que les mauvais risques. A mon avis, si 50% des citoyens des 4 cantons romands ayant accepté cette votation adhèrent à cette caisse publique, il n'y aura pas que des mauvais risques. En plus, si les caisses privées peuvent refuser les mauvais risques, alors la caisse publique non unique pourrait aussi les refuser ... Maintenant, il faut avoir le courage de se lancer à l'eau ... Les paroles ne suffisent plus ! Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 29/09/2014

Pour moi, c'est un échec personnel de Pierre-Yves Maillard.
Bien que j'ai été un membre UDC et conseiller municipal, je porte à PYM, ma plus haute estime et considération.
PYM est un sacré bonhomme.
Le résultat de ce dimanche est plus orienté contre lui et sa personne, par ceux qui n'aiment pas les socialistes, qu'une véritable victoire, dont les citoyens en seraient les bénéficiaires, bien au contraire.

Pauvre Pierre-Yves Maillard, un homme politique rare, que l'on compte sur les doigts d'une seule main ... un homme intègre, digne de confiance, honnête, etc.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 29/09/2014

A Victor: Merci pour votre message et votre témoignage. En effet, le canton de Vaud a beaucoup de chance d'avoir un politicien aussi engagé et tenace que M. Pierre-Yves Maillard. Je pense que les résultats obtenus dans les 4 cantons romands sont dûs en grande partie grâce à son combat. Dans ces 4 cantons, il ne s'agit pas d'un échec. Malheureusement, M. Maillard n'est pas assez connu ou assez actif en Suisse allemande. Il ne peut pas être partout ... Si la caisse publique, non unique, est créée dans les 4 cantons romands, cela fera réfléchir les Suisses allemands ... Je l'espère. Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 29/09/2014

Chère Madame, ayant rencontré Pierre-Yevs Maillard, je me devais de le décrire et je trouve que, malheureusement, peu de politiciens lui arrivent à la cheville.

Dommage que le citoyen-électeur ne puisse pas voter pour un homme de son envergure pour le Conseil Fédéral.

J'attends donc, vous l'aurez compris, avec grande impatience les élections de 2015.

Bien à vous,
Victor

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 29/09/2014

Oui, je suis d'accord sur le sujet Pierre-Yves Maillard, il arriverait à me réconcilier avec n'importe quel parti politique :-)

Mais les coûts de l'assurance et de la santé ne sont pas dus seulement aux caisses, même s'ils y contribuent largement, mais au déni constant de l'Etat Fédéral de ses responsabilités en matière de santé liés à de si nombreux domaines qu'il faudrait un livre d'au moins 1000 pages - et c'est probablement sous-évalué - pour les décrire.

C'est un problème global, qui nécessite une vision holistique et qui touche absolument tous les domaines de la société d'aujourd'hui.


Et même si une caisse publique ne pourra résoudre ce problème, c'est peut-être le premier pas ou la première pierre pour échafauder une défense par rapport à tout le reste de la montagne.

Écrit par : Jmemêledetout | 29/09/2014

A Jmemêledetout: Merci pour votre avis concernant la santé. L'opacité dans tous les domaines et en particulier aussi dans le domaine des assurances ne permet pas de résoudre les problèmes. La caisse publique, si elle est créée, devra être transparente. Ce serait un premier pas dans la bonne direction. J'espère que les politiciens auront le courage de proposer cette caisse publique, non unique. Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 30/09/2014

Je me réjouis de votre "caisse publique, non unique".
Forcément, elle attirera touts les mauvais risques (donc aura les primes les plus élevées) et, de surcroît, elle aura à sa tête des politiciens de gauche. Ce sera très amusant de les voir justifier leur place et oublier les critiques actuelles contre les politiciens de droite qui sont membres du CA d'une caisse. :o)

Un peu comme le MCG qui siège maintenant dans les CA des établissements publics.

Sinon, rappelez-vous des raisons de la faillite d'ACCORDA... qui croyait qu'attirer les cas sociaux (dont les primes étaient payées par l'Etat) était une bonne idée...

Écrit par : Zut | 30/09/2014

A Zut: Merci pour votre avis. Il est nécessaire que cette caisse publique, non unique, soit transparente et ne soit pas gérée par des politiciens. Le fait que des politiciens acceptent ce genre de mandat doit être aboli (double mandat). Quant aux mauvais risques, il n'y a pas de raisons que cette caisse publique en ait plus que les autres assurances privées. Voir ma réponse ci-dessus à M. Bertrand Buchs, député et médecin, qui estime aussi qu'il faut essayer de créer cette caisse. Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 01/10/2014

La problématique des caisses, existantes ou futures, est lié à la loi fédérale. Tant qu'on ne la modifiera pas, on n'avancera pas d'un pas. Ceci inclut bien évidemment le problème des réserves, vaste mer opaque et incontrôlée. Il faudra d'une manière ou d'une autre parvenir à la cantonalisation des réserves, à leur 'attachement' à l'assuré pour éviter les effets pervers de recapitalisation forcée quand un assuré change de caisse. C'est d'abord la loi fédérale qu'il faut changer, ensuite viendra le temps d'une assurance publique en concurrence avec les caisses existantes.

Écrit par : uranus2011 | 01/10/2014

A Uranus21: Merci pour votre commentaire. Cette loi fédérale est-elle en cours de modifications ? Merci d'avance pour votre réponse. Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 01/10/2014

A Uranus21: Concernant la modification de la loi fédérale, il paraît que M. Berset, les Verts et les Socialistes ont fait des propositions allant dans ce sens, mais que la majorité, inféodée aux assureurs, les a rejetées. Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 01/10/2014

Madame,

Je suis étonné de ne pas lire un article écrit par vos soins, sur la mafia PLR Valais.
Couchepin, larbin de Revaz, Giroud et maintenant Germanier.

Êtes-vous ... occupée ?

http://www.rts.ch/info/suisse/6190683-le-plr-jean-rene-germanier-en-route-pour-un-quatrieme-mandat-au-national.html

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 02/10/2014

A Victor: Effectivement je suis très occupée par mon combat dans le canton de Vaud, car aucun service public (fisc, justice de paix, notaires, justice civile, justice pénale) n'a réagi quand je leur ai expliqué avec pièces pour preuves une très grave escroquerie de plusieurs millions ... En 2008, j'ai reçu de faux chiffres concernant un legs et je n'arrive toujours pas à savoir quels fonctionnaires devaient vérifier les faux chiffres produits par un héritier légal travaillant dans l'immobilier à Lausanne (biens immobiliers cachés, non cités et non estimés par trois fiduciaires, non déclarés au fisc depuis le 1.1.1999 ...). Pour plus d'informations concernant mon combat commencé en été 2003, voir certains articles de ce blog.
Concernant l'affaire Giroud et les vins coupés, la presse en parle déjà et j'ai ajouté des commentaires au bas des articles parus sur les sites de Tamedia (TDG, 24H et Matin). De plus, le site de M. Stéphane Riand, avocat habitant en Valais, fournit d'excellentes informations au sujet de ces affaires. Voir www.1dex.ch.
Merci de votre compréhension. Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 02/10/2014

Merci Madame pour vos explications.
Avec vous dans votre combat.
Meilleures salutations.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 02/10/2014

Encore un article sur la mafia politique du Valais.

http://www.rts.ch/info/regions/valais/6200518-jean-marie-cleusix-tance-par-une-commission-du-grand-conseil-valaisan.html

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 07/10/2014

Avec la nouvelle nous apprenant hier que la caisse maladie Supra va être intégrée au groupe Mutuel dès le 1er janvier 2015, je pense que le système s'oriente vers des caisses uniques dans chaque canton, mais privées ! Et à mon avis la situation sera pire pour les assurés que s'il s'agit de caisses uniques publiques.

Écrit par : Michèle Herzog | 07/10/2014

Oui.
L'entreprise de Revaz est devenue numéro 1 en Suisse.
Revaz doit maintenant jubiler.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 07/10/2014

Dommage que vous suggériez une caisse publique dans chacun des 4 cantons romands. Les personnes des autres cantons qui sont favorables à une telle caisse pourraient y adhérer s'il n'y en avait qu'une et cela accroîtrait le nombre d'affiliés.

Écrit par : Josiane Rouiller | 08/10/2014

A Mme Rouiller: Merci pour votre commentaire très intéressant. Toutes les idées sont les bienvenues. Le but de mon article est de créer un débat permettant de trouver des solutions respectant la décision du peuple suisse. On peut créer une seule caisse publique, non unique, pour les 4 cantons ou alors créer une seule caisse publique, non unique, qui soit ouverte à tous les citoyens suisses. Merci pour votre idée. Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 09/10/2014

Les commentaires sont fermés.