26/02/2015

3 mars 2015: Soutien aux lanceurs d'alerte.

Bonjour,

Plusieurs associations actives en France ont décidé de s'unir pour soutenir les lanceurs d'alerte le 3 mars 2015 et en particulier Mme Stéphanie Gibaud qui a dénoncé les pratiques d'UBS en France. Son procès va avoir lieu en mars 2015 à Paris. Voilà le lien concernant ce meeting: 

 http://www.ugict.cgt.fr/articles/actus/appel-unitaire-mee...

Et en Suisse, que font les multiples associations qui prétendent défendre les droits des employés et les droits des citoyens ? 

Où sont les lois qui défendent les lanceurs d'alerte ? Etant donné que les lanceurs d'alerte, en Suisse, ne sont pas protégés, ils sont souvent obligés d'utiliser des méthodes illégales (exemple: Falciani).

Il faut comprendre que les employés qui ont eu le courage de dénoncer des faits à leur hiérarchie, puis à la justice, n'ont pas réussi à obtenir gain de cause, ont perdu leur travail et subissent des procédure judiciaires interminables. Exemple: Mme Yasmine Motarjemi, dans le canton de Vaud qui dénonce certaines pratiques de Nestlé, voir l'article publié sur ce blog "Une femme en colère" et le reportage réalisé par France 5. Voilà le lien:

http://egalitedescitoyens.blog.tdg.ch/archive/2014/05/10/...

Pour information, une émission concernant les lanceurs d'alerte sera diffusée sur la RTS le 1er mars 2015. Voilà le lien:

http://www.rts.ch/emissions/religion/faut-pas-croire/6476...

J'espère vivement que les choses vont bouger en Suisse afin que les lanceurs d'alerte puissent enfin s'exprimer sans être en plus, souvent, condamnés pour diffamation. Ce qui a été mon cas, alors que les notables qui ont réalisé les graves infractions pénales que je dénonçais, avec preuves écrites, n'ont jamais été interrogés par un Procureur. Mes plaintes pénales déposées depuis octobre 2007 dans le canton de Vaud n'ont jamais été traitées.

De nombreuses personnes sont dans des situations similaires dans les cantons de Genève et Vaud, d'après les témoignages que je reçois. Mais on préfère citer la justice de pays éloignés ne fonctionnant pas ... Il faudrait déjà commencer chez nous en créant une Commission indépendante capable de dénoncer les dénis de justice et de sanctionner les procureurs et les juges qui n'appliquent pas les lois. Et c'est urgent.

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

 

Commentaires

Comme on dit: les cordonniers sont souvent les plus mal chaussés". La Suisse, le berceau des conventions des droits de l homme, la patrie du Croix Rouge, est à la traîne pour soutenir ses lanceurs d'alerte, que ce soit vous, Michèle Herzog, moi, ou d'autres personnes. Pourquoi d' ailleurs, RTS interview des lanceurs d'alerte en France comme si en Suisse ce phénomène n'existe pas. Cela me rappelle le President Iranian, Ahmadinejad. On lui a demandé: pourquoi vous ne resectez pas le droits des homosexuels en Iran. I a répondu: nous n'avons pas d'homosexuels en Iran. En Suisse, tout va bien. Il n'y pas de problèmes à dénoncer.

Écrit par : Yasmine Motarjemi | 26/02/2015

A Yasmine: Merci pour votre commentaire. Pouvez-vous me rappeler à quelle date vous avez commencé votre combat ? Est-il terminé actuellement ? Merci d'avance pour vos réponses. Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 26/02/2015

La première plainte a été déposée en mars 2011. Mais le comabat dure depuis 15 ans. Voilà le résumé:

Mon histoire se développe en trois périodes.

Un premier période commence avec mon arrivée chez Nestlé en 2000 en tant que Assistant Vice President en charge de la Gestion de la Sécurité Sanitaire des Aliments. Je découvre les manquements et les dysfonctionnements. Alors, je me bats pour améliorer leurs systèmes et leurs pratiques. Pendant cette période je confronte beaucoup de résistance et je rame contrecourant. Chez Nestlé France, je fais la connaissance d’un directeur de sécurité alimentaire que je ne sais pas comment qualifier. Il avait un dent contre les autorités réglementaires et l’OMS. Entre autres, il avait laissé un produit qui étouffait les bébés sur le marché pendant plus de deux ans. Heureusement, les enfants ne sont pas morts mais les consommateurs furieux avaient porté plaintes. J’ai du intervenir pour reformuler le produit.
Un deuxième période commence quand cette même personne arrive au Centre en 2006 au Département de Gestion de Qualité. Non seulement il prend des mesures de représailles envers ma personne et néglige la gestion de la sécurité alimentaire. Alors pendant plus de 4 ans je signale en interne, à tous les niveaux de la Direction ées dysfonctionnements de notre département et la gestion de la sécurité alimentaire. Au lieu de m’écouter ou auditer le département, on me harcèle encore plus. Malheureusement, par la négligence de la Direction, des incidents se produisent : les produits Nestlé sont implicqués dans l’incident de mélamine en Chine (2008), E. coli O157 aux USA (2009). Alors je deviens un témoin embarrassant, et la direction me harcèle encore plus. Je continue à protester. J’exige un audit de notre département, on me le refuse et alors j’accepte qu’on me licencie.
Puis, depuis mars 2011 il y a le troisième période pendant lequel un bras de fer juridique commence entre moi et avec Nestlé. Par tous les moyens, Nestlé essaye de retarder le procès et de me harceler juridiquement. Sa dernière tentative était de porter plainte contre la décision de la juge avant même que le procès commence. La plainte de Nestlé fut jugée « irrecevable ».


Écrit par : Yasmine Motarjemi | 26/02/2015

A Yasmine: Merci pour le résumé de votre combat contre Nestlé. Et félicitations pour votre énergie et votre ténacité. Courage à Vous pour la suite de vos démarches. Merci. Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 26/02/2015

Bonjour Mesdames,

en premier lieu merci pour vos informations et commentaires forts utiles. A ce sujet, il est important de relever que l'action politique de lobbying entreprise par le Parti Pirate que Madame Mortajemi avait contacté en son temps pour une action la soutenant a porté un premier fruit: la loi"pour une meilleure protection des lanceurs d'alerte" 13.094 a été renvoyé au CF pour nouvelle élaboration.

Madame Mortajemi en avait été informée, ainsi que l'association Utilopia qui la soutenait parallèlement. Malheureusement, les problèmes de compréhension sont multipliés par x lorsque des enjeux d'une telle envergure impliquent beaucoup plus de monde que l'on imagine et que les "personnalités" se croisent. Le parti Pirate a pour soucis de s'occuper de lois tout au plus et sans mettre en avant des cas particuliers, sachant que beaucoup s'impliquent dans ce genre de combat et que parfois des excès de zèle "nombrilistes" peuvent prendre le dessus avec des egos mis à mal. En ce qui concerne le point de vue du Parti Pirate, aller jusqu'à dire que Monsieur Falciani est une victime héroïque, permet de confirmer que Snowden est un Dieu et Madame Mortajemi une sainte. Par contre, si les principaux intéressés par une amélioration de la loi ignorent les efforts de personnes qui agissent sans le moindre intérêt, nous sommes loin du compte en termes de vraie justice équilibrée et il faudra beaucoup d'eau sous les ponts encore. Madame Mortajemi est en possession du dossier élaboré par le Parti Pirate Vaud sur la demande du Parti Pirate Suisse ainsi que du communiqué de presse de la Commission en charge de la 13.094 renvoyant cette dernière au CF. Ignorer ce genre d'avancée, qui demande de la patience et un esprit de collaboration sans failles avec nos autorités et élus, relève d'une forme de déformation professionnelle de la part de victimes tout à fait en droit de déraper moralement tenant compte de l'extrême souffrance dans laquelle elles peuvent se trouver. Le PPVD se met à disposition pour tout renseignement supplémentaire au sujet si nécessaire.

Pilar Ackermann
Vice Présidente du PPVD & membre du Comité BIEN.CH

Écrit par : Ackermann | 27/02/2015

A Mme Ackermann: Merci pour votre message. Je ne connais pas les échanges que vous avez eu avec Mme Motarjemi. Quand j'ai pris contact avec l'association Utilopia, je n'ai pas reçu de réponses utiles et n'ai pas bien compris quel est le but de cette association. Quant au Parti Pirate, probablement qu'il agit, mais son action n'est pas très connue. Dans le canton de Vaud et à Genève, les victimes dont j'ai reçu les témoignages ne trouvent pas d'aide, sauf de l'association SOS tutelles-curatelles si nécessaire. Merci à vous, Mme Ackermann, et au Parti Pirate pour le travail que vous effectuez. Il serait utile de mieux signaler vos démarches et vos actions. Merci. Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 27/02/2015

Merci Michèle,

merci pour votre réponse. En ce qui me concerne je me décharge de tout problème de communication. Par contre, je ne peux pas prendre sur moi l'inaction ou le manque de disponibilité d'autres qui ont leurs propres responsabilités. J'avais été désignée par le PPS pour cette mission et avais continuellement le soucis d'informer Madame Mortajemi, principale intéressée. C'était à elle de vous mettre au parfum. Nous avons tous nos priorités et surtout lorsqu'il s'agit de bénévolat.

J'avais aussi pour mission d'informer des concernés à l'étranger, ce que j'ai fait et mon travail a été apprécié à sa juste valeur et sans faire de remous inutiles. Madame Mortajemi a toujours été mise au courant et l'association Utilopia l'a soutenue, malgré aussi beaucoup de bâtons dans les roues.

L'important dans tout ceci est que cette information passe. Surtout à la suite de considérations défaitistes de plusieurs et il y a encore du travail à faire pour ceux qui veulent apprécier ce qui a été apporté gratuitement.La philosophie de base du PP est de savoir que nous sommes tous dans une ruche d'abeilles et que tout apport est à respecter, malgré les temps long et les incompréhensions.

Merc à vous pour votre travail sans relâche.

Bien amicalement,
Pilar Ackermann

Écrit par : Ackermann | 28/02/2015

A Mme Ackermann: Merci pour votre message. Je ne sais pas ce que Mme Motarjemi aurait dû m'expliquer. Et cela n'a pas d'importance. Mme Motarjemi réalise déjà un travail très conséquent et son combat lui prend beaucoup d'énergie depuis des années. Merci aussi pour votre travail. Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 28/02/2015

Les commentaires sont fermés.