30/07/2015

La Roumanie en avance sur la Suisse !

Bonjour,

J'apprends qu'il existe un parquet anticorruption très efficace en Roumanie. Voilà le lien: http://www.liberation.fr/monde/2015/02/05/en-roumanie-la-...

En Suisse, si une citoyenne dénonce ses soupçons de corruption, eh bien c'est elle qui sera condamnée pour diffamation. Expérience faite de septembre 2007 à septembre 2010. En plus, le juge pénal (Philippe Colelough) prendra connaissance d'infractions pénales réalisées par les notables, par le corrompu et par le corrupteur et par plusieurs experts-comptables diplômés, mais étouffera ces infractions pénales poursuivies d'office et ne les dénoncera pas.  

Les fausses déclarations écrites faites par le plaignant (mon ex-avocat), ayant donné lieu à mes soupçons de corruption, ne figureront pas dans le jugement pénal ! Les conséquences d'une pièce comptable primordiale, non reçue par cet avocat (pièce 203), ce qui a été admis par le juge pénal le 21.9.2010, seront totalement ignorées. Plus grave: le juge pénal arrive même à faire croire dans la suite de son jugement pénal que la pièce comptable a été reçue ! Et dit que tout le monde a bien travaillé: l'avocat, l'expert-comptable diplômé et les auteurs des deux autres estimations. 

Sans détenir la pièce comptable qui permet justement de vérifier les trois estimations que je soupçonnais être des faux, le juge pénal arrive à déclarer que les estimations sont justes !

Il serait temps de mettre en place en Suisse un parquet anticorruption et de prendre exemple sur ce qu'il se passe en Roumanie. 

Merci d'avance. Merci pour vos commentaires. Meilleures salutations.

 

Commentaires

Vous êtes loin d'être la seule qui vit des situations aberrantes d'une justice défaillantes:
Un avocat à Genève est nommé curateur. Non seulement c'est un ex-tolard emprisonné 3 ans en Tunisie pour appartenance à une mouvence terroriste, mais il est agacement mis en prévention à Genève pour entrave à l'action Penale.
Voilà comment il gère une curatelle:

• Absence de couverture maladie pendant 16 mois alors que le protégé est hospitalisé et frais hospitaliers se chiffrant en plusieurs dizaine de milliers de francs à charge du patient (plus de CHF 89'000.— pour plus de 8 mois d’hospitalisation);
• Retard sans motif de plus d'une année dans la demande de rente de veuf auprès des Nations Unies;
• Omission de demander l’adaptation de la rente AVS au nouveau statut de veuf du protégé pendant 2 ans ;
• Poursuite dirigée contre le protégé pour les frais hospitaliers non couverts à hauteur de CHF 52'000.-- alors que le compte bancaire du protégé est créditeur de CHF 79'000.— avant la mise en poursuite;
• Retards en matière fiscale et par conséquent taxation d'office et défaut de paiement des acomptes provisionnels sur 2013, 2014 ainsi que pour 2015 ;
• Retards récurrents dans les paiements des frais courants (SIG, Relais Dumas, médecins, Swisscom, Pharmacie de Bellevue, etc);
• Absence de traitement de tous les aspects successoraux concernant le protégé ;
• Refus de se constituer partie civile pour son protégé dans le cadre de la procédure pénale P/108/2013 contrairement à ce qui a été annoncé au Ministère Public en mai 2013 ;
• Absence de remise des relevés de compte malgré les demandes répétées du protégé au mépris de l'article 410 al. 2 CC;
• Absence de réaction aux demandes justifiées et répétées de la famille concernant les frais quotidiens du protégé et l'organisation de sa vie quotidienne au mépris de l'article 409 CC;
• Absence de demande de rente d'impotence
. Etc, etc, etc, etc ......

Il y a eu une plainte penale pour gestion déloyale et abus de confiance. Le Ministère Public a conclu à une non-entrée en matière: ce n'est que de la négligence ... Rien de plus !

La chambre Penale de recours a débouté la recourante: c'est tout simplement de l'incurie et les proches, membres de la même hoirie que le peotégé ne sont pas lésés voyons !!!!

Écrit par : Mona | 30/07/2015

Répondre à ce commentaire

http://www1.umn.edu/humanrts/cat/decisions/Fdecisions/tunisia188-2001.html

www.geneve-avocat.com

Un très bon conseil : passez votre chemin et vite, très vite !

Écrit par : Mona | 30/07/2015

A Mme El Meligi: Suite à mon expérience de la justice dans le canton de Vaud de 2007 à ce jour et aux divers témoignages reçus, je comprends que la justice invente différentes méthodes pour ne pas condamner les notables. Déclarations compromettantes et graves passées sous silence, refus d'entendre certains témoins, refus de réclamer les moyens de preuve non produits, décisions prises sans en avoir les preuves, plaintes pénales des victimes refusées pour des raisons incompréhensibles, etc, etc. C'est consternant. Et les autres juges qui prennent connaissance des jugements anormaux se taisent ... et déclarent les recours irrecevables ! Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 30/07/2015

Répondre à ce commentaire

Madame Herzog,

C'est le règne du népotisme dans toute sa splendeur.

A ce demander si dans le pouvoir judiciaire, la déontologie n'est pas elle-même constitutive d'infraction à la loi.

Lorsqu'il s'agit d'appliquer la loi au commun des mortels, ils s'en donnent à cœur joie.

Lorsqu'il s'agit de s'en prendre à un membre de leur nomenklatura, vous passez immédiatement du statut de victime à ennemi public no 1 !

On parle beaucoup d'une nouvel ordre mondial qui est là pour Matter les peuple sous domination de franc-maçonnerie.

Tout resté possible.

Voici un lien intéressant à lire

http://stopmensonges.com/dossier-la-franc-maconnerie-une-secte-qui-menace-les-droits-des-peuples/

Écrit par : Mona | 30/07/2015

Répondre à ce commentaire

Oui Madame Herzog, la Roumanie fait fort, très fort même.
Madame le Procureur Général, est elle même fille d'un Procureur, très respecté.
Le premier ministre lui-même est mis sous enquête, mais il préfère aller en Turquie, officiellement, pour soigner son genoux ...

http://www.pna.ro/index.xhtml

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 31/07/2015

Répondre à ce commentaire

La Roumanie doit une fière chandelle aux États-Unis d'Amérique, car ce sont eux, les sénateurs, qui défendent la politique de chasse de la corruption.

http://bn24.ro/avertisment-pentru-ponta-din-senatul-statelor-unite-nimeni-nu-se-atinge-de-laura-codruta-kovesi-video/


"Viitorul ambasador al SUA în România a fost atenționat în Senatul american să aibă grijă de Laura Codruța Kovesi, șefa Direcției Naționale Anticorupție. Președintele Comisiei pentru relaţii de politică externă a Senatului SUA, Ron Johnson, i-a transmis lui Hans Klemm, că dacă va fi confirmat în funcție, așteaptă de la el să se asigure că guvernul României o va sprijini pe „extraordinara Laura Codruța Kovesi”."


"Le Futur ambassadeur américain en Roumanie a été averti par le Sénat américain pour prendre soin de Laura Kovesi Codruţa, chef de la Direction nationale anticorruption.
Le président du Comité des Relations de la politique étrangère du Sénat américain, Ron Johnson, a remis à Hans Klemm, que s'il est confirmé dans le bureau, en regardant à veiller à ce que le gouvernement roumain serait soutenir l'«extraordinaire Laura Kovesi"."

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 31/07/2015

Répondre à ce commentaire

Très bon article! L'absence d'opérations anti-terroristes signifie que la corruption est considérée comme légale, surtout quand elle est pratiquée par des puissants. Outre le paradoxe sémantique et logique, ce qui est choquant est qu'elle passe inaperçue et le plaignant finit toujours par être traité comme un taré et victime. Dans certains pays "réputés" comme corrompus, les affaires anti-corruption connaissent souvent un aboutissement au lieu d'être étouffées ou cachées. Souvenons-nous du député attaché à un poteau juste avant le Mondial au Brésil, le combat contre les biens mal-acquits dans certains pays africains et d'autres cas.

Bonne journée à vous!

Écrit par : Salut | 31/07/2015

Répondre à ce commentaire

Merci à Victor et à Salut pour vos commentaires. Transparency International élabore des classements de la corruption dans chaque pays, mais je me demande bien quelles sont leurs sources ! Dans le canton de Vaud, la corruption est impossible à dénoncer et en plus les articles de Code pénal ne sont pas appliqués aux personnes qui pratiquent la corruption. Cela concerne les corrupteurs et les corrompus qui bénéficient d'une immunité (intouchables). Très grave complicité des juges et des procureurs. Tout s'achète ... Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 31/07/2015

Répondre à ce commentaire

Voilà l'article publié ce 1er août 2015 concernant les soupçons de corruption liés à l'activité de l'entreprise Roche en Roumanie: http://www.lematin.ch/economie/entreprises/roche-soupconne-corruption-roumanie/story/13003638

Écrit par : Michèle Herzog | 01/08/2015

Répondre à ce commentaire

Exceptionnel dessin du 1er août qui concerne aussi les cantons de Genève et Vaud.
http://1dex.ch/2015/08/une-justice-grillee/

Écrit par : Michèle Herzog | 01/08/2015

Répondre à ce commentaire

Suisse: article très intéressant concernant l'art inventé par les juges pour ne pas juger. http://1dex.ch/2015/07/le-metier-de-juge-ou-lart-de-ne-pas-juger/

Écrit par : Michèle Herzog | 05/08/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.