04/01/2016

4.1.2016: Soutien à M. Pierre-Yves Maillard, responsable de la santé dans le canton de Vaud.

Bonjour,

Voilà l'article publié ce 4 janvier sur le site du Matin: 

http://www.lematin.ch/suisse/maillard-veut-mettre-fin-lob...

Etant donné que mes deux commentaires ont été censurés par le journal Le Matin, alors qu'ils respectaient parfaitement la Charte du Matin, j'ai décidé de créer un article sur mon blog. Après avoir réclamé, Le Matin a fini par publier mes deux commentaires ... avec plusieurs heures de retard. Difficile de supporter la censure réalisée par des journalistes contre la liberté d'expression et en plus sans en comprendre les raisons.

Suite aux explications fournies par M. Maillard, j'estime que les Parlementaires qui jouent un double jeu en étant Parlementaire et au Conseil d'administration d'une assurance maladie devraient être immédiatement virés du Parlement. Il faut savoir si un Parlementaire, élu par des citoyens, est à Berne pour défendre les intérêts des personnes qui l'ont élu ou pour défendre ses intérêts et ceux des dirigeants des assurances maladie. Il est urgent à Berne de nettoyer les écuries d'Augias.

Le 29 décembre 2015, un article a été publié sur le site du Matin indiquant qu'un Valaisan très malade n'a pu obtenir qu'un traitement de 12 semaines (au prix de 83'000.- CHF ...) au lieu de 24 semaines, à cause du prix exorbitant du médicament utile, que sa caisse maladie refuse de payer. Si vous désirez lire cet article, merci d'utiliser le lien fourni dans le premier commentaire publié au bas de cet article.  

J'ai appris que le médicament utile à ce Monsieur valaisan est vendu 700 fois le prix de production. Il s'agit manifestement d'une escroquerie. Mais l'assurance ne va certainement pas se retourner contre le fabricant. Le malade valaisan en subit donc les conséquences ...

Conclusion: Le citoyen suisse est en général bien soigné, mais sur le plan financier il est pris en otage de trois façons: Par les primes exorbitantes des caisses maladie qui ne cessent de monter, par les prix des médicaments pratiqués en Suisse par les entreprises pharmaceutiques qui ne subissent aucuns contrôles et par les politiciens sans aucuns scrupules qui ne défendent pas les intérêts des citoyens.

Voilà de bonnes raisons pour créer dans les meilleurs délais une caisse maladie unique, au moins dans le canton de Vaud. Cette caisse unique pourra agir contre les dérives financières de ce système de santé. J'espère naturellement qu'ensuite d'autres cantons adopteront eux aussi une caisse maladie unique. C'est urgent. Ensuite il suffira d'interdire aux dirigeants de la caisse maladie unique de faire de la politique, comme c'est le cas pour les dirigeants de La Poste, Swisscom, etc. 

Merci d'avance pour vos commentaires qui seront publiés sur ce blog.

Merci M. Maillard d'agir avec fermeté contre ces dérives financières et éthiques. Je vous souhaîte mille succès en 2016 ... et une excellente santé.

 

Commentaires

Pour suivre le cas très grave lié à ce Valaisan malade qui n'obtient pas un traitement complet de sa caisse maladie, à cause du prix exorbitant du médicament, voilà le lien:
http://www.lematin.ch/suisse/vie-sursis-83-000-francs/story/29562428
J'espère vivement que cet homme obtiendra la totalité du traitement utile. Et qu'un journaliste nous tiendra informés. Il faudrait aussi que la caisse maladie se retourne contre le fabricant qui a augmenté 700 fois le prix du médicament. Il s'agit d'une grave escroquerie. Avec tous mes Voeux de guérison à ce Valaisan.

Écrit par : Michèle Herzog | 04/01/2016

Vous êtes la première à censurer !

Alors camembert !!

Écrit par : Corto | 04/01/2016

Non Corto. Depuis que mon blog existe, plusieurs années, je n'ai censuré que quelques commentaires provenant de 2 peut-être 3 internautes qui ne respectent pas la Charte de la TDG. Et même pour ces 2 ou 3 internautes j'ai très souvent publié leurs commentaires, avant de les censurer et je n'ai pas censuré sans raisons.

Écrit par : Michèle Herzog | 04/01/2016

La première chose "à virer" c'est l'obligation de s'assurer! Ca en devient
une pompe à fric pour ceux qui veulent s'alimenter en chimie et ceux qui la produisent, et cela sur le dos de la communauté!

Quand on voit des exemples du style pour suivre une chimio: 15 scanner sur une année, c'est d'une aberration totale

Il y a vraiment mieux à faire! Depuis 20 ans on n'en a vu que des effets négatifs. Alors il serait temps de faire -blocage- et ainsi faire capoter le tout, pour revenir à quelque chose de plus facultatif et équitable entre
ceux qui veulent se gaver de chimie et les autres!

Écrit par : Corélande | 05/01/2016

tout ce que j'ai écrit et que vous avez censuré était factuel et publié par des journaux, certes avec d'autres termes, mais en aucun cas, mes commentaires ne respectaient pas la charte TdG, qui publie et édite des des blogs systématiquement mensongers et insultant, simplement avec politesse !

Écrit par : Corto | 05/01/2016

A Corélande: Etant donné que je ne vais jamais chez le médecin et que j'ai fait une école de plantes médicinales pour mieux savoir me soigner et conseiller les personnes qui m'entourent, je comprends votre avis. Je pense tout-de-même que l'assurance maladie doit être obligatoire, mais à un tarif acceptable. Actuellement, ce système prend les citoyens en otage et ce n'est pas normal.

Écrit par : Michèle Herzog | 05/01/2016

A Corto: J'ai publié la très grande majorité de vos commentaires. Vous avez une façon d'interprêter la Charte de la TDG et moi une autre. Comme je vous l'avais dit: le plus simple eût été de créer votre propre blog.

Écrit par : Michèle Herzog | 05/01/2016

Les impôts taxent en fonction du salaire des contribuables.
Comment admettre ces primes qui ne tiennent pas compte de nos revenus?

Prestations sociales: "Ya qu'à"!

L'assurance maladie en ses début a calculé les primes de manière à ne gêner personne.
Ce fut "promis-juré"!

Comment comprendre que nos dirigeants, par décret, ou quelque chose d'apparenté, n'interviennent pas une fois pour toutes: primes en rapport avec les salaires ainsi que rentes AVS!


A ce sujet, pourquoi pas de treizième salaire pour les rentiers AVS?

Nous sommes comme pris en otage et ce n'est pas normal, écrit Michèle Herzog.

Ce n'est pas normal, certes, mais pas seulement.

C'est inquiétant.
Pourquoi?

Parce que les affiliés et de "manière contraignante" depuis des années et des années que cela dure... les affiliés se laissent faire, se laissent "tondre"!

Alors qu'il suffirait d'une grève générale "légitime" jusqu'à l'obtention de primes calculées en fonction des revenus de affiliés.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 05/01/2016

A Mme Belakovsky: Vous avez raison. Très peu de citoyens réagissent. Ils préfèrent se laisser "tondre" ... On verra jusqu'à quand.

Écrit par : Michèle Herzog | 05/01/2016

A Corto: Je ne publie pas votre dernier commentaire car une fois de plus il ne respecte pas la Charte de la TDG. Il existe aussi un autre problème: vous n'avez pas le courage d'envoyer vos commentaires sous votre nom. Vous utilisez un pseudo et préférez que d'autres personnes, dont le nom est connu, publient vos idées.

Écrit par : Michèle Herzog | 05/01/2016

Caisse unique "à condition que les primes soient adaptées aux revenus des affiliés"

parce que nous savons (il ne d'agit pas d'élucubrations!) que la caisse unique permettrait une meilleure transparence des comptes, certes, mais ne changeraient rien quant aux montants irréalistes des primes!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 05/01/2016

"Très peu de citoyens réagissent. Ils préfèrent se laisser "tondre". Oui mais vous oubliez qu'énormément de gens bénéficient de ces soins!
Et là il y a une grande distorsion et je ne suis de loin pas sûre qu'une caisse unique résoudrait le problème.

Il faut le libre choix et le libre arbitre, que ceux qui veulent s'assurer et payer en conséquence le fasse et que l'on puisse aussi choisir de ne pas s'assurer.
Je pense que seule une assurance hospitalisation devrait être obligatoire, comprenant la maladie et l'accident. Le reste facultatif.

Cela permettrait à tous de choisir, puis d'assumer en fonction!

Écrit par : Corélande | 05/01/2016

Le problème et je vous l'ai déjà dit, dès que vous secouez le cocotier, les singes utilisent votre patronyme pour publier des saloperies, et quand ça devient raciste et que les responsables se frottent les mains, c'est pas très "fair" comme règles de jeu !

C'est certainement le seul site (tamédia) qui donne autant de pouvoir aux commentateurs et aux créateurs de blogs autorisés.

Par contre je ne vois dans mon précédent commentaire ce qu'il y a de répréhensible, vous participez à la censure, voir plus que beaucoup sur cet espace TdG, alors ne vous plaignez pas lorsque l'arroseur et arrosé !

Depuis Charlie, il est vrai que tout le monde tremble (en Suisse).

C'est très mal parti, c'est une voie très savonneuse !

Écrit par : Corto | 05/01/2016

De plus en plus nous sommes de plus en plus, donc, la sélection (pas naturelle) a commencé son travail, des milliards de pauvres ou de moins riches, doivent mourir, c'est programmé ainsi !

De plus (ça en fait des "plus"), les uns ne sont pas seulement programmés à mourir, mais en plus, servent de cobayes, c'est pour cette raison que les remèdes naturels sont pourchassés comme aux temps des bûchers !

Il existe des traitements très efficaces pour des maladies très corrosives, mais ces traitements sont réservés et diffusés par couches de population, l'exemple exposé par Michèle dans sa note, démontre parfaitement ce mécanisme criminel, on ne peut pas l'appeler autrement !

Surtout comme nous l'avons vu, il s'agit de sélecteurs économiques avec d'un coté des privilèges et des marges surnaturelles (700x) !

bientôt des populations vont se révolter, et vous pourrez compter sur vos armées pour tuer, celles que vous avez financées toute votre vie !

Écrit par : Corto | 05/01/2016

La situation décrite est aberrante et je soutiens absolument l'idée de la séparation des fonctions. Cela relève du bon sens. Comment peut-on soutenir cette initiative activement ?

Écrit par : Yasmine Motarjemi | 05/01/2016

Merci pour ce témoignage.
Au cas où ce billet vous aurait échappé et histoire d'apporter un peu d'eau au moulin... http://poggia.blog.tdg.ch/archive/2015/12/21/corruption-swiss-made-suite-et-pas-fin-272780.html

Écrit par : PIerre Jenni | 06/01/2016

Un petit message économique d'espoir, celui-ci venant de Me. Bonnant :

Selon l'avocat genevois, Sfr. 2'600,-- est une somme dérisoire qui ne justifie en aucun cas le fait de tirer sur une "aide soignante" dans un hôtel grand-luxe !

Ce qui laisse présager d'un certain optimisme question, inflation !

Écrit par : Corto | 06/01/2016

Quel courage et ténacité fait preuve Mr Maillard. Merci,merci bravo . Ceux qui sont dans le budget
faible sont avec vous. C'est si rare qu'on nous défende.
Je m'interroge , comment le peuple suisse accepte si facilement cette augmentation de 17 francs
pour les personnes âgées.
Quand cesseront nous d'appauvrir les plus pauvres et enrichir les plus riches…..
Pauvre Suisse au top des pays les plus riches du monde….. c'est beau, mais es-ce le plus juste, généreux
avec une certaine population. S'occuper des autres c'est louables mais délaisser une part de ses citoyens , c'est quoi le qualificatif? C'est comme si je m'occupais des enfants de ma voisine et que je laissais tomber les mien……. drôle de vision…….
Je me réjouis de nos surprenantes et innovantes résoutions 2016.

Écrit par : Göcking | 06/01/2016

Les commentaires sont fermés.