17/04/2016

Panama papers: En suisse, aucuns citoyens fraudeurs ? Pourquoi ?

Bonjour,

Suite aux Panama papers, de nombreux noms de fraudeurs ont été publiés. Cela a provoqué la démission d'un ministre en Espagne et d'un autre ministre en Islande, par exemple. 

Et en Suisse, pourquoi les noms des citoyens fraudeurs ne sont-ils pas publiés ? 

En Suisse, la transparence est systématiquement remplacée par une opacité notoire. Raison pour la laquelle l'ONG Tax justice network place la Suisse en tête du classement de l'opacité financière. Voir à ce sujet l'article du journal Le Temps publié en novembre 2015: 

http://www.letemps.ch/economie/2015/11/02/suisse-reste-bo...

Les journalistes suisses ayant participé aux investigations dans le cadre des Panama papers sont-ils censurés ? Si oui, par qui ?

Il est urgent que les noms des fraudeurs suisses soient publiés. Et si des politiciens sont concernés, qu'ils démissionnent. Comme dans les autres pays.

Merci d'avance aux journalistes qui m'expliqueront pour quelles raisons les noms des fraudeurs suisses ne sont pas publiés.

Seconde question: La FINMA, organe de surveillance des activité financières en Suisse, dirigée par un ex-banquier d'UBS M. Mark Branson, ne pouvait ignorer l'existence des sociétés offshore créées par les banques suisses et par les intermédiaires financiers (avocats, fiduciaires). La FINMA n'a-t-elle pas averti le fisc suisse ? Les responsables du fisc dans les cantons suisses et au niveau fédéral ignoraient-ils l'existence des sociétés offshore ? Pour quelles raisons aucunes investigations n'ont-elles été effectuées ces dernières années par le fisc des cantons et de la Confédération pour découvrir les fraudeurs suisses du fisc ?

Troisième question: Certains citoyens suisses fraudeurs bénéficient-ils de privilèges fiscaux tenus secrets ?

Merci d'avance aux personnes qui me fourniront des explications claires à ce sujet.

Merci également pour les commentaires des internautes qui seront publiés au bas de cet article. Meilleures salutations. 

Commentaires

@Madame Herzog article plaisant mais le lite serait longue si l'on tient compte des nombreux petits boulots payés de main à main sans être jamais déclarés aux impôts
C'est le risque à courir quand on sait le nombre d'entreprise ayant fermé pour cause d'austérité
On sait qu'à l'époque d'Al Capone avec la prohibition tous azimuts c'est le marché noir qui est devenu tendance
A trop d'interdits en tous sens et genres ,les gens n'écoutent plus et c'est ainsi depuis toujours
Ceux qui ont eut des enfants savent très bien que plus on leur dira de ne as faire plus ils auront à cœur de faire le contraire, et ça rime
Par contre on est heureux de voir qu'au pays de la salade offschore c'est à dire la Grande Bretagne tout n'est pas si propre non plus
Très bonne soirée pour Vous Madame

Écrit par : lovejoie | 19/04/2016

Bonsoir, Il paraît que le 10 mai de nombreuses informations concernant les Panama Papers seront publiées. Tant mieux.

Écrit par : Michèle Herzog | 08/05/2016

Bonjour,

Déjà j'aimerai savoir si la Suisse a proposé d'acheter les fichiers pour savoir qui. La France ne pousse pas à ce type de procédé à ce que j'ai entendu. Bien entendu la Suisse, malheureusement pour elle, a tellement participé à ses fuites que peut etre cela occasionnerait des pertes financières pour des établissements bancaires, dit "respectables".

La rédactrice en chef de bilan nous parle de 80 000 milliard $ qui ont échappé à tout fisc et règlementation. Un tas d'argent qui regroupe mafia, hommes politiques et homme d'affaires (quand c'est pas les deux) et petit fraudeurs (masseurs, docteurs et autres professions libérales)

Écrit par : plumenoire | 09/05/2016

Les commentaires sont fermés.