27/05/2016

Les procureurs M. Jornot et Mme Sethi-Karam ne se récusent pas spontanément.

Bonjour,

Ces deux procureurs, qui vivent en ménage commun, méprisent les lois liées à la récusation. Deux magistrats, censés appliquer des lois, ne les appliquent pas à eux-mêmes et s'accordent donc des privilèges ... Etant donné qu'ils savent que cela n'engendrera aucunes sanctions, ils n'ont aucunes raisons de s'inquiéter.

Voilà l'article publié sur la TDG (merci de lire aussi les commentaires publiés): http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/procureur-general...

 

Les commentaires publiés au bas de cet article par Mme Mona El Meligi, qui connaît bien les dysfonctionnements de la justice genevoise, sont particulièrement intéressants. Il faut aussi constater que les internautes sont unanimes à s'inquiéter des dérives de la justice genevoise. Surtout aussi, car rien ne peut être entrepris pour que cela cesse, à cause de la séparation des pouvoirs. Système bien pratique ..., mais qu'il faudrait abolir.  C'est urgent.

 

Hier soir, 26 mai 2016, l'association genevoise Citoyen(ne)s pour la Justice Publique tenait son Assemblée Générale. Voilà le blog de cette association: http://citoyenspourlajusticepublique.blog.tdg.ch/

 

Peut-être que cette association pourrait agir. Merci aux citoyens responsables de prendre contact avec cette association genevoise pour savoir ce qu'il faut entreprendre afin que ces dérives cessent. Je me demande pourquoi cette association ne publie pas de commentaires au bas des articles de la TDG liés à la justice. Cela la ferait mieux connaître.

 

En attendant que d'autres citoyens proposent des solutions, merci de signer ma pétition réclamant un meilleur contrôle du travail de la justice dans les cantons suisses. Et merci de diffuser cette pétition.

https://www.change.org/p/le-grand-conseil-des-cantons-sui...

 

Mise à jour du 29 mai 2016:

Un article a été publié ce jour dans le Matin-Dimanche (cahier économique) concernant le laxisme du Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM). Me Giorgio Campa, qui a demandé la récusation de ces deux procureurs, dit: "qu'il faudrait une réforme urgente de cette institution dont aucune décision n'est divulguée et qui donne l'impression d'agir sans contrôle extérieur".  

Le Député MCG Jean Sanchez, ancien No 2 de la police, dit: "Pourquoi ne pas former un CSM romand ?". Voilà une proposition très intéressante, à condition que les personne composant ce CSM ne soient pas justement les personnes dont il faut contrôler le travail ...

Mise à jour du 31 mai 2016:

M. Gerhard Ulrich, créateur de l'association Appel-au-Peuple en novembre 2000 m'a donné son avis concernant ce CSM romand: 

Il faut un contrôle de l’extérieur par des non-juristes et abolir la séparation des pouvoirs.

Les Conseils de la magistrature créés un peu partout n’ont donné rien de bon. C’est une 4ème instance de contrôle (après le Tc, le TF et la CEDH) – inutile ...

 

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.  

Commentaires

L'article de la TDG concernant ces procureurs a été publié sur le site de l'1dex:
http://1dex.ch/2016/05/justice-menage-commun-dun-procureur/#.V0h0v9SLSt8

Il faut savoir qu'en Valais les dérives de la justice sont dénoncées sur ce site. La majorité des articles liés à la justice est écrite par Me Stéphane Riand, avocat et notaire valaisan.

Écrit par : Michèle Herzog | 27/05/2016

Répondre à ce commentaire

Le Conseil supérieur de la magistrature est un organisme censé contrôler les le pouvoir judiciaire à Genève. Voici la liste de ses membres : (mise à jour 1.4.15)
Mme Christine JUNOD, Présidente, Présidente de la Cour de Justice
M. Olivier JORNOT, Procureur général
M. Patrick CHENAUX, Juge à la Cour de justice
Mme Sylvie DROIN, Juge à la Cour de justice
M. Stéphane ZEN-RUFFINEN, Juge au Tribunal pénal
Mme Quynh STEINER SCHMID. Ancienne magistrate titulaire du pouvoir judiciaire
M. Marc BONNANT, Avocat
M. Michel VALTICOS, Avocat
Mme Audrey LEUBA, Professeure ordinaire de droit civil à l'Université de Genève
M. Dominique FAVRE
M. Guy-Olivier SEGOND

Il est aisé de constater que ses membres ne peuvent pas garantir un traitement objectif des plaintes adressées au dit conseil, et ceci est prouvé.

Écrit par : SOS Tutelles-Curatelles | 27/05/2016

Répondre à ce commentaire

Comme si la magistrature helvétique avait besoin de soupires sur fond d'oreillers pour concocter leurs recettes miracles !

En fait ils ont même apposés leurs noms, tous, sur des listes de mariages sectaires, chacun des procureurs représentent sa famille, et là je ne parle pas d'un marivaudage passager, mais d'une union ratifiée par des chartes monacales.

Impossible de devenir procureur à Genève, si pas affilié à un de ces partis impliqués dans des affaires, alors, un petit écart amoureux, me semble être un moindre mal dans ce bordel réservé exclusivement à ses membres !

De plus, l'inceste, tant que ça reste dans la famille !

Écrit par : Cyrano | 28/05/2016

Répondre à ce commentaire

Voilà le complément d'information ajouté à cet article ce 29 mai:

Un article a été publié ce jour dans le Matin-Dimanche (cahier économique) concernant le laxisme du Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM). Me Giorgio Campa, qui a demandé la récusation de ces deux procureurs, dit: "qu'il faudrait une réforme urgente de cette institution dont aucune décision n'est divulguée et qui donne l'impression d'agir sans contrôle extérieur".

Le Député MCG Jean Sanchez, ancien No 2 de la police, dit: "Pourquoi ne pas former un CSM romand ?". Voilà une proposition très intéressante, à condition que les personne composant ce CSM ne soient pas justement les personnes dont il faut contrôler le travail ...

Écrit par : Michèle Herzog | 29/05/2016

Répondre à ce commentaire

Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM). M. Gerhard Ulrich, créateur de l'association Appel-au-Peuple en novembre 2000 m'a donné son avis concernant le CSM romand proposé par un Député genevois:

Il faut un contrôle de l’extérieur par des non-juristes et abolir la séparation des pouvoirs.

Les Conseils de la magistrature créés un peu partout n’ont donné rien de bon. C’est une 4ème instance de contrôle (après le Tc, le TF et la CEDH) – inutile ...

Écrit par : Michèle Herzog | 31/05/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.