19/06/2016

Zurich: Initiative UDC de protection de la famille.

Bonjour,

Je n'ai jamais voté UDC, mais dans ce cas je dois admettre que l'initiative de l'UDC est très importante et urgente, car les abus en SUISSE dans le domaine de la "protection" de l'enfant et des personnes âgées sont consternants. 

La Suisse fait toujours croire, à l'étranger, qu'elle défend les Droits de l'homme. Mais dans la réalité ce n'est pas du tout le cas. Il faut vivre en Suisse pour le comprendre.

Les personnes victimes des abus de l'Etat sont prises dans un piège. Elles ne peuvent se défendre, car l'Etat détient tous les pouvoirs. En plus, les victimes n'ont souvent ni l'énergie, ni les moyens leur permettant de se défendre. Les familles ayant essayé d'intervenir contre ces abus n'ont très souvent jamais réussi à obtenir gain de cause.  

Voilà un article qui va intéresser toutes les personnes confrontées à ces services de soi-disant protection de l’enfant et des personnes âgées.

http://www.lematin.ch/suisse/Initiative-pour-une-meilleur...

Et les autres partis politiques, pourquoi ne réagissent-ils pas contre ce système digne d’une dictature ?

A Genève, l'association SOS Tutelles, présidée par Mme Brigitte Pivot, se bat contre les dérives de ce système. Il existe d'autres associations qui essaient de défendre les droits des parents par exemple. Merci à tous ceux qui se battent pour défendre les Droits des citoyens.

Merci d'avance pour vos commentaires et vos témoignages très importants. Merci de diffuser cet article (à l'étranger aussi). Meilleures salutations. 

Commentaires

Bonjour Mme Herzog, ma réaction a été absolument identique à la vôtre ! Enfin une initiative qui vise à mettre fin à un très grand nombre d'abus intolérables ! Je félicite très vivement l'UDC pour cette excellente initiative. C'est à peine croyable de voir avec quelle facilité on peut en Suisse porter une atteinte grave à la liberté des personnes, ceci de façon totalement arbitraire et abusive, avec quelle facilité on peut priver des gens de leurs droits les plus élémentaires. Ceci n 'est pas sans rappeler certaines pages sombres de notre histoire : l'époque, d'ailleurs pas si lointaine, des internements administratifs pour lesquels le Conseil Fédéral a présenté des excuses et dont on prétend maintenant "indemniser" les victimes à l'aide d'un su-sucre ! Mais voilà, il existe toujours actuellement des privations de liberté que l'on qualifie pudiquement "à des fins d'assistance ", et ceci est un scandale sans nom !!!

Écrit par : Claudine Sandoz | 19/06/2016

Répondre à ce commentaire

Merci pour ce précieux article.

Et c'est effectivement une excellente initiative de l'UDC.

Le changement de loi a aidé à la spoliation des personnes âgées et la destruction des familles en faveur des avocats-curateurs, nommés au prix le plus fort et au détriment de la personne à protéger.

Dans le cas de mon père, bien que je sois la seule fille qui s'occupe de son père, le tribunal a écarté ma nomination en tant que curatrice, prétextant un conflit d'intérêts à cause de la succession de ma défunte mère dont il ne reste que la villa familiale où habite mon père et où j'y ai emménagé pour m'en occuper. Ma sœur, actuellement
en procédure pénale, a escroqué notre défunte mère mourante avec un cancer en phase terminale en lui vidant ses comptes bancaires. Néanmoins l'objection de cette dernière pour que je sois curatrice de mon père a eu la faveur du tribunal de PREDATION de l'adulte et de l'enfant.

Le TPAE a choisi un avocat qu'il a nommé curateur d'office. Ce dernier faisait l'objet d'une mise en prévention par le Ministère Public Genevois un an avant sa nomination en tant que curateur pour entrave à l'action penale. Une recherche Google montre qu'il a été incarcéré en Tunisie 3 ans pour appartenance à un mouvement intégriste. Imed ABDELLI est membre actif des frères musulmans. Malgré une dizaine de procédures pour le démettre, le TPAE s'acharnait à le maintenir jusqu'à ce que les préjudices aient atteints
CHF 200´000.--

Ils ont finalement invoqué le conflit d'intérêt pour m'écarter de la curatelle et nommer un autre curateur du même gabarit. Toujours avocat bien sûr à un prix de CHF 200.--/h à CHF 450.--/h en illimité et à vie ! Au mépris du règlement de rémunération des curateurs selon lequel mon père n'est pas éligible pour rémunérer un curateur privé.
Les juges violent sciemment les réglementations et les avocats vous répondent " les règlements ce n'est que de la théorie Madame".

Le but est de créer une situation de faillite pour vendre le bien immobilier par contrainte.

Imaginez: un curateur-avocat et 3 ans de taxations fiscales d'office et aucun acompte provisionnel de payé : mais dans le jugement ce n'est nullement la faute du curateur !

8 mois consécutifs où mon père n'avait pas un seul centime de son propre argent pour vivre. Sans moi il serait mort de faim.

16 mois d'assurance maladie impayés.

8.5 d'hospitalisation inutile sans couverture d'assurance maladie.
Poursuite en faveur des HUG de CHF 52'000.--, etc, etc, etc ....

2 ans où aucune facture médicale a été soumise à l'assurance-maladie pour être remboursé.

Et maintenant le juge Philipe GUNTZ responsable de ce désastre, sans jamais avoir vérifié les comptes du curateur Imed ABDELLI ni lors de l'entrée de fonction ni sortie de fonction, fais obstruction pour passer l'échéance du delai d'une demande en responsabilité civile contre l'Etat pour ne pas être mis en cause.

C'est monstrueux. Un juge pervers et préjudiciable qui veut mettre un protégé en faillite et qui me menace à chaque courrier que je lui adresse.

En avril j'ai déposé une demande de récusation, et j'attends ...

On parle du President de ce tribunal de perversion !

Écrit par : Mona | 19/06/2016

Répondre à ce commentaire

Commentaire reçu de Mme Monique Golay:
Bonjour,
J'ai posté sur ma page facebook (Monique Golay) une vidéo qui montre le curateur-avocat externe de ma mère qui a plein pouvoir pour me harceler à mon domicile:
https://www.facebook.com/monique.golay

Écrit par : Michèle Herzog | 19/06/2016

Répondre à ce commentaire

Merci Mme Claudine Sandoz, Mona et Mme Monique Golay pour vos témoignages. J'espère que l'UDC poursuivra son projet d'initiative de protection de la famille. Pour que des améliorations aient lieu dans ce domaine, il faut aussi obtenir la séparation des pouvoirs et créer des commissions indépendantes capables de vérifier sérieusement le travail de la justice.
Ces dérives ont lieu, car les politiciens refusent de s'immiscer dans les affaires de la justice.
Merci de signer cette pétition réclamant un contrôle du travail de la justice et de la diffuser dans les cantons suisses:
https://www.change.org/p/le-grand-conseil-des-cantons-suisses-et-mme-s-sommaruga-controle-du-travail-de-la-justice-en-suisse

Écrit par : Michèle Herzog | 19/06/2016

Répondre à ce commentaire

Excellente initiative qui arrive à point nommé quand on lit que de faux plombiers arnaquent des personnes âgées et que d'autres certifiés essayent d'en faire autant
A croire que la météo pluvieuse leur donne à tous des idées pas très catholiques ou peu orthodoxes
Trop c'est trop surtout quand on les a vu grandir

Écrit par : lovejoie | 21/06/2016

Répondre à ce commentaire

"je dois admettre que l'initiative de l'UDC est très importante et urgente"

Et si vous donniez le texte de cette initiative à vos lecteurs, pour qu'ils puissent se faire une opinion sur sa valeur réelle ?

Écrit par : Casimir Branquignasse | 22/06/2016

Répondre à ce commentaire

A Casimir B: Je ne sais pas si le texte de l'initiative est définitif. En faisant une recherche sur Internet, j'ai trouvé un texte, mais il n'est pas daté. La collecte des signatures doit commencer en septembre. D'ici là le texte sera certainement disponible et je le publierai. Pour l'instant, mon avis est basé sur les déclarations faites par les auteurs de cette initiative (voir l'article du Matin) et suite aux différents témoignages que je reçois depuis plusieurs années concernant les abus existants dans ce domaine de la soi-disant "protection de l'enfant et des personnes âgées".
Je me demande aussi à quoi servent toutes les fondations qui prétendent protéger les enfants et les personnes âgée. A part SOS Tutelles à Genève qui se bat vraiment, j'aimerais bien savoir ce que font vraiment les autres associations.
Si elles sont efficaces, alors pourquoi en est-on arrivé dans plusieurs cantons à cette situation si dramatique ? Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 22/06/2016

Répondre à ce commentaire

La protection de la famille, soutien aux mères ou pères célibataires, enfants (en difficulté scolaire jamais étrangères au vécu familial comme sociétal!. Personnes âgées dans le respect de leur indépendance tant que faire se peut en évacuant les variées "solutions de facilité".

Un peu plus loin quelque soit le choix Brexit ou non dont nous aurons l'information demain il est certain que le choix de la verticalité l'emportera sur tout le reste parce que malheureusement tendance, modernité au goût du jour. Verticalité c'est-à-dire de plus en plus les atteintes é la démocratie.

Il nous faut, bien que pas de l'UE, nous mobiliser en luttant pour nos acquis tout en soutenant les pays de l'UE en difficulté trop souvent victimes des abus de Bruxelles.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 22/06/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.