21/11/2016

Pétition pour la transparence dans le canton de Genève concernant les sociétés secrètes (francs-maçons, clubs de service).

Bonjour,

De nombreux citoyens n'arrivent pas à obtenir des décisions de justice sérieuses et compréhensibles dans les cantons romands. Cela concerne aussi le canton de Genève, d'où la pétition que je viens de créer, car les dysfonctionnements de la justice sont dûs aux liens secrets existants entre les citoyens dominants.

Suite à une votation ayant eu lieu en Valais en septembre 2015, les magistrats (procureurs, juges, ...) doivent déclarer ouvertement leur appartenance à la franc-maçonnerie et aux clubs de service. La votation réclamant la même chose pour les Députés valaisans a été refusée de justesse. Voir ce lien:  

http://www.lematin.ch/suisse/La-grande-peur-des-francsmac...

Dans le canton de Genève (et dans le canton de Vaud), c'est le silence complet et rien n'est entrepris pour obliger les magistrats et les politiciens à déclarer leur appartenance à ces sociétés secrètes. Les membres de ces loges maçonniques et clubs de service tirent les ficelles, en secret. La séparation des pouvoirs n'existe pas (contrairement aux déclarations officielles). Il est certain que les magistrats francs-maçons ne sont pas impartiaux. Ils protègent certains citoyens dominants (probablement également francs-maçons). D'où les très nombreuses victimes de la justice genevoise. Raison pour laquelle je viens de créer une pétition. La pétition concernant le canton de Vaud existe déjà. Voir un article précédant de ce blog. 

Pour que cette situation opaque cesse, il est très important de savoir si tel procureur ou juge fait partie de sociétés secrètes. Avant une votation, il est également nécessaire que les citoyens sachent de quelle loge maçonnique et clubs de service un ou une candidate fait partie. La transparence est urgente. 

Cette nouvelle pétition réclame que toute la lumière soit faite dans le canton de Genève concernant ces sociétés secrètes. Voilà le lien permettant d'obtenir le texte de cette pétition et de la signer. Merci à vous. 

https://www.change.org/p/grand-conseil-du-canton-de-gen%C...

Merci également de diffuser cet article auprès de vos contacts pour que de nombreuses signatures soient obtenues rapidement. Les signatures des citoyens des autres cantons suisses sont naturellement aussi les bienvenues. Leur soutien est très important. Merci à eux.

A part Vaud et Valais, j'ignore comment ce problème est résolu dans les autres cantons suisses. Si vous détenez des informations sur la façon dont les autres cantons suisses gèrent cette opacité, merci d'avance pour votre commentaire et vos explications (click sur le mot commentaire au bas de cet article).

Vos commentaires concernant cet article seront publiés sur ce blog. Meilleures salutations.

Commentaires

Bon écoutez, si c'est vrai qu'il y a ces protections et injustices, c'est contre un mur et feu qu'il faut faire.

Écrit par : Révolte | 21/11/2016

Répondre à ce commentaire

Un documentaire récent de la télévision nous a montré (entre autres) le fonctionnement de la société secrète dont fait partie l'ancien Président US Bush et le présent John Kerry. Désolant de puérilité ! Mais efficace dans la lutte pour le pouvoir !

Écrit par : Mère-Grand | 22/11/2016

Répondre à ce commentaire

A Revolte et Mère-grand: Ce qui est important c'est de comprendre aussi ce qu'il se passe chez nous, dans les cantons romands. Et de combattre ces injustices et ces méthodes scandaleuses. Merci de signer cette pétition. Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 22/11/2016

Répondre à ce commentaire

Les personnes qui participent actuellement à des procédures judiciaires devraient avoir le courage de demander à leur avocat, à celui de la partie adverse et au juge de quelles sociétés secrètes ils font partie (franc-maçon ?, clubs de service ?) afin d'obtenir plus de transparence.

Écrit par : Michèle Herzog | 24/11/2016

Répondre à ce commentaire

Madame, manifestemet vous ne connaissez pas la francmaçonnerie. La discrétion qui parfois la caractérise est surtout due aux nombreuses persécutions dont elle a fait l'objet, en de la part de régimes dictatoriaux. Votre thèse tient plus du conspirationnisme que de la raison.

Écrit par : Galileo | 24/11/2016

Répondre à ce commentaire

A Galileo: Actuellement nous ne vivons plus sous une dictature. La transparence concernant ces liens secrets est indispensable dans une démocratie. J'espère que les personnes, confrontées à la justice, pourront savoir quels sont ces liens. Cela explique les injustices subies par de nombreux citoyens dans les cantons suisses. Plus de 1000 cas d'injustices ont été étudiés. Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 25/11/2016

Répondre à ce commentaire

Voilà un nouvel exemple montrant qu'il est très important de connaître les liens secrets existants entre les parties en présence. Ces liens secrets pourraient permettre de comprendre pour quelles raisons les lois ne sont pas appliquées, pour favoriser une personne. Dans cette affaire genevoise de garde alternée, c'est la mère qui est tout-à-coup favorisée. Voilà l'article:
http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/Un-pere-se-bat-pour-obtenir-la-garde-alternee-de-ses-enfants/story/27552792
1er problème: personne ne pose de questions pour connaître ces liens secrets.
2e problème: Les victimes des dysfonctionnements judiciaires ne comprennent pas le rôle très important et néfaste joué par les sociétés secrètes.

D'où l'importance de diffuser cette pétition. Merci.

Écrit par : Michèle Herzog | 25/11/2016

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
Voilà le texte publié sur le site de l'Ordre des avocats vaudois (www.oav.ch):

Le serment

L’avocat vaudois, comme le médecin, débute sa vie professionnelle en prêtant serment.

La main levée il dit « je promets, comme avocat, d’exercer ma fonction avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité, et de respecter les obligations professionnelles prévues par la Loi » (art. 20 de la Loi sur la profession d’avocat).

Ce serment, proche de celui prêté en France depuis qu’il a été promulgué en 1982 par Robert Badinter, alors Ministre de la Justice, marque l’engagement solennel et personnel de l’avocat d’être fidèle aux quatre valeurs qui forment les piliers de sa profession : conscience, indépendance, probité et humanité.

En prêtant serment l’avocat affirme n’être pas un simple prestataire de services juridiques. Il revendique assumer non seulement son rôle premier de défenseur du justiciable mais aussi d’acteur nécessaire de la vie en société, affranchi de toute influence des pouvoirs quels qu’ils soient.

Le serment de Robert Badinter - article de La Gazette du Palais (3 au 5 sept. 2006)

Je viens d'envoyer un email à la Bâtonnière de l'OAV pour lui demander comment elle gère les contradictions entre le serment publié ci-dessus et le fait qu'un grand nombre d'avocats vaudois fassent partie d'une loge maçonnique, dont les accords sont secrets.

Je lui ai aussi demandé comment un client peut-il savoir si son avocat(e) fait partie d'une loge maçonnique.

J'attends la réponse. Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 29/12/2016

Répondre à ce commentaire

Madame Michèle Herzog,

Il y a des lecteurs francs maçons qui ont assurément pris connaissance de votre article.

Pourquoi aucun d'entre eux ne réagit-il?

Les anciennes sociétés à mystère n'y gagneraient-elles pas en transparence plutôt que d'ajouter à tant d'opacités contemporaines?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 29/12/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.