13/12/2016

Confédération suisse: La justice doit être à portée de tous !

Bonjour,

Je viens de prendre connaissance de l’article publié sur le site de la Confédération.

Voilà le lien : https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/communi...

Cet article explique que la Confédération suisse se préoccupe d'un problème lié au racisme empêchant certaines personnes en Suisse d'avoir accès à la justice ! 

Je tombe des nues et me demande comment Mme Brunschwig-Graf, responsable de ce service, peut ignorer que la justice ne fonctionne pas et que de nombreux suisses de couleur blanche n'arrivent pas non plus à obtenir justice. 

Il ne s'agit pas d'un problème de racisme, mais d'un problème général touchant tous les citoyens. M. Gerhard Ulrich, dissident vaudois, estime qu'en Suisse 20% des citoyens seront touchés par ce très grave problème une fois dans leur vie. Naturellement, la majorité des citoyens n'ayant pas encore vécu ces injustices, ne se rend pas compte de la gravité de la situation et ne réagit pas. 

Merci d'avance à tous les citoyens suisses de couleur blanche n'ayant jamais pu obtenir que les lois soient appliquées d'envoyer un message email à Mme Brunschwig-Graf pour lui expliquer la situation. Il suffit de lui envoyer un petit résumé de votre cas, avec quelques pièces pour preuves.

Voilà son adresse email: martine@brunschwiggraf.ch

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

PS: Je vais aussi envoyer l'exemple de Mme Vivian Assumpcao à Mme Brunschwig-Graf. Pour plus d'information concernant cette affaire scandaleuse, voir l'article de ce blog publié il y a quelques jours. 

Commentaires

Mme Brunschwig-Graf vous remercie d'avance pour le courrier fascinant qu'elle va recevoir en abondance. A part ça, vous vous étonnez quand on vous considère comme une spammeuse...

Écrit par : l'électrogrammatomanie, ça se soigne | 13/12/2016

Répondre à ce commentaire

A l'électro ... Il est très important d'informer les personnes qui travaillent dans des Commissions de la Confédération suisse pour qu'elles comprennent la réalité vécue par de très nombreuses victimes judiciaires en Suisse.
Cela n'a rien à voir avec du spam. Il s'agit de problèmes très sérieux et non de publicité.

Écrit par : Michèle Herzog | 13/12/2016

Répondre à ce commentaire

Personnellement je n'ai plus aucune confiance en la Suisse suite à un jugement scandaleux. Les valeurs suisses : foutaises. Il m'est difficile de vivre sans repères. Mais j'estime que tout combat envers l'injustice suisse est vain. Merci à Michèle qui a encore des illusions.

Écrit par : Trabaud Henri | 13/12/2016

Répondre à ce commentaire

Personnellement je n'ai plus aucune confiance en la Suisse suite à un jugement scandaleux. Les valeurs suisses : foutaises. Il m'est difficile de vivre sans repères. Mais j'estime que tout combat envers l'injustice suisse est vain. Merci à Michèle qui a encore des illusions.

Écrit par : Trabaud Henri | 13/12/2016

Répondre à ce commentaire

Je relaie cette info sur d'autres blogs et réseaux sociaux.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 13/12/2016

Répondre à ce commentaire

Bonjour,

Un Européen natif de Suisse, résident en Suisse, grisonnent de couleur beige, qui rougit à l'exposition aux UV et se détint dans l'obscurité. Ayant été racketté sur le chemin de l'école, agressé humilié et traité de "sale bosh" par ses camarades Suisses. Ayant par la suite été discriminé pour des raisons psychiatriques, placé sous curatelle sous prétexte qu'il ne saurait gérer son patrimoine, aurait un intérêt prépondérant de tenter de faire cesser la violation de l'ensemble de ses droits, par la justice du pays dans le quel il se sent torturé. Bien sur que non, la capacité de discernement se mesure selon 2 critères, qui sont la volition, c'est à dire la capacité de vouloir; et la cognition, c'est à dire la capacité de comprendre ce que l'on veut; cette dernière faculté se trouve tributaire de l’accès à une information fiable. Est déclaré fou celui qui ose se vouloir sans se savoir.
Voila la raison pour la quelle, je ne saurait être entendu, quand bien je connais la souffrance de la survie, étant moi aussi esclave d'un système politique spéculant sur le capital humain.

Écrit par : Richard Raueiser | 17/12/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.