08/01/2017

NON à la Réforme de l'imposition des entreprises. Votation du 12 février 2017.

Bonjour,

Cette réforme creusera encore plus le fossé entre les riches et les pauvres. Naturellement, les partis de droite essaient de nous faire croire que cette réforme est indispensable pour que notre système fiscal soit compatible avec l'Europe et le reste de la planète. 

Pour inciter les citoyens à accepter cette réforme, la technique consiste à faire peur aux citoyens en leur indiquant que si cette réforme est refusée les entreprises quitteront le territoire suisse. C'est chaque fois le même type d'arguments. Pourtant on sait que les entreprises installées en Suisse ne sont pas installées ici uniquement pour des raisons fiscales. Les infrastructures (hôpitaux, transports, écoles, recherches scientifiques, EPFL, ETH, Universités) et la qualité de la vie en Suisse (sécurité, sport, loisirs, paysages) sont des raisons toutes aussi importantes. 

Et si certaines entreprises quittent la Suisse, eh bien cela fera diminuer le prix des loyers. Ce qui aidera de nombreuses familles à trouver un logement à un prix moins exorbitant !  

Dans une démocratie, il est impératif que les entreprises soient imposées sans bénéficier de privilèges. Les entreprises en Suisse bénéficient de toutes les infrastructures et doivent forcément participer à leur entretien ou à leurs améliorations.

La réforme fiscale RIE III prévoit des réductions fiscales pour les entreprises, ce qui favorisera les actionnaires de ces entreprises. De nouveaux privilèges pour les riches. Et plus d'impôts pour la classe moyenne et les pauvres.

Merci de voter NON et de refuser cette réforme fiscale le 12 février 2017.

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

 

Commentaires

Les résultats de la BNS sont aléatoires. Une perte de 23,3 milliards en 2015 et, bonne nouvelle pour les cantons, un bénéfice de 24 milliards en 2016 ! Ce bénéfice sera confirmé en mars 2017. Voilà l'article:
http://www.lematin.ch/suisse/cantons-contents-resultat-bns/story/25864677

Cela montre qu'il ne faut pas accepter la réforme de l'imposition des entreprises RIE III, car la BNS ne réalise pas des bénéfices chaque année.

Écrit par : Michèle Herzog | 09/01/2017

Les informations concernant la 3e réforme fiscale sont contradictoires. Certains politiciens essaient de nous faire croire que la fiscalité augmentera pour les entreprises. C'est faux. Le contraire est prévu. Heureusement le PS propose de rejeter cette réforme et cela crée des vagues. Voilà l'article:
http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/RIE-III-le-president-du-PLR-est-furieux-contre-le-PS/story/26159665

Écrit par : Michèle Herzog | 12/01/2017

M. Ueli Maurer menace le peuple suisse si la réforme fiscale des entreprises est refusée le 12 février prochain. Voilà l'article:
http://www.lematin.ch/suisse/L-austerite-en-cas-de-non-a-RIE-III-avertit-Maurer/story/21542174

Cela montre qu'il n'a pas d'autre argument intelligent à utiliser pour convaincre le peuple. Lamentable.

J'espère vivement que le peuple suisse n'acceptera pas ce chantage. Et votera NON le 12 février 2017.

Écrit par : Michèle Herzog | 15/01/2017

Il n'y a pas de contradictions.
Les impôts des multinationales vont légèrement augmenter et ceux des PME légèrement baisser. Au total, mis tout bout à bout, ce sera une baisse des impôts.

Le PS se battait pour que les impôts des multinationales soient un peu plus haut, d'où le référendum. La vérité est toutefois que les impôts des multinationales hors sol vont augmenter (par rapport à avant).
On peut estimer que ce n'est pas assez, mais la vérité est là (ça augmente pour les multi).

Personne ne défend par ailleurs qu'il faudrait augmenter l’impôt des PME.

De toute façon, il s'agit d'un enjeu cantonal. La votation fédérale est "juste" un moyen pour quelques politiciens de passer à la radio, mais la réelle substance des impôts se trouvent au niveau cantonal. Vaud a par exemple déjà voté.

Écrit par : Joanne | 15/01/2017

A Joanne: Cette 3e réforme va augmenter le fossé entre les riches (les actionnaires des sociétés qui paieront moins d'impôts) et les autres citoyens. Si M. Maurer veut nous convaincre d'accepter cette réforme, il doit nous fournir des arguments intelligents et non des menaces.

Écrit par : Michèle Herzog | 15/01/2017

Encore une fois, les sociétés cotées en bourse vont voir les impôts augmenter (donc les dividendes des actionnaires baisser). Les riches seront dès lors un peu moins riches. Le débat est de savoir si les impôts des multinationales augmentent assez (mais c'est acquis que l'impôt est multiplié par 3x ou 4x par rapport à avant).

Où avez-vous vu que M. Maurer vous menaçait ?
C'est un conseiller fédéral "vraiment pas terrible", ok, mais cela m'étonnerait qu'il commence à menacer des citoyennes romandes, ... surtout qu'avec ses connaissances lacunaires du français :)

Les explications du Conseil fédéral sont disponibles ici:
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/votations/20170212/Loi-sur-la-reforme-de-l-imposition-des-entreprises-III.html

Écrit par : Joanne | 15/01/2017

A Joanne: Ueli Maurer ne me menace pas moi en particulier. J'ai déjà produit cet article dans les commentaires ci-dessus. Mais le revoilà:
http://www.lematin.ch/suisse/L-austerite-en-cas-de-non-a-RIE-III-avertit-Maurer/story/21542174

Merci de lire les commentaires publiés par les internautes du Matin. Ils se trouvent au bas de cet article du Matin.

Écrit par : Michèle Herzog | 15/01/2017

A Joanne, "Où avez-vous vu que M. Maurer vous menaçait ?" "surtout qu'avec ses connaissances lacunaires du français .."

nul doute qu'avant d'écrire ce qui précède, vous aviez lu la phrase d'Ueli Maurer - d'autant qu'elle est reprise en titre de tous les quotidiens:

«Bei einem Nein gleise ich am nächsten Tag ein Sparprogramm über mehrere Milliarden auf für die nächsten Jahre»,


ainsi que ceci: «An einem Nein zur USR III hätten wir jahrelang zu kauen» Finanzminister Ueli Maurer

Vous êtes une Jeune naturalisée suisse? ou né à Genève comme le dit Antoine Vieillard pour la provoc ?
(bien sûr qu'Antoine Vieillard, un maire français, ex commercial d'une boîte à Genève, n'est pas né à Genève, mais le type joue à ignorer les frontières entre la Suisse et l'Union Européenne)

Écrit par : divergente | 16/01/2017

Il faut savoir que le même Ueli Maurer, lors du scandale des Panama papers, soutenait les activités offshores des super-riches. Voilà l’article:
http://www.lematin.ch/suisse/Maurer-derape-sur-les-Panama-Papers-/story/28290600

Mme Kiener Neilen, Conseillère nationale bernoise, déclare depuis des années que la fraude fiscale en Suisse s'élève à 18 milliards par an. M. Ueli Maurer n'agit pas et ensuite demande au peuple suisse de soutenir la RIE III.

Écrit par : Michèle Herzog | 16/01/2017

« la BNS ne réalise pas des bénéfices chaque année »

La BNS réalise des bénéfices comme elle l'entend, comme bon lui semble. Elle peut paumer 200 millions le matin au café, et gagner 1 millard à l'apéro. Au prétexte de défendre le franc, la BNS s'emploie surtout à liquéfier vos surplus d'économies... façon Uri Geller, David Copperfield ou Eric Antoine... mais pas "pour beurre", si, si, plutôt son beurre !

RIE III

Que l'objet soit accepté ou non, une baisse d'impôt pour le salarié lambda, c'est du JAMAIS VU. Alors, rien ne vous empêche de créer une Sàrl pour/avec votre ménage.

Écrit par : petard | 16/01/2017

Voilà l'avis très intéressant de Mme Widmer-Schlumpf concernant RIE III.
http://www.lematin.ch/suisse/eveline-widmerschlumpf-doute-rie-iii/story/21964131

Écrit par : Michèle herzog | 23/01/2017

Les commentaires sont fermés.