07/05/2017

Effarants dysfonctionnements à l'Office des poursuites de Genève.

Bonjour,

Le journal Le Courrier a publié un article très inquiétant que tous les citoyens genevois doivent lire:

https://www.lecourrier.ch/148838/graves_dysfonctionnement...

 

Ayant été informaticienne dès 1973, à mon compte dès 1984 dans le canton de Vaud, je pensais que ce genre de situations, assez courantes dans les années 1980 à 1990, n'existaient plus ! Pour corriger la situation décrite par cet article cela va prendre des mois, voire des années.

 

Naturellement, les citoyennes et citoyens concernés ne seront jamais dédommagés des soucis très graves engendrés par ces dysfonctionnements, inadmissibles dans un pays développé et dans un Etat de droit. Il faut comprendre que pour arriver à obtenir gain de cause contre ces fonctionnaires cela demande une énergie énorme et un temps considérable.

 

Cette affaire m'offusque particulièrement, car je suis aussi en litige avec l'Office des poursuites du District de Lavaux-Oron (canton de Vaud) depuis l'été 2013. Les explications écrites que je fournis, avec pièces pour preuves, sont simples à comprendre, mais ignorées ... Pourquoi ? Le comportement du préposé est incompréhensible et ses explications aussi. Les lois ne sont pas appliquées, etc, etc. Il est très important de se défendre de ces abus d'autorité. 

 

Merci à la journaliste du Courrier, Mme Christine Pasteur, pour cet article très important. Merci aussi aux Députés genevois ayant réalisé ces investigations primordiales.

 

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

 

Commentaires

J'ai déposé pour le compte d'un client harcelé par l'op Genève une plainte pénale en cours et étant mandataire qualifié le responsable du service juridique après avoir écris plusieurs courriers au Préposé a trouvé une astuce aberrante afin que je ne représente plus mon mandant à savoir que seul les agents d'affaires ont le droit de représenter leur client à Genève. Je précise que l'iop de Genève est incapable de justifier l'affectation des montants qu'elle prélève abusivement sur les comptes des clients.

Écrit par : Joel humbert | 07/05/2017

Répondre à ce commentaire

Et c'est comme ça dans combien d'administrations genevoises et suisses? Le services des contraventions de Genève, qui m'envoie une facture de 350.- pour une contravention classée, que j'avais contestée en septembre 2014? Nous devons nous fédérer, nous simples citoyens, contre tous ses dysfonctionnements inacceptables!

Écrit par : dominique degoumois | 07/05/2017

Répondre à ce commentaire

J'ai rencontré cet après midi une dame qui travaillait aux Poursuites, elle est en profonde dépression comme beaucoup de ses collègues, dont certains se sont suicidés! Et tout ça est, d'après elle, vieux de plus de 20 ans! C'est comme ça quand on nomme ses amis, et sa famille pour des postes clefs dans les administrations!

Écrit par : dominique degoumois | 07/05/2017

Répondre à ce commentaire

Aux graves dysfonctionnements de l'office des poursuites et faillites, ajoutons celles du Service de protection des adultes, du Service de protection des mineurs, du pouvoir judiciaire et ses acolytes notamment certains avocats, mais où va-t-on? Qui gouverne à Genève et en Suisse ? S'il y a des lois, qu'en fait-on ?

Écrit par : SOS Tutelles-Curatelles B. Pivot | 08/05/2017

Répondre à ce commentaire

Merci pour vos messages. Toutes les victimes devraient se regrouper pour se défendre en créant un collectif. Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 08/05/2017

Répondre à ce commentaire

Comment se défendre de L'INCURIE de nos exécutifs, élus et réélus par nous ? Sûrement pas avec d'onéreuses commissions d'enquêtes ou rapports. Intouchables, blindés ils sont.

Écrit par : tac | 09/05/2017

Répondre à ce commentaire

J'ai parlé de ces dysfonctionnements d'administrations avec des amis commerçants, qui m'ont dit subir un véritable acharnement de divers services, dont le service d'hygiène, ou de la voirie, qui vient ouvrir vos poubelles en douce, et vous met 500.- d'amende sans autre forme d'explication, mais néglige de contrôler les poubelles d'autres commerçants ou d'autres habitants! Pour ma part pendant près de 10 an j'ai eu un bar au pied de mon immeuble, où on faisait à manger tous les jours, sans les installations idoines, et jamais le service d'hygiène n'est venu controlé quoi que ce soit, malgré des plaintes pour odeurs nauséabondes de cuisine dans toute la cage d'escalier!

Écrit par : dominique degoumois | 11/05/2017

Répondre à ce commentaire

Hier soir, le rapport accablant a été présenté au Grand Conseil genevois et les Verts se sont abstenus. Voilà l'article:
http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/Le-rapport-accablant-sur-l-Office-des-poursuites-met-le-feu/story/27241961

Il faut comprendre que les Verts préfèrent s'occuper d'écologie. Et s'abstiennent de voter quand des décisions importantes doivent être prises. Alors, il faut aussi cesser de voter pour eux.

Dans le canton de Vaud, la verte Mme B. Métraux, est responsable de la « justice »vaudoise ... Mais elle n’a toujours pas appliqué les conseils de Dick Marty afin d’améliorer le fonctionnement de ce département de « justice » fondamental dans une démocratie. Avant les votations (2e tour au Conseil d'Etat vaudois), naturellement ces problèmes ne sont pas abordés.

Alors, pourquoi le Grand Conseil vaudois a-t-il mandaté Dick Marty ???

Merci de voter au 2e tour pour des personnes nouvelles osant réaliser de profonds changements quand il existe de très graves dysfonctionnements, ce qui est le cas dans le canton de Vaud au niveau du département de la "justice".

Quant à Isabelle Chevalley, vert'libérale, elle vient de s'allier avec Jacques Nicolet (UDC) qui défend les idées de Marine Le Pen et l'énergie nucléaire ... Merci de voter pour d'autres candidats.

Écrit par : Michèle Herzog | 12/05/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
J'ai été victime de la partialité et de l'oligarchie de la magistrature vaudoise en matière de chômage et souhaiterais que l'on dénonce ses dénis de justice systématiques et qui mettent les gens dans le dénuement. L'on ne tient pas compte des droits essentiels à un procès équitable des citoyens conformément à l'art. 9 Cst., et je peux aisément le prouver. Même le Conseiller d'Etat Philippe LEUBA qui est responsable du SECO et qui a eu connaissance dès le début de mon dossier à démontrer son désintéressement.
Meilleures salutations
J. HUMBERT

Écrit par : Joel HUMBERT | 13/05/2017

Répondre à ce commentaire

A M. J. Humbert: Merci pour votre message. Sachez qu'il est impossible de dénoncer les dénis de justice dans le canton de Vaud. La commission CHSTC, composée de Députés, prétend sur son site Internet qu'elle traite les dénis de justice, mais cela est faux. Plusieurs victimes en ont fait l'expérience. Les politiciens vaudois savent parfaitement que la "justice" ne fonctionne pas, mais personne ne réagit. Le rapport de Dick Marty a été enterré. C'est consternant. Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 14/05/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.