19/09/2017

Suisse et Europe: Modifications urgentes du système judiciaire. A diffuser.

Bonjour,

Voilà une vidéo en trois langues proposant une modification du système judiciaire.

Cette vidéo a pu être produite grâce à des dons généreux:

https://youtu.be/Q-bnyo55YJs                   Français

www.youtube.com/watch?v=tCEd0IS0gUo   Deutsch

https://youtu.be/re590mkXZIA                  English

 

Faites suivre s.v.p. ces liens via Facebook et Twitter.

Si vous désirez prendre contact avec M. Gerhard Ulrich, voilà son adresse email: catharsisgu@gmail.com

Merci d'avance pour vos commentaires qui seront publiés sur ce blog. Meilleures salutations.

 

Commentaires

Bonjour,

les informations données par M. ULRICH sont d'une rare pertinence.
Elles font preuve tant de ses recherches approfondies que de la volonté de nuire habitant la 'conscience' de certains magistrats, soit corrompus soit parjures (les 2 !).
Ces magistrats se reconnaissent entre eux au travers de signes qu'ils placent dans les documents judiciaires (conclusions, jugements, arrêts, courriers entre avocats, etc).
J'ai déjà recensé des dizaines de ces signes très marqués par la symbolique maçonnique.
Je cherche à compléter ce travail.
Si vous avez l'impression d'avoir été jeté par la Justice alors que vous aviez raison, ces signes figurent nécessairement dans les documents concernant votre affaire.
Cherchez et vous trouverez.
les fautes d'orthographe ou de calcul et la 'dyslexie' font partie de ce système de 'codes occultes'.
Vous pouvez me contacter si vous êtes intéressé(s) par ce sujet.

Écrit par : roussel | 19/09/2017

Répondre à ce commentaire

A Roussel: Merci pour votre message. J'ai en effet déjà entendu parler de ce système de codage avec signes franc-maçonniques. Dans mon affaire vaudoise, traitée par le juge pénal Philippe Colelough, tout le monde se connaît. Il n'est même plus nécessaire d'utiliser ce système de codage employé dans les pays plus grands tels la France.
Les preuves écrites que j'ai obtenues sont simplement ignorées, la totalité de la vérité n'est pas recherchée et des décisions totalement arbitraires sont prises. Toutes mes plaintes pénales ont été rejetées de 2007 à 2017.
Je continue mon combat en sachant que c'est totalement inutile. Mais cela me permet d'accumuler les preuves de la mauvaise foi et de l'arbitraire des procureurs, des juges vaudois et fédéraux et des fonctionnaires (le fisc par exemple qui n'agit pas pour traiter une soustraction fiscale que j'estime à plus de 30 millions de francs suisses, existante de 1999 à ce jour !).
Merci à Vous de diffuser la vidéo de M. Ulrich en France et dans les autres pays. Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 19/09/2017

Répondre à ce commentaire

Allez voir sur youtube, le reportage d'ARTE (Le mystère du code pi et "martin armstrong") pour voir comment le FBI et la justice américaine peuvent emprisonner pendant 11 ans un homme qui ne veut pas donner sa méthode de calcule!

Écrit par : dominique degoumois | 19/09/2017

Répondre à ce commentaire

Vous avez déjà essayé de taper dans google "Cour du peuple" ou "Tribunal du peuple" pour voir quels systèmes politiques avaient remplacé les voies de recours par un jugement de citoyens "éclairés" ?? Les exemples du passé ne sont parfois précisément pas des exemples, mais des enseignements de ce qu'il ne faut pas faire. ;)

Le meilleur système de surveillance est celui de la transparence des tribunaux (toutes les décisions sont publiées sur internet dès la 2ème instance en Suisse) et de la raison. Le siècle des lumières a apporté la séparation des pouvoirs pas pour rien... A part du rancune personnelle contre des juges, je ne vois aucune critique ou exposé fondés sur la raison.

Écrit par : Jérôme L. | 24/09/2017

Répondre à ce commentaire

A Jérôme L: J'ai transmis votre commentaire à Gerhard Ulrich. Voici sa réponse:
Vous vous référez à la séparation des pouvoirs comme acquis du siècle des lumières. Hélas, MONTESQUIEU a vécu à une époque où il existait le risque que le monarque interfère. Vous conviendrez que ce risque est inexistant de nos jours. Par contre, il existe actuellement un trafic d’influence illicite, car nos magistrats judiciaires sont mis en place par des politiciens sous influence. Conséquences : absence de séparation des pouvoirs.

Vous pensez que la publication des jugements rendus sur Internet garantit la transparence. Hélas, les jugements du Tribunal fédéral suisse et de la Cour Européenne des Droits de l’Homme, concernant par exemple François LÉGERET et Laurent SÉGALAT, condamnés sans aucune preuve avec préméditation à tort à de longues peines de prison, répètent les vérités procédurales des premiers juges. Où se trouve l’effet de la transparence dans ces cas ?

Vous me reprochez une rancune et une critique qui ne seraient pas fondées sur la raison. Je renvoie les lecteurs à mon site pour se faire leur propre opinion : www.worldcorruptiion.info/ulrich.htm

D’ailleurs, le Conseiller national Luzi STAMM, ancien Président du Tribunal de Baden (AG) luzi.stamm@parl.ch m’a félicité pour la vidéo «Débarrassons-nous de la maison de fous de la Justice», m’attestant de parler en connaissance de cause et d’agir de manière pondérée.
A bon entendeur
Gerhard Ulrich

Écrit par : Michèle Herzog | 25/09/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.