11/02/2018

Affaire CarPostal: Les responsables s'estiment non responsables ...

Bonjour,

Comme dans de très nombreuses affaires financières les responsables admettent que des erreurs ont eu lieu mais s'estiment non responsables.

Voilà un des derniers articles publié au sujet de cette affaire CarPostal:

https://www.lematin.ch/suisse/directrice-poste-reconnait-...

L'article publié ce 11 février dans le Matin Dimanche explique très bien l'historique des faits. En 2007 il existait déjà des problèmes. Un correctif de 13 millions a déjà  été réalisé et portait sur la comptabilité des années 2008 à 2011.

En novembre 2012, Mme Ruoff, directice de La Poste, a été avertie par l'OFT (Office Fédéral des Transports) que CarPostal ne peut pas dégager de bénéfices, car c'est une entreprise subventionnée.

En 2013 CarPostal trafique ses comptes ce qui lui permet d'obtenir des subventions plus élevées. Pour la période 2014-2016, le Contrôle Fédéral des Finances dit qu'il n'avait pas de raison d'intervenir, car l'OFT et les réviseurs internes effectuaient les contrôles.

L'OFT et le Contrôle Fédéral des Finances prétendent que la Direction de La Poste aurait dû les alerter. Pourtant en 2017, c'est l'OFT qui réalise un audit et découvre l'affaire.

Cet exemple montre une fois de plus que personne ne sait très bien qui doit effectuer les contrôles. Chacun pense que les contrôles sont effectués, sans très bien savoir par qui.

Mme Ruoff connaissait, paraît-il, depuis 2013 l'existence de ces opérations comptables, mais ignorait qu'elles étaient illicites. Elles ont permis à CarPostal d'encaisser 78 millions de subventions non dues. 

Pour l'instant les responsables ne s'estiment donc pas responsables.

Il va être intéressant de voir comment la justice va traiter cette affaire. A suivre.

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

 

Information ajoutée le 18.2.2018: Enfin un article cite le travail et la responsabilité d'un organe de révision dans une affaire financière. Il était temps. L'article du Matin Dimanche du 18.2.2018 concerne KPMG, organe de révision de La Poste. Il est écrit à la fin de l'article: "Durant ces travaux, KPMG n'a jamais attiré l'attention sur l'illégalité de ces pratiques comptables". 

 

Information ajoutée le 15.3.2018: J'ai appris par la presse que l'ex-juge fédéral Hans Mathys a été choisi pour réaliser l'enquête concernant cette affaire CarPostal et je suis totalement offusquée. Voilà l'article:

https://www.24heures.ch/news/news/carpostal-fedpol-appell...

Dans l'affaire financière que je dénonce depuis 2007, la totalité de la vérité n'a jamais été recherchée (la pièce comptable la plus importante n'a pas été réclamée ni par le juge d'instruction, ni par le juge pénal), les infractions pénales poursuivies d'office ont été étouffées par le juge pénal Colelough et j'ai été condamnée pour diffamation le 23.9.2010. Le recours envoyé au Tribunal fédéral a été rejeté par le juge Mathys (Président).
 
Suite à ma 1ère demande de révision de ce jugement, naturellement refusée par les juges cantonaux vaudois, j'ai fait recours au TF. Et c'est le juge fédéral Mathys, juge unique, qui a rejeté mon recours.

Le fait que la pièce requise 203 n'ait jamais été réclamée par le juge pénal (aucune recherche de la vérité) et que les infractions pénales poursuivies d'office n'aient pas été dénoncées (étouffées) n'a pas inquiété ce juge fédéral. D'ailleurs ce juge fédéral n'a pas non plus dénoncé ces infractions pénales financières poursuivies d'office ! Pourtant il en a l'obligation d'après l'art. 302 du Code de procédure pénale entré en vigueur le 1.1.2011.

C'est peut-être pour cela qu'il a été choisi pour réaliser l'enquête de CarPostal ...

Si vous désirez des informations supplémentaires liées à l'affaire financière que je dénonce je vous remercie de m'envoyer un email à mh@herzoginfo.ch

 

Information ajoutée le 21.3.2018: Mardi 20 mars 2018, la TSR a appris que l'enquête de Fedpol réalisée par l'ex-juge fédéral Hans Mathys allait freiner les autres enquêtes. Voilà le lien:

https://www.rts.ch/info/suisse/9425885-l-enquete-de-fedpo...

Au vu de mon expérience, de mai 2007 à mars 2018, je ne fais plus du tout confiance à cette enquête de Fedpol faite par l'ex-juge fédéral Hans Mathys.

Commentaires

Ce sont en effet des "irresponsables"! Je me pose la question de savoir comment ces gens ont obtenu leurs postes très grassement rémunérés! Grâce à quelles types de magouilles, affaire de copinage et de relations maçonniques! C'est très révélateur de la malhonnêteté générale partout dans nos administrations! Je suis sûr en plus que personne n'ira en prison! Alors que la justice peut vous mettre en prison 3/4 jours parce que refusez de payer des contraventions injustifiées!

Écrit par : dominique degoumois | 11/02/2018

Répondre à ce commentaire

Ce qu'il y a de plus malsain dans cette histoire, c'est que les autocaristes français se plaignaient depuis longtemps de la concurrence déloyale de Car postal.
Alors, quand on entend Ruoff dire qu'elle n'était pas au courant...

A la tête de Car postal France, un PDC jurassien, qui démissionne comme ça par hasard de la présidence de son parti. Les rats commencent à quitter le navire...

Écrit par : Géo | 11/02/2018

Répondre à ce commentaire

Non ils passent la frontières tous les jours!

Écrit par : dominique degoumois | 12/02/2018

Qui tous les Français pour travailler ou tous les Suisses pour retourner à leur domicile en France frontalière et se sauver des prix que même leurs hauts salaires ne peuvent plus assumer?

Écrit par : Rougets barbet | 08/04/2018

Rappelez-vous Brügisser pour Swissair, Ospel pour CS. Tous ces responsables sont grassement payés justement pour le risque de leur fonction.
Et pourtant, lorsqu'ils dérapent, c'est circulez y'a rien à voir. Et si c'est vraiment grave, on les vire avec ce que l'on appelle très poétiquement un parachute doré.
Et après on s'étonne que parfois un type débarque dans un parlement avec une mitraillette...

Écrit par : Pierre Jenni | 11/02/2018

Répondre à ce commentaire

Ospel CS ? Tssk, tsssk...

Écrit par : Géo | 11/02/2018

Répondre à ce commentaire

Enfin un article a été publié citant l'organe de révision du géant jaune, KPMG. Enfin un article cite le travail et la responsabilité d'un organe de révision dans une affaire financière. Il était temps.

L'article du Matin Dimanche du 18.2.2018 à la page 4 concerne KPMG, organe de révision de La Poste. Il est écrit à la fin de l'article: "Durant ces travaux, KPMG n'a jamais attiré l'attention sur l'illégalité de ces pratiques comptables".

Écrit par : Michèle herzog | 18/02/2018

Répondre à ce commentaire

J'ai appris par la presse que l'ex-juge fédéral Hans Mathys a été choisi pour réaliser l'enquête concernant cette affaire CarPostal et je suis totalement offusquée. Voilà l'article:
https://www.24heures.ch/news/news/carpostal-fedpol-appelle-fin-limier-droit-penal/story/29200540

Dans l'affaire financière que je dénonce depuis 2007, la totalité de la vérité n'a jamais été recherchée (la pièce comptable la plus importante n'a pas été réclamée ni par le juge d'instruction, ni par le juge pénal), les infractions pénales poursuivies d'office ont été étouffées par le juge pénal et j'ai été condamnée pour diffamation le 23.9.2010. Le recours envoyé au Tribunal fédéral a été rejeté par le juge Mathys (Président).

Suite à ma 1ère demande de révision de ce jugement, naturellement refusée par les juges cantonaux vaudois, j'ai fait recours au TF. Et c'est le juge fédéral Mathys, juge unique, qui a rejeté mon recours.

Le fait que la pièce requise 203 n'ait jamais été réclamée par le juge pénal (aucune recherche de la vérité) et que les infractions pénales poursuivies d'office n'aient pas été dénoncées (car étouffées) n'a pas inquiété ce juge fédéral. D'ailleurs il n'a pas non plus dénoncé ces infractions pénales poursuivies d'office alors qu'il en avait l'obligation (voir l'art. 302 du Code de procédure pénale suisse entré en vigueur le 1.1.2011).

C'est peut-être pour cela qu'il a été choisi pour réaliser l'enquête de CarPostal ...

Écrit par : Michèle Herzog | 15/03/2018

Répondre à ce commentaire

Mardi 20 mars 2018, la TSR a appris que l'enquête de Fedpol réalisée par l'ex-juge fédéral Hans Mathys allait freiner les autres enquêtes. Voilà le lien:
https://www.rts.ch/info/suisse/9425885-l-enquete-de-fedpol-sur-carpostal-freine-les-investigations-internes.html

C'est consternant car dans mon affaire financière ce juge fédéral, quand il était en fonction, n'a pas dénoncé les infractions pénales poursuivies d'office dont il a pris connaissance (infractions pénales étouffées par le juge pénal Colelough). Et a rejeté mes recours. Cela a permis de ne jamais condamner les financiers ayant caché un montant que j'estime à plus de 30 millions de francs suisses.

Écrit par : Michèle Herzog | 21/03/2018

Répondre à ce commentaire

Logique : une procédure pénale ayant été ouverte, la procédure dite civile doit attendre les résultats de la première !

Écrit par : M.A. | 21/03/2018

Répondre à ce commentaire

A M.A: Espérons que ce soit logique ! Pour une fois ...

Écrit par : Michèle Herzog | 21/03/2018

Répondre à ce commentaire

@ MH : imaginez un instant obtenir des prétentions civiles d'une personne qui n'a pas encore été jugée ... pénalement ?

Écrit par : M.A. | 21/03/2018

A M. A.: Les diverses enquêtes mises sur pied l'ont été pour rechercher la vérité. A ce sujet, voir le texte publié par Vigousse à la page 17 de son dernier numéro.
En freinant les enquêtes, on freineaussi la recherche de la vérité ...

Écrit par : Michèle herzog | 21/03/2018

Répondre à ce commentaire

Carpostal est une honte nationale, ce sont des menteurs ,des voleurs rois de la discrimination des clients leur service après vente inexistant et honteux menteurs capables de tout pour ne pas assumer leurs responsabilités et ne pas rembourser un seul centimejusqu'à accrocher une fausse affiche de perturbation si un bus à manqué pour se déculpabiliser.
Les 80 millions détournés ne sont qu'une bagatelle quand on connais l'oiseau,
Cff n'en parlons même pas! train lent vieux vétustes et inconfortable l'espace des sièges si petit pour un plus grand profit!
Les billets les plus chers du monde pour un confort de 1940 et d'une lenteur,des milliards de bénéfices et aucun arrangement en Valais qui est une ligne vieille comme la confédération,on met le même temps pour faire Sion Lausanne que Lausanne Paris.
Les seuls arrangement son les augmentations de salaires des directeurs.
profit profit profit! et encore profit!

Écrit par : Rouget barbet | 08/04/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.