05/07/2018

Suisse: Le Contrôle Fédéral des Finances fait une proposition contre la corruption !

Bonjour,

Naturellement dès les premières lignes de l'article on nous rappelle que la Suisse est un modèle en matière de lutte contre la corruption ! Mais le Contrôle Fédéral des Finances fait tout-de-même une proposition: Créer un organisme indépendant de lutte contre la corruption. Voilà l'article publié sur le site du Matin:

https://www.lematin.ch/suisse/confier-lutte-anticorruptio...

Il est intéressant de constater que personne ne parle jamais du GRECO qui a fixé un délai à la Suisse à fin juin 2018 pour qu'elle se détermine au sujet des questions posées dans son rapport (4e cycle) lié à la corruption et aux mesures prises pour l'éradiquer et la punir.

Ensuite pour savoir si la Suisse travaille sérieusement dans ce domaine, eh bien il faudra attendre les conclusions du GRECO (et ne pas annoncer systématiquement qu'en Suisse tout va bien ... au niveau de la lutte contre la corruption).

Le Contrôle Fédéral des Finances cite toujours la corruption des fonctionnaires de l'Etat mais il faut savoir que la corruption a aussi lieu en Suisse dans le domaine privé. Et dans ce domaine privé il est urgent de prendre des mesures afin que les personnes qui dénoncent des affaires de corruption ne soient pas condamnées pour diffamation (voir certains articles de ce blog).

Maintenant le Contrôle Fédéral des Finances propose qu'un organisme indépendant soit créé pour lutter contre ce fléau qu'est la corruption. Cela signifie que rien ne sera entrepris contre la corruption pendant encore de longues années, car la mise en place de cet organisme va prendre des années ... Il faut bien comprendre qu'il n'existe pas de volonté en Suisse de lutter contre la corruption.

En Suisse, la corruption a encore de beaux jours devant elle ...

Voici ma proposition: Au lieu de discuter dans le vide concernant la corruption, il faut qu'un organisme vraiment indépendant étudie des cas concrets ayant été dénoncés ces dernières années et vérifie comment la corruption a été punie. Et si la corruption a été étouffée, en plus sans rechercher la vérité (astuce habituelle), alors il faudra enfin sanctionner les magistrats qui auront condamné le lanceur d'alerte pour diffamation au lieu de condamner le corrupteur et les personnes corrompues. La mise sur pied d'un tel organisme ne devrait pas prendre des années s'il existe une réelle volonté de lutter contre la corruption. Affaire à suivre.

Seconde proposition: Pourquoi le GRECO ne proposerait-il pas à la Suisse de mettre sur pied lui-même cet organisme de contrôle ? Dans ce cas, les experts du GRECO étudieraient eux-mêmes les cas de corruption dénoncés et la façon dont ces cas ont été traités par les magistrats suisses.

3e proposition: Naturellement chaque canton suisse pourrait aussi créer un organisme indépendant composé de citoyens et d’experts indépendants (financiers et juristes à la retraite par exemple) afin d’étudier comment les affaires de corruption dénoncées ces dernières années ont été traitées par les magistrats du canton concerné.

Merci de diffuser cet article aux personnes qui s'intéressent à la lutte contre la corruption. Et à celles qui pensent que la corruption n'existe pas en Suisse !

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

PS: Voilà le lien permettant de voir le reportage de Temps Présent sur la corruption en Suisse publié à fin mai 2018. Les exemples sont édifiants et je vous conseille vivement de regarder ce reportage:

http://egalitedescitoyens.blog.tdg.ch/archive/2018/06/01/...

 

Commentaires

Bonjour,
Ce lien permet de voir quels sont les pays ayant déjà répondu au 4e rapport du Greco. Je vois que la Suisse n'a pas encore répondu. Elle avait plus de 18 mois pour le faire et le dernier délai de réponse était fixé à juin 2018.
https://www.coe.int/fr/web/greco/evaluations/round-4
Il faut savoir qu'aucun journaliste en Suisse romande ne parle de ce 4e rapport du Greco !

Écrit par : Michèle Herzog | 05/07/2018

Répondre à ce commentaire

Pour connaître le contenu du rapport du GRECO de mars 2017 au sujet de la prévention de la corruption en Suisse, voilà le lien:

http://egalitedescitoyens.blog.tdg.ch/archive/2018/05/17/suisse-rapport-du-greco-au-sujet-de-la-prevention-de-la-corr-292212.html

Écrit par : Michèle Herzog | 05/07/2018

Répondre à ce commentaire

Un collaborateur du GRECO m'a indiqué que la date limite pour la réponse de la Suisse a été reportée au 30 septembre 2018. Il s'agit de la réponse suite au rapport du GRECO (4e cycle) sur la prévention de la corruption en Suisse au niveau des magistrats et des parlementaires.

Écrit par : Michèle Herzog | 08/07/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.