06/07/2018

Le peuple suisse doit reprendre le contrôle ... C'est urgent.

Bonjour,

En Suisse, l'Etat a pris trop d'importance. Il réalise le travail qui lui a été attribué, mais s'est également octroyé tous les contrôles liés à ce travail. D'autre part, certains contrôles devraient être effectués par les politiciens, par exemple par les Commissions du Grand Conseil, mais ces Commissions n'ont plus le courage ni l'indépendance leur permettant de traiter les abus commis par l'Etat au détriment des citoyens. Ces Commissions sont devenues des leurres (expérience vécue dans le canton de Vaud de 2013 à juin 2018 et expériences d'autres citoyens).

Les politiciens invoquent systématiquement la séparation des pouvoirs pour ne pas remplir leur rôle. Les très nombreux citoyens victimes des abus de pouvoir de l'Etat se retrouvent dans un piège. Ensuite, les innombrables démarches réalisées par ces citoyens piégés n'aboutissent jamais et cela peut durer des années, car tous les fonctionnaires et les politiciens se couvrent enre eux. Cela doit cesser.

La solution: Créer des jurys de citoyens qui réaliseront les contrôles du travail de l'Etat et traiteront les plaintes des citoyens. Cela ne coûtera pas plus cher que les soi-disant contrôles effectués par l'Etat ou par les politiciens. Les jurys de citoyens apporteront une plus grande indépendance et seront beaucoup plus sérieux et efficaces (élimination des conflits d'intérêts et du copinage). Les jurys citoyens n'auront pas de lien avec les partis politiques.

Les citoyens des jurys devront être apolitiques, s'inscrire pour participer (aucune obligation) et seront tirés au sort. Leur mandat sera limité (au maximum 5 ans par domaine choisi). Les citoyens des jurys seront payés. Ils publieront leur rapport ce qui améliorera la transparence. Les jurys citoyens devront dénoncer les abus et vérifier ensuite comment leur dénonciation aura été traitée.

Quand les fonctionnaires comprendront que leur travail pourra être contrôlé par des jurys citoyens, suite à une plainte d'un citoyen, et qu'ils seront enfin sanctionnés eh bien leur travail s'améliorera rapidement.

Le fait de pouvoir participer à des jurys de citoyens dans de multiples domaines renforcera l'intérêt des citoyens pour la chose publique, car il ne sera pas nécessaire de faire partie d'un parti politique, ce qui rebute actuellement un grand nombre de citoyens.

Il est urgent de diminuer les activités de l'Etat pour les transférer aux jurys de citoyens qui géreront les plaintes des citoyens et effectueront des contrôles du travail de l'Etat. Le peuple doit reprendre le contrôle ...

L'article suivant de ce blog propose des améliorations de la situation actuelle, en Suisse.

Si vous avez d'autres idées permettant d'améliorer la situation actuelle, merci de les envoyer en commentaire au bas de l'article suivant de ce blog.

Merci de diffuser cet article à vos amis, pour information.

Meilleures salutations.

Commentaires

Ce que vous dites et bien vrai, mais le grand problème derrière tout ce qui nous arrive et la perte de pouvoir de peuple est très bien expliqué dans cette excellente vidéo qu'il faudrait faire connaître au plus grand nombre (à écouter jusqu'au bout):

https://www.youtube.com/watch?v=FyX4F7y2RFM

Écrit par : Armando Mistral | 07/07/2018

Répondre à ce commentaire

Et dans le détail, ça donne la suprématie de groupes d'investissement privés en US$ sur tous sols, à l'encontre de toutes lois d'un pays X, capables d'infliger aux gouvernements (et cantons pour la CH) des amendes-records se chiffrant en milliards, dès lors que ces investisseurs, devant simple tribunal arbitral international (juges privés, aux intérêts concordants, bien sûr) déclarent leurs intérêts futurs menacés par lois/entreprises dudit pays X.

Article de Mediapart à lire à titre d'exemple. De telles conséquences pour la Suisse sont à craindre du traité cadre CTE (énergies) ratifié en 1994, vu qu' aucune mesure, débat, modification ou annulation ne sont envisagés au CF ni ailleurs.

https://blogs.mediapart.fr/daniele-lorut/blog/190618/ue-reveil-dun-leviathan-geopolitique-le-traite-de-la-charte-de-l-energie

Vigilance citoyenne plus qu'impérative à activer avant les votations du 25 nov prochain sur l'indépendance Suisse/juges étrangers.

Écrit par : divergente | 07/07/2018

Répondre à ce commentaire

Comme le dit si bien divergente, il faudra en effet ABSOLUMENT voter oui à l'indépendance de la Suisse face aux juges étrangers sinon ce sera le début de la fin pour les droits du peuple. Mme Herzog pourriez-vous écrire une note à ce sujet à l'occasion?

Il est bien triste de voir qu'un parti comme le PS, qui se prétend du côté du peuple défende les juges étrangers et roule ainsi pour le gros capital! On voit leur vrai visage!

Écrit par : Romaine | 07/07/2018

Répondre à ce commentaire

A Romaine: Merci pour votre message. Cette votation sur les juges étrangers touche aussi la Convention Européenne des Droits de l'Homme (CEDH), Convention signée par la Suisse. Etant donné que le pouvoir judiciaire en Suisse n'applique pas les lois, réalise des abus de pouvoir et prend des décisions arbitraires sans rechercher la totalité de la vérité, je pense que les juges étrangers sont utiles.
Il faudrait que les juges de la Cour Européenne (CourEDH) soient plus efficaces. Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 08/07/2018

Répondre à ce commentaire

Il est urgent que les Suisses se réveillent en allant voter et voter dans le sens de nos libertés et de nos acquis économiques et sociaux.

Comment provoquer sans plus tarder un tel Réveil!?

Consommer, est une chose.

Etre responsables... présents dénués d'égoïsme et d'individualisme forcenés en est une autre.

Les bonnes habitudes comme les bons plis se prennent dès la petite enfance.

Plus tard, comme les mauvais plis au repassage, fastidieux.

Écrit par : Marie Olivier | 08/07/2018

Répondre à ce commentaire

Chère Madame Herzog, je peux comprendre votre position, mais entre deux maux il faut savoir choisir le moindre: sachez que l'on va y perdre beaucoup plus en acceptant les juges étrangers. En effet les grandes multinationales vont pouvoir faire la pluie et le beau temps et le petit peuple va trinquer et passer à la caisse, mais il sera trop tard. Il est de loin préférable de refuser les juges étrangers et de se battre pour que le pouvoir judicaire applique les lois que l'inverse qui nous coûtera très cher. Pensez-y! Meilleures salutations.

Écrit par : Adriennne Martin | 08/07/2018

Répondre à ce commentaire

A Romaine et Adrienne Martin: Vous vous trompez. Sachez que les juges en Suisse n'agissent jamais contre les puissants et les riches. Exemple actuel: Glencore basée à Zoug n'est pas du tout inquiétée par la justice suisse. C'est la justice américaine qui agit ! Comme pour la FIFA, basée à Zurich. Voir ce lien: http://egalitedescitoyens.blog.tdg.ch/archive/2018/07/05/glencore-que-fait-la-justice-suisse-293092.html
Et voir l'article publié ce 9.7.18 à la page 17 du journal 24 Heures.
Les juges étrangers sont beaucoup plus efficaces contre la corruption, les banques, les multinationales et les fraudeurs du fisc.

Écrit par : Michèle Herzog | 09/07/2018

Répondre à ce commentaire

A Romaine et à Adrienne Martin: C'est sous l'influence du GAFI (Groupe d'Action Financière, recherche Google) que la Suisse a été obligée de modifier le contenu de certains articles du Code pénal suisse. Par exemple, voir la nouvelle version de l'article 305 bis (blanchiment d'argent).
Les articles traitant de la corruption (art 322 ter et suivants) ont été modifés grâce à la mise en oeuvre de la Convention pénale du Conseil de l'Europe !
Sans eux, la Suisse n'aurait rien modifié. De toute façon, ces articles du Code pénal sont rarement appliqués par les juges suisses. Tout est entrepris pour ne pas condamner les citoyens dominants et les multinationales. Mais maintenant que ces articles existent dans le Code pénal on pourra agir pour qu'ils soient appliqués !

Écrit par : Michèle Herzog | 09/07/2018

Répondre à ce commentaire

A Romaine et Adrienne Martin: Sachez que le GRECO, qui est un organisme international (recherche GOOGLE),attend les réponses de la Suisse concernant son rapport au sujet de la prévention de la corruption des magistrats et des parlementaires. La presse romande n'a pas dit un mot au sujet de ce rapport du GRECO. Voilà le lien:
http://egalitedescitoyens.blog.tdg.ch/archive/2018/05/17/suisse-rapport-du-greco-au-sujet-de-la-prevention-de-la-corr-292212.html

Il faut bien comprendre que sans les juges étrangers et les organisations telles que la CEDH, le GAFI, le GRECO, la Convention du Conseil de l'Europe, etc la Suisse n'aurait jamais évolué vers plus de transparence ! Et il y a encore beaucoup de chemin à faire !

Écrit par : Michèle Herzog | 09/07/2018

Répondre à ce commentaire

Désolé Mme Herzog mais vous avez totalemnt tort. Contrairement à ce que pouvait faire croire votre post, vous êtes aveugle et très décevante.

Grâce aux juges étrangers de l'UE les lobbies pourront nous mettre à genoux: nous perdrons toute autonomie et c'est le peuple qui devra payer pour ça.

De plus, les exemples que vous citez ne sont rien de moins qu'une forme de guerre économique ou autre, car notre pays en dérange d'autres qui veulent prendre sa place et ont d'aileurs très bien réussi à le faire grâce a l'incompétence de personnes comme EWS par expl. Ils appliquent la règle du "Faites ce que je dis pas ce que je fais" et ça marche!

Alors renseignez-vous et regardez ce que font vraiment ceux que vous nous donnez en exemple au lieu de trouver tous les défauts à la Suisse.

Vous êtes la seule à ne pas avoir compris ça sur votre blog!

Écrit par : Harold H. | 09/07/2018

Répondre à ce commentaire

A Harold H.: Merci pour votre message. Deux lettres de lecteurs publiées ce mardi 10.7.2018 dans le journal 24 Heures au sujet des juges étrangers disaient la même chose que moi. La Suisse a signé des accords internationaux. Pourtant personne ne l'a obligée à le faire ! Ces accords sont nécessaires pour gérer les relations entre les Etats et sont aussi utiles à la Suisse.
Je ne suis certainement pas la seule personne qui refusera l'initiative contre les juges étrangers. On verra quels seront les résultats de cette votation en novembre 2018. Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 10/07/2018

Répondre à ce commentaire

Deux lettres de lecteurs dans le 24Heures!

Quelle objectivité de la part d'un journal europhile et internationaliste.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 10/07/2018

Répondre à ce commentaire

A Vuilliomenet: Deux lettres de lecteurs le même jour c'est très bien. Ces lettres de lecteurs ne sont pas écrites par le journal !
Dès maintenant, les internautes qui sont contre les juges étrangers vont forcément critiquer toutes les démarches, par tous les moyens.

Écrit par : Michèle Herzog | 10/07/2018

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
Une initiative est en cours. Elle propose que les juges fédéraux soient tirés au sort. Très intéressant. Cela montre que l'idée d'utiliser le tirage au sort se répand en Suisse. Voilà l'article et je vous conseille aussi de lire les commentaires des internautes:
http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/Le-sort-pour-designer-les-juges-federaux--27444947

Écrit par : Michèle Herzog | 12/07/2018

Répondre à ce commentaire

L'original est mieux!

https://www.justiz-initiative.ch/

Écrit par : G. Vuilliomenet | 12/07/2018

Répondre à ce commentaire

Merci M. Vuilliomenet. L'original est mieux et permet en plus de signer l'initiative. Mais il n'y a pas les commentaires des internautes au sujet de la justie suisse.

Écrit par : Michèle Herzog | 12/07/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.