01/08/2018

Alain Berset et la Constitution fédérale: un grave oubli !

Bonjour,

Pour le 1er août, M. Alain Berset, Conseiller fédéral, fait l'éloge de la Constitution fédérale. Voilà l'article:

https://www.lematin.ch/suisse/alain-berset-eloge-constitu...

 

Effectivement, M. Berset  a  raison. La Constitution fédérale est très bien faite et je vous conseille très vivement d'en lire souvent les articles. Voilà le lien:

https://www.admin.ch/opc/fr/classified-compilation/199953...

 

Mais M. Berset oublie de préciser une chose primordiale: les articles de la Constitution fédérale ne sont pas souvent appliqués et il ne peut l'ignorer. De très nombreuses personnes en ont fait l'expérience en recevant des décisions de justice totalement ARBITRAIRES et de MAUVAISE FOI !

 

De très nombreuses techniques sont utilisées en Suisse par les fonctionnaires, par les magistrats et par les politiciens pour ne pas appliquer les articles de la Constitution fédérale. Et cela est systématiquement passé sous silence.

 

Et si un ou une citoyenne se plaint car ses droits humains, prévus dans la Constitution fédérale ont été bafoués, alors la réponse des politiciens, à tous les niveaux, est toujours: "Désolé, nous ne pouvons rien faire pour vous à cause de la séparation des pouvoirs" !  Circulez, y a rien à voir ... La séparation des pouvoirs est un véritable fléau. M. Berset ne peut l'ignorer.

 

Merci de diffuser cet article. Merci d'avance pour vos commentaires et pour vos témoignages. Meilleures salutations.

Commentaires

Voilà pourquoi nous voulons une révision totale de la constitution :-)

Écrit par : François | 01/08/2018

Répondre à ce commentaire

A François: A quoi cela sert-il de réviser la Constitution fédérale, en plus très bien faite, si de toute manière la Constitution n'est jamais appliquée ... ?

En Suisse, les contrôles n'ont jamais lieu, les lois ne sont pas appliquées et il est impossible de s'en plaindre !

Il faut créer des jurys de citoyens qui contrôlent le travail des fonctionnaires et qui puissent les sanctionner sévèrement quand les lois ne sont pas appliquées.

A ce sujet voir un article publié sur ce blog il y a quelques semaines.

Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 01/08/2018

Répondre à ce commentaire

A propos des jurys de citoyens, voilà l'article publié sur mon blog:
http://egalitedescitoyens.blog.tdg.ch/archive/2018/07/06/le-peuple-suisse-doit-reprendre-le-controle-c-est-urgent-293121.html

Écrit par : Michèle Herzog | 01/08/2018

Répondre à ce commentaire

Les paroles de M. Berset me rappellent celles du CEO Nestlé, auxquelles j' ai répondu par la lettre ci-jointe : https://www.rts.ch/info/economie/3988696-une-ex-responsable-de-la-securite-alimentaire-depose-plainte-contre-nestle.html

Écrit par : Yasmine Motarjemi | 01/08/2018

Répondre à ce commentaire

Bonjour François, même si je sais qu'à Lausanne il est fait beaucoup plus d'efforts pour l'accès des personnes à mobilité réduite, ce n'est hélas pas le cas dans la plupart des communes du Canton de Vaud et de Suisse romande en général. Dès lors notre constitution n'est pas respectée et ne le sera pas encore longtemps. Cela signifie en Suisse 1,8 millions de personnes sont exclues de la société dans toutes les fêtes publiques : https://letigre-oubli.blogspot.com/2017/08/cette-suisse-qui-discrimine-et-exclut.html

Et c'est la même chose dans tout le reste, urbanisme, administrations, maisons de quartier, trottoirs, accès aux poubelles de tri, transports publics (65 % de gares inadaptées), toilettes publiques etc..

Michèle a raison, la Constitution tout le monde s'assied dessus. Il est de plus impossible de la défendre, sans aller jusqu'au Tribunal Fédéral, voire les droits de l'Homme pour autant que le sujet ait les moyens, ce qui n'est clairement pas le cas.

Grattons le vernis, en dessous, il n'y a rien, que du vide.

Le Tigre

Écrit par : Le Tigre | 01/08/2018

https://desiebenthal.blogspot.com/2018/07/1er-aout-jusqu-23h-lausanne.html

Écrit par : François de Siebenthal | 01/08/2018

Répondre à ce commentaire

La Constitution Fédérale suisse - et je l'ai aussi dit comme beaucoup dès le début de ce débat - est parfaite et n'a besoin d'aucune modification. Par contre, elle doit être respectée, appliquée, et c'est là que le bât blesse. Elle s'ouvre en effet sur ces paroles admirables: "Au Nom du Dieu Tout-Puissant". Au risque d'en choquer quelques-uns ou plusieurs,je suis convaincue que la solution pour régler les problèmes que les citoyens rencontrent aujourd'hui avec la "justice" helvétique réside dans cette seule phrase d'une portée insoupçonnée. Pour contourner la Constitution Fédérale, des hommes, des femmes, assermentés, agissant au titre de "docteurs de la loi", ont créé la jurisprudence, c'est-à-dire leurs propres lois pour remplacer peu à peu les lois constitutionnelles établies. Ce sont des usurpateurs - puissants mais pas invincibles - et la jurisprudence est un leurre car elle obéit souvent à des intérêts non-avoués, à des règlements occultes et à du copinage. Difficile ensuite de rectifier le tir, même en s'appuyant sur la Constitution Fédérale qui devrait prévaloir sur ces petits arrangements entre initiés. Il y a pas mal de temps, Pierre Vodoz, aujourd'hui décédé, avait dévoilé le rapport existant entre la franc-maçonnerie et Satan dès le 3ème ou 4ème degré de cette société secrète. Nous découvrons aujourd'hui peu à peu, que la plupart des "docteurs de la loi" sont membres d'une société secrète et souvent de la franc-maçonnerie. Je ne cherche à convertir personne et n'appartiens à aucune religion mais je pense sincèrement qu'en mettant en pratique les lois spirituelles de ce "Dieu Tout-Puissant à Qui nous dédions notre Constitution Fédérale - et pour cela, pas besoin de faire du prosélytisme - nous aurons les moyens de lutter contre ces forces occultes qui ont pris le pouvoir de la "justice". Pas besoin non plus d'aller beugler "le Ranz des Vaches" dans les gares des grandes métropoles européennes. J'ai fait l'expérience personnelle qu'on peut agir individuellement et obtenir des résultats étonnants sans provocation. Je crois fermement que "Nous devons obéir à Dieu comme chef plutôt qu'aux hommes" (Ac. 5 : 29). Enfin, puisque c'est aujourd'hui le 1er août, jour de notre Fête Nationale et qu'en général, lorsqu'on entonne l'hymne national (Sur nos monts quand le soleil...)on ne se souvient que des paroles de la 1ère strophe, je vous invite à relire les trois
autres dans lesquelles on ne trouve pas moins de 7 références à ce fameux "Dieu Tout-Puissant" à Qui s'adresse notre Constitution Fédérale.

Écrit par : Danielle Russell | 01/08/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.