10/08/2018

GRECO: 5e Rapport d'évaluation. Voilà le programme ...

Bonjour,

Le GRECO (Groupe d'Etats contre la corruption) évalue les pays concernant différentes questions, puis établit un rapport avec des recommandations afin d'améliorer la situation dans chaque pays. Voilà quels sont les buts du 5e rapport d'évaluation (informations obtenues sur le site du GRECO):

Lancé le 20 mars 2017

Thèmes examinés:

Prévention de la corruption et promotion de l’intégrité au sein des gouvernements centraux (hautes fonctions de l’exécutif) et des services répressifs

  • principes éthiques et règles déontologiques
  • conflits d'intérêts
  • interdiction ou limitation de certaines activités
  • déclaration de patrimoine, de revenus, de passif et d'intérêts
  • contrôle de l'application des règles relatives aux conflits d'intérêts
  • sensibilisation

Tableau des Rapports d'Evaluation et de Conformité

Le lien ci-dessus permet de connaître l'avancement des travaux pour ce 5e cycle d'évaluation pour tous les pays faisant partie du GRECO.

Il faut savoir que la Suisse n'a pas encore fini de mettre en place les recommandations du 3e rapport d'évaluation ... Pour le 4e rapport d'évalutation le délai de réponse est fixé au 30 septembre 2018 (voir l'article de ce blog au sujet du 4e rapport d'évaluation du GRECO).

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

Commentaires

Bravo, Le Conseil de l'Europe va enfin tordre le cou à la corruption (qui sévit dans nos sociétés depuis l'Antiquité) rapports, conventions, recommandations, protocoles, résolutions, ça va chauffer !

Écrit par : futurologue | 10/08/2018

Répondre à ce commentaire

A futurologue: Ce n'est pas parce qu'un problème grave existe depuis l'Antiquité qu'il ne faut pas le combattre. Au moins le GRECO essaie de faire quelquechose en sachant parfaitement que dans certains pays, tels que la Suisse, il n'existe aucune volonté de combattre la corruption..., depuis l'Antiquité.

Écrit par : Michèle Herzog | 11/08/2018

Répondre à ce commentaire

La encore Madame Herzog, les choses ont évoluées ces dernières années en Suisse, notamment avec la récente criminalisation de la corruption privée.

On est loin de la situation qui prevalait avant le tournant du 21eme siècle.

La Suisse n’est d’ailleurs pas mal noté dans les études comparatives sur la corruption.

Écrit par : Risible | 14/08/2018

Vu que vous avez fermé les commentaires, je le mets là:
https://www.letemps.ch/economie/affaire-ubs-fisc-federal-ira-jusqua-cour-supreme

L’Administration fédérale des contributions (AFC) a fait recours vendredi contre le récent blocage d’une demande d’assistance déposée par la France en mai 2016. Le Tribunal fédéral devra donc trancher dans ce dossier qui marque une nouvelle étape du bras de fer qui oppose UBS et la France.

Écrit par : Dacc | 11/08/2018

Répondre à ce commentaire

A Dacc: Merci beaucoup pour cette excellente nouvelle. Je vais rouvrir les commentaires et publier votre commentaires au bas de l'article de mon blog lié au refus du TAF. Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 11/08/2018

Répondre à ce commentaire

A Risible: Non, malheureusement les choses concernant la corruption n'ont pas évolué depuis 2007 et j'en détiens les preuves. Les études comparatives de la corruption sont effectuées par des personnes qui refusent d'étudier les cas pratiques. Par exemple: Transparency en Suisse.
Le classement de la Suisse dans les comparatifs ne correpond pas du tout à la réalité.
Il faudrait créer en Suisse romande une section d'Anticor qui, en France, est très efficace pour dénoncer les affaires de corruption.

Écrit par : Michèle Herzog | 15/08/2018

Répondre à ce commentaire

Sidérée: La dénonciation d'YB se fondait sur un document qu'il a transmis à la justice, une liste de noms de juges risquant d'être amenés à statuer en deuxième instance sur le fameux divorce.

http://www.rts.ch/info/regions/geneve/9783135-des-juges-genevois-auditionnes-suite-a-une-denonciation-dyves-bouvier.html

Et aucune perquisition ?

Écrit par : Sidérée | 18/08/2018

Répondre à ce commentaire

A Sidérée: Merci pour votre message. Sachez qu'en Suisse les perquisitions, quand il y en a ..., ont toujours lieu de très nombreux mois après qu'une affaire ait été découverte ! Exemple: Car Postal ... la perquisition vient d'avoir lieu ! Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 18/08/2018

Répondre à ce commentaire

Le Conseil fédéral refuse la transparence au niveau du financement des partis politiques ! Vraiment consternant. Voilà l'article:
https://www.letemps.ch/suisse/conseil-federal-rejette-linitiative-transparence-partis

Écrit par : Michèle Herzog | 30/08/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.