03/12/2018

Suisse: Pétition pour caisse maladie UNIQUE et primes calculées en % des revenus.

Bonjour,

J’avais créé une première pétition réclamant une caisse maladie UNIQUE et d’autres points importants. Voilà le lien de cette première pétition signée maintenant par plus de 7500 personnes.

https://www.change.org/p/les-7-conseillers-f%C3%A9d%C3%A9...

Puis j’ai reçu des commentaires sur mon blog de personnes qui pensent que les primes de l'assurance maladie obligatoire LAMAL devraient être calculées en fonction du revenu. Ce système serait plus solidaire et plus équitable.

Ce qui se fait d’ailleurs déjà pour l’AVS (retraite) par exemple car les cotisations sont calculées en % du revenu.Il s'agit d'un % identique pour tous.

Lors de la manifestation de novembre 2018 contre la hausse des primes de l'assurance maladie Lamal, j’ai aussi entendu ce discours.

J’ai mis un peu de temps à comprendre qu’effectivement cette solution, à laquelle je n’avais pas pensé, serait plus équitable ! Désolée …

Je viens donc de créer une seconde pétition en ajoutant ce point : que les primes de l'assurance Lamal soient calculées en fonction du revenu des assurés et qu’elles soient inférieures aux 6% des revenus.

Vous pouvez donc signer soit la première pétition, soit la seconde dont voici le lien : http://chng.it/HZTQnn7ghk

Merci de diffuser ce message à vos amis.

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

Commentaires

Vous parlez d'un revenu brut/ net/ disponible?

Google indique un revenu moyen disponible (meilleure hypothèse) en Suisse de 6957 francs par mois. Votre prime serait dès lors de 417 fr., soit plus qu'aujourd'hui pour la majorité de la population (vu les franchises).

Et vous n'expliquez pas comment financer le solde (on arreterait de payer les soins dès septembre? On augmenterait les impôts pour combler les trous?), si les ménages les plus pauvres bénéficieraient toujours de subsides? (qui financerait ces subsides?) etc etc

Si votre pétition passe, je présume que votre pétition mal rédigée conduirait à ce que la majorités des ménages paieraient beaucoup plus (primes plus élevées et fin des subsides), un rationnement sévère des prestations (ou une augmentation des impots pour combler les trous).

Désolé, mais votre pétition n'est pas suffisamment réfléchie car elle repose que sur votre situation personnelle (pétition égoîste).

Écrit par : Bibouille | 03/12/2018

Répondre à ce commentaire

A Bibouille: Merci de m'indiquer quel est le nombre moyen de personnes pour le revenu de 7'000.- CHF par mois que vous citez. Si ce revenu concerne 2 parents et 2 enfants, alors la prime de 417.- CHF par mois serait bien inférieure aux primes payées actuellement pour ces 4 personnes.

Sachez que dans une pétition il faut s'en tenir à des principes simples à comprendre sans entrer dans des détails techniques tels que vous les énoncez. Le revenu utilisé sera celui utilisé pour l'AVS.

Désolée, mais ma pétition ne repose pas du tout sur ma situation personnelle ! Mais sur une colère partagée par de nombreux citoyens concernant ces hausses des primes Lamal. Il faut donc essayer de trouver des solutions. C'est ce que j'essaie de faire ...

Écrit par : Michèle Herzog | 03/12/2018

Répondre à ce commentaire

Je parlais de revenu disponible dans un foyer, tandis que vous souhaitez partir du revenu brut par individu (comme pour l'AVS). Le revenu brut moyen en Suisse est de l'ordre de 6'000fr brut (13e compris). Vous défendez dès lors une prime moyenne de 360.-/mois par adulte (50% payerait moins et 50% plus, à beaucoup plus).

Comme il y a 5 mio d'actifs en Suisse, cela représenterait 5 x 360 x 12 = 21,6 milliards alors que les coûts de la santé est de 80,5 mia. Vous financez dès lors seulement le quart des coûts actuels des soins en Suisse (alors que vous incitez à consommer plus, via la suppression des franchises..).

Les 50% qui payerait plus, à beaucoup plus, devraient encore payer via l'impôt les subsides ET le solde (3/4) du coût de la santé. Vous pensez cela supportable ???

Sincèrement, vous pourriez au moins prendre une feuille et procéder à quelques calculs avant de lancer vos pétitions !

Écrit par : Bibouille | 04/12/2018

Répondre à ce commentaire

7,753 have signed. Let’s get to 10,000!

Thanks to your support this petition has a chance at winning!

Écrit par : Patoucha | 04/12/2018

Répondre à ce commentaire

A Bibouille: Sachez qu'en 2016 les primes Lamal dues se sont élevées à 28,7 milliards de francs suisses, dont 4,3 milliards ont été payés par des subventions publiques. Les ménage ont donc payé 24,4 milliards. Cela montre que les primes payées par les citoyens ne remboursent pas la totalité des coûts de la santé.
D'autre part les coûts de la santé sont très élevés en Suisse. En supprimant le gaspillage on pourrait diminuer les coûts de la santé de 20%. Voir le rapport fédéral du groupe d'experts daté du 24.8.2017.
Tout le monde admet que le système actuel impliquant chaque année une hausse des primes Lamal ne peut pas durer mais personne ne veut modifier ce système !
La critique est facile. Expliquez moi alors par un commentaire court ce qu'il faut entreprendre pour faire diminuer les primes Lamal.

Écrit par : Michèle Herzog | 04/12/2018

Répondre à ce commentaire

A Bibouille: Voilà les chiffres officiels concernant les coûts de la santé en Suisse en 2016 et les financements.
https://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/statistiques/sante/cout-financement.html

On y apprend que le coût de la santé par habitant et par mois en Suisse en 2016 était de 800.- CHF. Pourtant les primes des assurances maladie ne sont pas de 800.- CHF par mois par habitant.

Écrit par : Michèle Herzog | 04/12/2018

Répondre à ce commentaire

Imaginons que votre solution soit appliquée. Les coûts de la santé ne se mettraient pas à baisser du jour au lendemain. Il faudrait donc trouver le financement du côté des impôts, soit indirects (peu probable), soit directs. Il se trouve que je fais partie de cette classe dite "moyenne", suffisamment "riche" pour payer une part non négligeable d'impôts sur le revenu (l'équivalent environ 2 mois de revenus par année), mais pas assez "pauvre" pour pouvoir bénéficier des prestations sociales (aides au logement, à l'assurance-maladie, aux bourses d'études, etc.). Notre revenu disponible familiale ne nous permet généralement pas de mettre de l'argent de côté à la fin du mois. Pas de leasing, paiements des factures (y.c. acomptes provisionnels) à l'heure. Donc, ras le bol de payer pour les autres. La solidarité a ses limites.

Écrit par : Bob | 04/12/2018

Répondre à ce commentaire

@ M. Herzog : "Expliquez moi alors par un commentaire court ce qu'il faut entreprendre pour faire diminuer les primes Lamal".
Faire ce qu'aucun politicien n'ose faire dans nos pays occidentaux. Arrêter de se focaliser sur le financement, s'attaquer aux coûts.
Outre le gaspillage que vous citez plus haut, il faut réduire le prix des médicaments qui sont, à cause des intermédiaires qui se goinfrent, honteusement plus élevés que dans les pays limitrophes (le coût de la vie n'expliquant pas tout).
Il faut que les gens arrêtent aussi de faire appel à des soins (souvent élevés) pour n'importe quel problème relevant souvent de l'inconfort.

Écrit par : Bob | 04/12/2018

Répondre à ce commentaire

A Bob: Vous avez arison. Il faut s'attaquer aux coûts. C'est justement ce que mes deux pétitions réclament. Voir le contenu de ces deux pétitions Lamal. Les liens se trouvent dans l'article ci-dessus.
Le but de la caisse maladie UNIQUE est justement d'arriver à faire diminuer les coûts administratifs. Mais cela permet aussi de meilleurs contrôles des prix pratiqués pour les opérations par exemple (comparaison).
Merci à vous de signer ma première pétition qui ne propose pas que les primes soient calculées en pourcentage des revenus.

Écrit par : Michèle Herzog | 04/12/2018

Répondre à ce commentaire

Ma solution a déjà été donnée lors de votre précédente pétition:
1. abrogation de la LAMal
2. rétablissement de la loi (LAMa) précédemment en vigueur.

Cela fonctionnait si bien, avant que les socialistes obtiennent d'introduire une nouvelle loi socialisante.


Après, si vous voulez une solution de rafistolage: il faut sortir les soins aigus des personnes âgées de la LAMal, ainsi que ceux des requérants d'asile (soient les soins les plus onéreux), pour que ces coûts soient pris en charge par l'impôt exclusivement. Cela permettrait de diviser par 4 le montant des primes (et l'augmentation des impôts serait démocratiquement acceptable, car supportée par les sociétés également.

NB: votre solution (prime en fonction des revenus) nuit gravement à la cohésion interne de la Suisse. Actuellement, comme Bob, je paie mes primes LAMal à plein + 5 1/2 mois de salaire en impôts (j'aimerais bien en payer deux !). J'accepte de payer beaucoup plus que les autres, parce que je trouve juste que tout le monde contribue un peu à la cohésion (et qu'il existe des subsides pour aider les plus pauvres d'entre nous).

Mais, je le répète, à Genève, 70 % des gens ne paient pas un centime d'impôts directs ! Et vous ne maintiendrez jamais le système si je dois payer par ma prime, plus celles des autres, + mes impôts + etc etc. et je ne suis pas riche, juste la classe moyenne inférieure...

Écrit par : Bibouille | 04/12/2018

Répondre à ce commentaire

A Bibouille: Alors créez une pétition avec vos idées.

Écrit par : Michèle Herzog | 04/12/2018

Répondre à ce commentaire

@ Michèle : Parlons des coûts administratifs. Les frais de fonctionnement des caisses maladie représentent environ 6% des charges. Même en imaginant les diviser par 2, l’économie réalisée (one shot) serait inférieure à l’augmentation de mes primes pour 2019.
Une caisse unique ? Nous avons un bel exemple en Suisse d’une caisse quasi « unique ». Elle s’appelle SUVA. Le boulot de cette entité est également de s’occuper de remboursement de coûts de santé. Seul hic, ses frais de fonctionnement sont de 11%.

@ Bidouille Vos impôts représentent 5.5 mois de salaire !? Bruts ou nets ? 12 ou 13 salaires versés ? Quelle que soit la réponse, avec un taux d’imposition de + de 40% (ICC + IFD) vous ne faites certainement pas partie de la classe moyenne inférieure. Mais c’est un détail hors sujet, je vous l’accorde.

Écrit par : Bob | 04/12/2018

Répondre à ce commentaire

5 1/2 mois de salaire en impôt = impossible, ne mentez pas Bibouille !

Écrit par : etc | 04/12/2018

Répondre à ce commentaire

Par rapport au revenu brut, cotisations sociales comprises.
(vous seriez surpris de taper dans google "taux d'imposition" "Genève" :) )

Et en même temps, pour paraphraser Louis-Emmanuel Premier, 70 % des Genevois ne paient pas un centime d'impôts directs ! Je comprends dès lors votre interrogation quand vous vous rendez compte qu'il y a des gars qui se lèvent tous les jours de la semaine, pendant les 5 premiers mois de l'année, pour vous payer l'Etat providence que vous méprisez par ailleurs.

@ MH: mon égo se porte bien. Je n'ai pas besoin d'une pétition pour me sentir populaire, mon bordereau de taxation me suffit. :)

Écrit par : Bibouille | 04/12/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.