La maltraitance dans les EMS: Un sujet tabou et des abus dramatiques.

Imprimer

Bonsoir,

Ce 4 février 2019, un reportage réalisé par le journaliste Fabiano Citroni à été publié au Télé-Journal de TSR1. Ce reportage est accablant et je vous conseille très vivement de l'écouter. Il dure quelques minutes. Voilà le lien:

https://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/un-aide-soignant-a-donne-une-douche-bouillante-a-une-residente--enquete-sur-le-tabou-de-la-maltraitance-en-ems-?id=10193109

Naturellement ce reportage me fait penser aux 5 années de très mauvais traitements vécus par Mme Rita Rosentiel placée de force dans un EMS à Morges depuis 2014, car cette femme âgée de 95 ans actuellement a dû supporter de vivre avec des personnes beaucoup plus handicapées qu'elle. Elle a perdu sa liberté. Et a été totalement ruinée par son curateur. Puis elle a dû subir 3 années de procédures (pénale et civile) qui se sont terminées par un accord en sa défaveur ! Quant au curateur il n'a pas été condamné ... Si vous voulez en savoir plus, faites une recherche sur Internet avec les mots "Rita Rosenstiel".

Heureusement M. Gérard Ulrich, dissident vaudois, habite à Morges lui aussi. Il a étudié tout le dossier de Mme Rosenstiel. Et le 23 janvier 2019 a organisé un jury de citoyens qui devait décider si trois magistrats vaudois étaient coupables de corruption on non. 17 personnes ont participé à ce jury en prenant connaissance des faits. Elles ont décidé à l'unanimité que les magistrtas sont coupables. Puis d'autres citoyens, informés par Internet, ont pu voter eux aussi. Un premier jury de citoyens a donc été organisé dans le canton de Vaud pour défendre une personne âgée et juger les actes des magistrats. Les résultats complets de ces votes ne sont pas encore connus.

Je sais que dans le canton de Vaud d'autres personnes âgées ont été très gravement maltraitées par du personnel soignant. Et en général les plaintes pénales déposées par les victimes ont été classées. Parfois même, la personne ayant dénoncé des actes très graves a été condamnée pour diffamation et les auteurs de ces actes n'ont pas été inquiétés. Pourtant les preuves existent !

Merci au journaliste M. Fabiano Citroni d'avoir permis à cette fille de s'exprimer au sujet des brûlures subies par sa mère. J'espère que d'autres personnes auront le courage de dénoncer les abus qui ont lieu. Naturellement, beaucoup de personnes se taisent de peur des représailles ... 

Si certains magistrats et curateurs/curatrices continuent à ne pas vouloir faire leur travail correctement, avec respect de la personne âgée et de ses droits humains, sans être sanctionnés alors il faudra généraliser les jurys de citoyens. 

Merci d'avance pour vos commentaires ou pour vos témoignages (merci d'envoyer un texte très succinct) qui seront publiés au bas de cet article.

Merci de diffuser cet article à vos amis.

Meilleures salutations.

MISE A JOUR DU 7 AOUT 2019: Deux personnes habitant à Morges, près de l'EMS de Mme Rosenstiel, se sont particulièrement bien occupées de Mme Rosenstiel. Mais Mme Rosensteil vient d'être pacée sous curatelle de portée générale. Elle ne peut donc plus rien signer elle-même. Et sa curatrice a déposé une plainte pénale contre ces deux personnes qui dérangent ... car elles voient ce qu'il se passe. L'audience au Tribunal de Nyon aura lieu le 13 août 2019 à 9h. Merci d'avance de venir soutenir ces deux personnes.

L'émission Mise au Point du 4 août 2019 a à nouveau traité le cas des personnes placées en EMS contre leur gré. Je vous conseille de consacrer un peu de votre temps à regarder ce reportage consternant. Voilà le lien:

https://www.rts.ch/play/tv/mise-au-point/video/places-a-lems-contre-leur-gre?id=10610707

 

Commentaires

  • Bonjour,
    Merci à Mme Herzog et M. Fabiano pour cette dénonciation de la maltraitance en EMS. Ma mère, défunte, a aussi subi une horrible fin de vie en EMS dont le directeur m'avait accusée de donner des "substances médicamenteuses" à ma mère auprès du curateur. Ce directeur savait qu'il mentait, car il n'a jamais fait de tests sanguins. C'était des représailles du fait que j'étais regardante au niveau des soins. J'ai subi 4 ans d'acharnement par les lettres d'accusation du curateur. J'ai énormément souffert en ricochet avec la maltraitance de ma mère.

  • Le directeur de l'EMS où avait résidé ma mère défunte m'a accusé, sans preuve, de donner des "substances médicamenteuses" à ma mère. Bien sûr, il n'a pas fait de tests sanguins, car il savait qu'il mentait. Le premier curateur-avocat a pris ses accusations pour de l'argent comptant, sans m'entendre à ce sujet, et j'ai été frappée d'une interdiction de visite. Moyennant 6'000.- de frais d'avocat, l'interdiction a été - tiens! - levée, puisqu'il n'y avait aucune preuve. Pourquoi les accusations du directeur? Car j'était regardante au niveau des soins de ma mère: oublis des appareils acoustiques, je l'ai toujours trouvée seule et livrée à elle-même, sa mobilisation était insuffisante et, ne parlant plus que le néerlandais, elle ne communiquait avec personne sauf moi. Cette inhumanité dans le canton de Vaud m'a impressionnée.

  • Je pense qu'il est temps de créer un « metoo » pour dénoncer et délier la parole de toutes ces familles atteintes dans leurs sentiments les plus profonds, avec pour seul images gravées dans leur esprit, ces images récurrentes de leur parent les implorant de les « sortir de là » quand ce n’est pas un appel à l’aide « pourquoi veulent-ils que je meure ».
    Tout ce monde (qui reste à définir mais qui est très nombreux dans tous les domaines où nous devrions normalement trouver de l’aide ou au moins un peu d’honnêteté) s’ingénie à terroriser, à décrédibiliser, à ruiner financièrement (faut savoir que les conseils d’administration de ces EMS compte en moyenne deux études d’avocats …. Payés alors par la pension de votre parent, de la manne de l’état, des forfait poussés artificiellement de l’assurance maladie et de plus de l’AI (nous sommes obligés à l’entrée de l’EMS de déclarer notre parent « impotent » et si on ose dore mais …enfin …on a vite compris ce qui nous attends). Par contre souvent les famille n’auront pas les moyens de prendre un avocat et quand on sait que l’assistance juridique restent à 180.--/h et est remboursable …. On comprend pourquoi jamais ces dénonciations ne deviennent un vrai scandale. « Ils » n’ont rien à craindre.
    Ces "mises à mort" déguisées en soins douteux avilissant et détruisant méthodiquement la santé de nos ainés. Une mort moche, glauque, qui pue l’hypocrisie induisant un peur viscérale et dont la seule image qui s’en rapproche est celle des camps de concentration.
    Les soins palliatifs sont des substances létales jusqu'à nouvel avis et c'est assez clair que quand le pensionnaire a été détruit dans sa santé qui lui restait pdt plusieurs semaines mois, années parfois (dépends si fortunés aussi) par dose massive de psychotropes, dans des mélanges invraisemblables et en doses délirantes, déguisé tout ça quand ce n'est pas en "erreur" ou à l’ignorance d’un soignant soi-disant … il faut arrêter tout ça.
    Trop de témoignages qui se ressemblent. Les représailles abominables sur le parent tout comme sur la famille, qui détruit sans scrupule une vie humaine et détruit la famille et/ou les enfants.
    Ça suffit. L’heure d’un "meeto" de ce scandale que nos (tous niveaux confondus) autorités étouffent (alors oui parfois quand ils sont coincés on intervient, mais cela est juste pour couler un peu plus ces abominations pour clore en eau de boudin la mort non accidentelle et non naturelle de nos aînés.
    Ça suffit. Si des forces actives et honnêtes en sont capables, le scandale doit sortir sur la place publique pour enfin délivrer les couleuvres avalées par les familles et pour la mémoire de nos ainés mort ... pire que si cela était un chien.
    Déliez les « langues » et délivrer les « secrets douloureux » des familles et surtout protégeons nos aînés qui ne sont pas encore dans cette « chaîne de la mort » et tous ceux qui sont à venir. Et cela se passe au 20 et 21 ème siècle. Invraisemblable.
    Il y aura toujours des gens pour dire qu’ils sont très bien traités et que cela est du pur fantasme, encouragés par des borgnes dont l’égoïsme n’a d’égal que leur manque de conscience morale et éthique dans leurs fonctions qui devraient normalement incomber aux responsabilités du travail qui est le leur. Ce qui est important aujourd’hui et cela même pour ces derniers, c’est ce « phénomène » de destruction massive des personnes âgées, (notamment en EMS, mais pas seulement), des personnes vulnérables … et qui s’étend insidieusement à chacun d’entre nous susceptibles de traverser un jour une mauvaise passe.
    La mort ne doit pas être si moche, glauque et tragique.
    L’être humain a une âme … individuelle. C’est ce qui le différencie d’un simple animal.
    Si ces gens pouvaient se rendre comptent de ce qu’ils font quand on atteint sciemment à la santé d’autrui …. Je crois qu’ils éprouveraient la même peur qu’ils infligent à certains de nos aînés.
    Créez un mouvement « metoo » …

  • A NB: Merci pour votre message et votre témoignage bouleversant. Vous me proposez de créer un mouvement "Metoo". Mais des mouvements "Metoo" il faudrait en créer des dizaines ! Pour les enfants maltraités, pour les adultes maltraités, pour les aînés maltraités, pour les employés maltraités, pour les victimes condamnées à la place des escrocs, pour les personnes subissant des abus d'autorité, pour les personnes mises en prison sans preuves de leurs actes (cas de François Légeret, Laurent Ségalat), etc, etc.
    A mon avis au lieu de créer de nouveaux mouvements "metoo" il vaudrait mieux élargir le mouvement actuel qui ne concerne que les victimes de violences sexuelles.
    Toutes les victimes et les personnes qui les soutiennent ont aussi la possibilité de descendre dans la rue en rejoignant les Gilets Jaunes de Suisse. Naturellement, cela demande un peu de courage.
    Il faut aussi comprendre que ce n'est pas toujours la même personne qui doit agir. Merci de votre compréhension, Meilleures salutations.

  • Par mail circulaire du 03.02.19, j'ai annoncé le décès de Suzanne SCHAER qui s'est battue avec un courage extraordinaire contre la corruption judiciaire. Son ex-mari a subi une tentative d'assassinat commise par 2 soignantes, couverte par le système politico-judiciaire en place.
    Des 700 journalistes informés, un seul a envoyé ses sympathies. De quelques 2'500 politiciens mis au courant, un seul député Genevois a envoyé des condoléances.

    Je me demande, si le reportage de Fabian Citroni ne serait pas une action de dévier l'attention de ce scandale.
    Gerhard Ulrich, Morges

  • Un journaliste « inconnu » dans ce type de registre, qui s’occupe de la rubrique sport et actualités ....qui soudain (ce n’est pas donné à tout le monde !) arrive à prendre qques minutes d'antennes à l'heure du TJ .....! pour un sujet aussi lourd et complexe d'une atteinte à la vie d'autrui (en droit meurtre ou assassinat …ce devrait être très grave normalement une atteinte à la vie et ne laisser personne indifférent), soit il est inconscient, soit votre intuition est pertinente.

    Mal à l'aise en visionnant la partie où cette dame s'exprime ....l'attitude du journaliste dont tout laissait supposer que c'est le mari !!!!! (ce n’est pas le cas).

    Si cela devait déclencher un vrai scandale, c'est qu'il y a un vrai souci de dénoncer ces maltraitances ...le cas échéant qu’une des nombreuses formes que peuvent prendre des fake news.

    Dernièrement le coulage subtil des plaintes pour maltraitance de personnes en handicap d'autisme ... a fini comme prévu ...en eau de boudin … Pourtant c’était bien parti …même assez similaire à cette affaire.

  • L’acharnement à l’égard des femmes en Suisse n’est plus à prouver.

    Les Suissesses ont acquis le droit de vote bien après la Turquie.

    En tant que femmes, Mesdames, sachez que vous êtes vulnérables et exposées surtout si vous êtes seules.

    Vous ne pourriez imaginer le nombre de femmes déboutées à tort dans des affaires judiciaires tous domaines confondus.

    Prendre conscience de cette discrimination qui se perpétue est important.

    La maltraitance à l’égard des femmes dans ce pays est une institution en elle-même dans tous les domaines.

    Et c’est une femme qui est ébouillantée, Mme Schaer qui est traînée en justice, des mamans maltraitées en EMS, leurs filles harcelées par les autorités pour seul crime de défendre leurs parents ....

    Un film à voir et à comprendre : l’ordre divin.

    https://www.rts.ch/play/tv/box-office/video/lordre-divin?id=10181786

  • https://www.youtube.com/watch?v=YG9kCIto86o

    Regardez qui vous accueillez à Genève

  • A Mme Célhia de Lavarène: Merci Madame pour cette vidéo incroyable, pour vos explications très claires et pour vos révélations. Félicitations Madame d'avoir eu le courage de dénoncer les actes des casques bleus de l'ONU ! Toutes ces personnes qui ne sont jamais condamnées pour leurs actes, c'est vraiment inadmissible.
    Voilà ma proposition: Vous devriez créer une pétition sur le site www.change.org réclamant la condamnation des casques bleus ayant violé des personnes pendant leurs missions. Ce site est très simple à utiliser. Merci ensuite de me fournir le lien de votre pétition. Pour tout renseignement envoyez moi un email à mh@herzoginfo.ch
    Meilleures salutations.

  • Madame, lorsque vous vous confronter à ces institutions uniquement basées sur le viol, car ce n'est rien d'autre que ça, vous devenez très vite consciente qu'il serait plus simple d'abolir le pain ou l'eau dans une société dont les bases sont ancrées dans ce type de corruptions, mais comme vous vivez en Suisse, donc où se trouve le siège de l'ONU, vous devriez certainement agir auprès de vos autorités qui accueillent également quantité d'ONG également impliquées dans ces horreurs commises sur des enfants, nous possédons des milliers de documents principalement filmés, ils sont immédiatement retirés du net dès qu'ils sont publiés et même la justice française menace de poursuites tous ceux qui s'impliquent dans ce combat.

    Lorsque l'on parle de 3'300 pédophiles travaillant pour l'ONU impliqués dans des viols et des assassinats pervers d'enfants, parfois des bébés et de 60'000 viols commis depuis 10 ans, ce n'est que la pointe de l'iceberg et ce sont des cas avérés, donc imaginez l'ampleur du phénomène soigneusement organisé depuis Genève.

    Je ne parle pas dans le cadre du dossier sur la pédophilies d'autres formes de corruptions et de trafiques, y compris d'enfants vers des pays développés. Mais le phénomène est impressionnant, nous avons le même problème avec les troupes françaises en Afrique et notamment le cas de soldats et de légionnaires comparables aux pires violeurs tueurs en série.

    Bien à vous

  • https://www.youtube.com/watch?v=YFT-Em1rUww

    https://www.youtube.com/watch?v=Sm_Rp5jGGt0

    https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=VHrBrT9dWvU

    https://www.youtube.com/watch?time_continue=3&v=xJGfbpgDto4

  • Madame, Merci pour vos messages. Etant donné le nombre de personnes et d'ONG ayant alerté les autorités concernant ces viols, il est bien clair que les autorités en Suisse sont au courant. Mais personne en Suisse n'ose s'attaquer à l'ONU !

    Je pense que vous devriez créer une pétition et je peux vous fournir des indications utiles à ce sujet. Mon adresse email: mh@herzoginfo.ch

  • En EMS courant, pas question des EMS réservés aux pensionnaires fortunées, la personne qui a été maltraitée ne peut pas forcément le prouver car la ou le ou les coupable.s prétendra ou prétendront que la victime s'est blessée ou s'est donné un coup ou a fait une chute.

    Volée, comme il arrive par le personnel, on prétendra que c'est elle qui a jeté loin les objets ou autres concernés.

    Une amie se retrouva en compagnie de personnes beaucoup plus handicapées qu'elle:
    déprima en perdant moral et… foi.

    Pourquoi ne pas admettre enfin que les EMS surmédicalisés ne sont pas la réponse adéquate concernant les personnes âgées?

    Pourquoi ne jamais évoquer, en France, ces expériences auprès de personnes âgées grabataires soudain entourées par des équipes vouées à cette démarche de recherche thérapeutique de ce bien-être qui nous est à tous jeunes ou vieux indispensable et qui ont retrouvé non seulement le désir de se lever et de sortir au grand air au grand jour... avant d'aller faire des courses?

    A quand des pensions de famille adaptées mais non médicalisées le médecin étant consulté ou appelé uniquement en cas de besoin et pour les personnes gravement handicapées l'hospitalisation avec les soins à la personne de qualité accordés tant qu'il le faudra?

    "Dis-moi comment tu traites tes vieux et je te dirai qui tu es…"!

    Le salaire qui n'a rien à voir avec la vocation devrait être abordé en dernier en cours d'entretiens d'embauche.

    En crise du chômage on suggérait aux personnes en recherche d'emploi ne trouvant rien de prendre un cours de la Croix Rouge qui leur ouvrirait les portes de n'importe quel EMS.

    Affirmation non confirmée… témoigneraient nombre d'entre elles.

    Suivait à l'occasion, non par les ORP, l'idée du… téléphone rose.

  • Dans le commentaire de Myriam, on peut lire le nom de "Croix-Rouge", l'un des principaux organisateurs responsable de cette tragédie pédophile mondiale et ça ne datte pas d'aujourd'hui.

    Plusieurs ONG suisses sont très impliquées dans la mondialisation de la pédophilie.

  • En conclusion, sachez que tant que la Suisse abritera des institutions qui traitent les enfants en les violant, sachez qu'il ne faudra pas s'attendre qu'ils soient plus humains avec les personnes âgées.

  • J ai bosse dans un EMS proche de chez vous fin de vie affreuse. La patiente se plaignait de ne pas avoir reçu la morphine et voulait agresse l infirmière et vu mon lien avec la patiente l est aide en la calmant. J étais une employée avec 2 mois d expérience. Le lendemain changement d attitude et on me mit de cote. On m a rajoute une patiente. Le premier mois pas payer ou trouver de l aide pour se défendre. La, j ai des entretiens et ont cause du tort en parlant que je decompense et problème vient de ma personne. Je ne cherche plus car cela ne sert a rien merci si un conseil

  • A Gaudard: Merci pour votre commentaire. Votre expérience est classique: les personnes qui entravent la "bonne marche" d'une entreprise sont mises de côté et souvent licenciées. Ensuite, elles peinent à retrouver du travail.
    Je pense que pour un conseil vous devriez vous adresser à la Maison de la femme, rue Eglantine 6 à Lausanne ou au Centre social protestant.
    Meilleures salutations et courage à Vous.

  • Deux personnes habitant à Morges, près de l'EMS de Mme Rosenstiel, se sont particulièrement bien occupées de Mme Rosenstiel. Mais Mme Rosensteil vient d'être pacée sous curatelle de portée générale. Elle ne peut donc plus rien signer elle-même. Et sa curatrice a déposé une plainte pénale contre ces deux personnes qui dérangent ... car elles voient ce qu'il se passe. L'audience au Tribunal de Nyon aura lieu le 13 août 2019 à 9h. Merci d'avance de venir soutenir ces deux personnes.

    L'émission Mise au Point du 4 août 2019 a à nouveau traité le cas des personnes placées en EMS contre leur gré. Je vous conseille de consacrer un peu de votre temps à regarder ce reportage consternant. Voilà le lien:

    https://www.rts.ch/play/tv/mise-au-point/video/places-a-lems-contre-leur-gre?id=10610707

  • Les EMS en Suisse encore une vaste escroquerie, 80/120'000.- par année (plus une participation fédérale).
    Combien de Suisses peuvent payer ? le solde à la charge du contribuable.
    Une vérification minimale des comptes par l'Etat, c'est peu de le dire.
    Si un jour la cour des comptes décide de se pencher sur la question, vous verrez le scandale, un de plus.

  • A Incurie: La situation est parfaitement connue des politiciens et des personnes travaillant à la Cour des comptes. Le scandale: elles évitent toutes d'étudier ces questions et d'agir afin d'améliorer les choses !

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel