Suisse: Les millions disparaissent mais jamais aucunes condamnations pénales !

Imprimer

Bonsoir,

Cet article ne concerne pas les escroqueries financières internationales, mais les affaires financières simples à comprendre réalisées en Suisse ou à proximité.

La presse nous annonce régulièrement que des millions ont disparu et qu'une enquête a été ouverte. Ensuite le scénario est toujours identique: l'enquête pénale se termine sans aucune condamnation. Et les millions envolés ne sont jamais récupérés. Pourtant, très souvent, ils ont bien dû profiter à quelqu'un !

Les exemples sont nombreux. Par exemple l'affaire Beaulieu à Lausanne ou l'affaire CarPostal (65 millions de francs suisses envolés d'après l'article du Matin-Dimanche de ce 6 octobre 2019). Voir ce lien:

https://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/La-lourde-facture-de-CarPostal-France-27220477

Naturellement les personnes responsables de contrôler les comptes n'ayant pas lancé l'alerte ne sont jamais inquiétées non plus.

Voilà un autre fait très étrange: En Suisse, place financière, tout-à-coup plus personne ne comprend les affaires financières même très simples. Ni les fonctionnaires. Ni les magistrats du pouvoir judiciaire. Ni la majorité des politiciens. Manifestement tout est entrepris pour protéger certains citoyens intouchables.

Etant donné l'immense laxisme lié à ces affaires financières, il est temps que des jurys de citoyens étudient très sérieusement le travail réalisé par les fonctionnaires et par les magistrats afin de comprendre les raisons de ce laxisme. Est-ce du copinage ? Est-ce de la corruption ? Est-ce l'existence d'un système judiciaire à plusieurs vitesses ? Est-ce un problème lié à la franc-maçonnerie ?

A ce propos, merci de signer et de diffuser cette pétition qui devient chaque jour plus urgente.

https://www.change.org/p/le-grand-conseil-des-cantons-suisses-et-mme-s-sommaruga-controle-du-travail-de-la-justice-en-suisse

Etant donné que les affaires financières simples ne sont pas traitées correctement alors comment ces mêmes fonctionnaires et magistrats pourraient-ils traiter des affaires plus complexes ?

Merci de diffuser ce message à vos amis. Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

Commentaires

  • Fribourg a connu et connaît des déroulement plus subtiles. Imparables car au grand jour sous les yeux du peuple. Le Pont de la Poya 2012, budget 120 millions factures 240 millions ramenés après combine à 211 millions, dépassement annoncé par l'Etat 17%??? Ils ne savent même pas faire une simple règle de 3.
    La H189 idem à Bulle, factures doublées. 3 Conseillers d'Etat ont dirigé le Département des travaux publics, Claude Laesser, Beat Vonlanthen, Georges Godel, ils ont toujours été réélus et les 2 derniers sont encore en place. Le peuple est responsable de ce laisser-faire.

  • A M. Niclass: Merci pour votre commentaire. Non, le peuple n'est pas responsable. Si le pouvoir judiciaire avait agi et condamné ces personnes, alors le peuple aurait compris et voté ensuite pour d'autres personnes. Ce n'est pas au peuple de faire la lumière sur ces affaires financières et de rendre la justice.

  • En Suisse, en raison de notre niveau de vie élevé, nous nous complaisons dans la médiocrité et la paresse. Nos chaînes sont le confort, notre système de santé et une organisation qui fonctionne grâce à notre économie qui tourne sur le dos des gens du Sud. Le changement commence chez nous, chez soi. Je n'ai pas de barrières au tour de ma propriété et je compense ma charge écologique avec du transfert technologique visible sur www. impi.ch C'est du concret, simple et naturel mais dans l'action. Trop de gens, le peuple, se complaisent dans leur bonheur matériel sans réfléchir, ni changer leur comportement.

  • "Naturellement les personnes responsables de contrôler les comptes n'ayant pas lancé l'alerte ne sont jamais inquiétées non plus."

    Ben oui.

    Ca s'appelle de la "socialisation des pertes".

    Ce qu'il faut c'est nationaliser les pertes et les faire porter sur le compte de la nation au lieu de les faire porter sur le compte des élus du peuple.

    Il est pas très malin ce peuple, à vouloir faire porter le chapeau des pertes à des élus, ses élus.

  • A Chuck Jones: La socialisation des pertes ??? C'est quoi ? Mettre les pertes sur le dos de l'Etat et quand il y a des bénéfices les actionnaires les empochent ??? Système tellement pratique ...

  • Sans partir en conjonctures et autres accusations, ne sommes-nous pas en droit de nous demander "A qui profite le crime"?

    Dans le cas précis du site de Beaulieu, il est fait état de l'argent public (environ 80 millions) mis "à disposition" de la Fondation de Beaulieu. En parallèle, cette fondation a encaissé des loyers annuels de la part des sociétés d'exploitation (de 1999 à 2015, environ 6 millions part année, puis réduit dès 2016), globalement un montant cumulé de plus de 110 millions-. Additionnés au 80 millions des collectivités, le montant avoisine les 190 millions, voir les dépasse certainement.

    Des rénovations ont eu lieu oui dans le Palais de Beaulieu, des nouvelles halles aussi (qui, selon le syndic de Lausanne présentent des défauts de conception, et qui se dégradent à vue d'œil). Par contre, qu'en est-il de l'entretien des halles nord qui n'a pas été fait depuis des années.

    Où sont donc partis les fonds reçus par la fondation de beaulieu… certains doivent fatalement le savoir

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel