Corruption en Suisse: Déclarations de M. Martin Hilti, directeur de TI en Suisse.

Imprimer

Bonsoir,

Transparency International (TI) publie chaque année un classement des pays en fonction de la corruption. Mais personne ne comprend sur quelles bases ce classement est réalisé. Etant donné que TI refuse d'étudier les cas concrets de corrruption ayant été étouffés par les magistrats, je doute depuis longtemps de leurs statistiques. Voir les articles de ce blog à propos de la lutte contre la corruption et des statistiques publiées par Transparency les années précédentes.

Un article publié le 23.1.2020 par le journal Le Temps apporte enfin des informations primordiales faites par M. Martin Hilti, directeur de TI en Suisse, qui dit, je cite: "que la 4e place de la Suisse est trompeuse car trois domaines ne sont pas pris en compte dans le classement. Et c'est particulièrement là où, selon lui, la Suisse affiche de "graves lacunes".

M. Hilti indique que la Suisse n'a pas de loi sérieuse protégeant les lanceurs d'alerte. Il sous-entend donc que les personnes prenant connaissance d'une affaire de corruption ne la dénonceront pas.

M. Hilti dit ensuite que la lutte contre le blanchiment d'argent et contre la corruption dans le secteur privé et dans le sport sont au point mort en Suisse.

Enfin, il déclare que le classement de Transparency International ne traite que la corruption dans le secteur public !!!

Ses déclarations confirme mon sentiment: les statitistqiques de TI ne reflètent pas du tout la réalité de la corruption en Suisse, place financière, dont les acteurs sont des sociétés et des personnes privées !

Je me demande tout-de-même pourquoi M. Hilti n'a pas fourni ces précisions primordiales les années précédentes, quand les statistiques de TI étaient publiées, faisant croire que la corruption en Suisse était un phénomène peu important.

Voilà l'article du Temps que je vous conseille de lire:

https://www.letemps.ch/suisse/lutte-contre-corruption-ne-progresse-suisse-selon-transparency-international

Merci très vivement au journaliste du Temps ayant réalisé cet article. Merci de diffuser ces informations à vos amis.

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

Commentaires

  • En Suisse la corruption n'existe pas parce qu’elle y porte un autre nom; "les arrangements". Quel suisse ne s'est pas une fois ou l'autre arranger avec quelqu'un sur le dos de quelqu'un d'autre ? Ce qui fait la spécificité de la Suisse c'est que ça se passe le plus souvent sans transfert d'argent bien que les conséquences de ces arrangements aient une portée financière certaine. Ainsi les Suisses croient être plus honnêtes que les les autres, "que neni" ils sont peut être pires que les autres car en cas de dénonciation ils vous feront croire que c'était dans l'intérêt de tous. Nos services publiques et nos administration ne sont pas en retard dans ce domaine mais elles savent mieux que quiconque faire appliquer la loi du silence.

  • Voilà un reportage d'ARTE très intéressant d'environ 15 minutes concernant la corruption et le rôle des lanceurs d'alerte.
    https://www.arte.tv/fr/videos/094998-000-A/lanceurs-d-alerte-sont-ils-assez-proteges-vox-pop/

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel