06/03/2017

Petition: Damit Video-Aufnahmen in den schweizer Gerichtssälen zur Norm werden.

Bonjour,

Le texte de ma pétition demandant que la vidéo devienne la norme dans les Tribunaux suisses a été traduit en allemand par M. Gerhard Ulrich et je le remercie très vivement. Voilà le texte en allemand:

PETITION: DAMIT VIDEO-AUFNAHMEN IN DEN SCHWEIZER GERICHTSSÄLEN ZUR NORM WERDEN.

Derzeit kann in der Schweiz ausschliesslich die zuständige Gerichtsinstanz entscheiden, ob Video-Aufnahmen in einem gegebenen Prozess zulässig seien. Dies schränkt die Verwendung von Videos drastisch ein, obwohl diese Technologie nützlich und leicht anwendbar ist.

Um die Transparenz und die Einhaltung der fundamentalen Menschenrechte zu verbessern, wie sie in den Artikeln 7 bis 36 der Bundesverfassung festgeschrieben sind, drängt sich die allgemeine Verwendung der Video-Aufnahmen  in den Schweizer Gerichtssälen auf.

Die Artikel 7 (Menschenwürde), 8 (Gleichheit), 9 (Schutz gegen Willkür und von Treu und Glauben) und 29 bis 35 der Bundesverfassung werden von den Magistraten allzu oft missachtet. Video-Aufnahmen gewährleisten den Bürgern künftig, ihre Rechte wirksamer durchzusetzen.

Wenn Sie die Artikel der Bundesverfassung nachlesen wollen, finden sie diese unter folgendem Link:

https://www.admin.ch/opc/de/classified-compilation/199953...

Video-Aufnahmen werden ebenfalls die Archivierung der Gerichtsfälle verbessern.

Es ist anzumerken, dass VideoAufnahmen bereits bei den Gerichten verschiedener Länder zum Alltag geworden sind, wie in den USA, in Grossbritannien und in Frankreich.

Die Unterzeichner dieser Petition fordern die Schweizer Bundesparlamentarier und Bundesräte auf, Videofilme in den Schweizer Gerichtssälen zur Norm werden zu lassen, ausgenommen unbedeutende Verfahren.  Die Filme sind für die an einem Prozess beteiligten Parteien, die Zeugen und die Presse frei zugänglich, sowie für das Publikum, wenn der Prozess öffentlich ist. Danke im Voraus, das Gesetz in diesem Sinne so rasch wie möglich abzuändern.

Gedankt sei allen Personen, welche diese Petition unterschreiben und sie weiterverbreiten werden. 

 Um die Petition zu unterzeichnen, hier klicken

https://www.change.org/p/aux-parlementaires-suisses-et-au...

Vielen Dank.

04/03/2017

Pétition pour que la vidéo devienne la norme dans les Tribunaux suisses.

Bonjour,

L'article de l'avocat vaudois Robert Ayrton a été publié dans le journal 24 Heures du 27 février 2017 sous la rubrique "L'invité" et sur le site 1dex. M. Ayrton propose une solution contre le parti pris des juges: filmer les procès.

Voilà l'article: http://1dex.ch/2017/03/on-prouver-parti-pris-dun-juge/#.W...

Cette idée est excellente mais, à mon avis, pour autant que les vidéos ne soient pas uniquement à la disposition des juges ...

Il existe souvent de bonnes idées. Malheureusement ensuite rien n'est entrepris. Raison pour laquelle je viens de créer la pétition:

"Pour que la vidéo devienne la norme dans les Tribunaux suisses".

Cette pétition est destinée aux Parlementaires suisses et aux Conseillers fédéraux. Elle peut être signée par tous les citoyens suisses.

Vous pouvez en savoir plus et signer la pétition en activant ce lien :

https://www.change.org/p/aux-parlementaires-suisses-et-au...

 

Si vous trouvez cette pétition utile, merci de la diffuser dans toute la Suisse et sur les réseaux sociaux. Pour que les choses changent, il est primordial que les citoyens s'investissent. Merci à Vous.

Deux articles publiés sur ce blog après cet article contiennent les versions allemande et anglaise de cette pétition.  

Merci pour vos commentaires, qui seront publiés sur ce blog. Meilleures salutations.

 

01/03/2017

La réforme fiscale vaudoise gérée par M. Pascal Broulis.

Bonjour,

M. Broulis, Conseiller d'Etat (PLR) responsable des finances vaudoises, a cru être habile en organisant une votation sur la réforme fiscale dans le canton de Vaud en mars 2016, alors qu'il savait qu'une votation fédérale allait avoir lieu.

Etant donné que la transparence n'est pas la qualité première de M. Broulis, les Vaudois ont voté en mars 2016, probablement sans comprendre tous les aspects de la réforme fiscale proposée. Résultat: 87,12 % des Vaudois ont accepté la réforme fiscale vaudoise. M. Broulis est donc très fier du résultat obtenu.

Le 12 février 2017, lors de la votation fédérale liée à la réforme fiscale RIE III, 51,3% des Vaudois ont accepté cette réforme. Au niveau suisse, la réforme a été refusée par 59,1% des votants. 

Ces votations montrent que de mars 2016 à février 2017, 35% des Vaudois ont changé d'idée. Pourquoi ? A mon avis, car ils ont été mieux informés avant la seconde votation. M. Broulis semble ignorer ce changement.  

A la dernière réunion des Députés vaudois, M. Jean-Michel Dolivo a fait remarquer qu'il n'avait pas été judicieux d'organiser une votation vaudoise avant la votation fédérale. M. Broulis a fourni une réplique vraiment surprenante. Décidément, comme en Russie, il n'apprécie pas les critiques. Voilà l'article publié à ce sujet:

http://www.24heures.ch/vaud-regions/Les-deputes-vaudois-r...

Avant les prochaines votations de fin avril 2017 au Conseil d'Etat vaudois, M. Broulis ne veut pas trop parler de ses erreurs.  

Il serait temps que les citoyens vaudois obtiennent plus de transparence. Cela concerne plusieurs domaines (privilèges fiscaux accordés, financement des partis politiques, liens des politiciens avec les multinationales et les grandes entreprises, etc). Je viens d'apprendre que l'association Lobbywatch étudie les liens des parlementaires fédéraux. Voici le site de cette association:

https://lobbywatch.ch/fr/page/projet

Il faudrait aussi étudier les liens des politiciens vaudois. Surtout avant les élections et les publier avant les votations d'avril 2017. Qui va le faire ?

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

12:53 Publié dans Air du temps, Démocratie, Fiscalité, Suisse, Vaud | Tags : réforme, fiscale, vaudoise, votation, rie iii, pascal, broulis | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |