08/02/2015

Swissleaks: Et qui est recherché par la justice suisse ? Hervé Falciani !

Bonsoir,

Voilà un article publié le 8 février au soir vraiment édifiant concernant les pratiques de la banque HSBC à Genève (à rependre par copier-coller):

http://www.lematin.ch/suisse/Les-graves-defaillances-de-HSBC-Geneve-mises-a-nu/story/20525819

Ce qui est tout aussi édifiant: la justice suisse recherche Hervé Falciani. Naturellement, c'est plus facile que de rechercher les trafiquants en tous genres et les banquiers ayant aidé à réaliser les fraudes fiscales.

Je voudrais bien comprendre quelle est l'éthique de la justice suisse.

La stratégie de la justice suisse semble bien être: "Tant que cela rapporte de l'argent, aucun procureur ni juge ne doit réagir. Seuls ceux qui pourraient entraver ce système de profits seront recherchés et punis".

J'apprends également ce 8 février 2015 qu'un ex-banquier de la banque Wegelin, recherché par la justice américaine, vient d'être arrêté en Allemagne. Voilà l'article:

http://www.tdg.ch/economie/exbanquier-wegelin-arrete-allemagne/story/21372516J

Je me demande comment ce banquier va se défendre. Va-t-il aussi déclarer qu'il ne connaissait pas ces actes ? Alors qu'il les a réalisés lui-même ...  Cela montre que les employés feraient mieux d'avoir le courage de dénoncer les faits avant de se faire prendre par la justice. Affaire à suivre.

Texte ajouté le 9 janvier 2015: Un article très complet a été publié ce jour dans le journal Le Temps concernant les pratiques de la banque HSBC Suisse située à Genève. A la page 5, j'apprends que la PJF (Police Judiciaire Fédérale) détient la copie des CD de Falciani depuis 2010 et qu'il existe un rapport de la PJF daté du 6 août 2010. Et qu'a entrepris le Ministère public suisse depuis 2010 contre les banquiers d'HSBC ? RIEN !!!! Mme Calmy-Rey demande l'ouverture d'une enquête, d'après un article paru ce 9 janvier 2015 sur le site de la TDG. Affaire à suivre. 

HSBC a proposé à ses clients de créer des sociétés offshore avec actions au porteur ce qui permet de conserver l'anonymat des propriétaires de ces sociétés (voir la page 3 de l'article du Temps). En janvier 2013, le premier article que j'ai publié sur ce blog expliquait comment des sociétés immobilières avec actions au porteur permettaient de cacher les véritables propriétaires d'immeubles dans le canton de Vaud, en Valais et en Suisse. Recherche Google avec "ANONYMAT DES PROPRIÉTAIRES D'ACTIONS AU PORTEUR". L'OCDE demande à la Suisse d'abandonner ce système. 

Texte ajouté le 21 février 2015:

Merci de signer la pétition que j'ai créée destinée au Conseil fédéral lui demandant l'ouverture d'une enquête suite à l'inaction du MPC et du Ministère Public genevois de janvier 2010 à janvier 2015.

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Au_Conseil_federal_s...

Merci de transmettre le lien de cette pétition à vos amis.

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

02/09/2014

Banque Cantonale Vaudoise et USA: Comment les choses évoluent ...

Bonjour,

Au début du conflit avec les USA, la BCV (canton de Vaud) a annoncé dans la presse qu'elle n'était pas concernée. Au fil des mois les déclarations ont changé ...

Et ces derniers temps nous apprenons que la BCV a l'intention de transmettre les noms de 200 employés à la justice américaine.

Les choses se passent-elles comme au Crédit Suisse ? Les dirigeants de la BCV ne savaient-ils pas qu'un groupe de 200 employés travaillait avec des clients américains ? 

Cet exemple est intéressant. Il montre exactement comment les informations sont distillées au compte gouttes et varient au fil du temps. Qu'en pensez-vous ?

J'espère vivement que la BCV n'oubliera pas de transmettre les noms des responsables qui donnaient des ordres aux employés et les noms des dirigeants.

En Suisse, chaque employé doit réaliser une procédure pour se défendre, car les plaintes groupées ne sont pas acceptées. Une seule personne devrait faire la procédure par un avocat, puis passer une copie à ses collègues pour partager les frais d'avocat. Ensuite, il suffit de modifier quelques informations et d'envoyer la plainte à la bonne adresse.

J'ai une autre idée destinée aux employés qui n'ont jamais travaillé avec des clients américains. Si leur nom est transmis, ils pourraient créer une plainte collective aux USA (class action) et réclamer des dédommagements élevés aux banques qui ont transmis leurs noms à la justice américaine.

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations. 

15/10/2013

Pouvez-vous AIDER M. Jorge Resende ? Urgent. Merci.

Bonjour,

M. Jorge Resende a lu un des articles de mon blog (Les lanceurs d'alerte doivent sortir du bois) et voilà le message qu'il vient de m'envoyer ce 15 octobre 2013:

"Bonjour, Je ne fais pas partie des "92% des personnes interrogées qui dénonceraient un cas de corruption"...

Par contre, je fais partie de la petite minorité qui a voulu dénoncer un crime (dans mon cas une affaire de pédophilie à la RSR). Ayant réussi après trois ans de combat à obtenir justice de la part de la nouvelle direction, alors que juridiquement les plaintes se multipliaient (presque 50'000 frs de frais).

Aujourd'hui, je me retrouve sans emploi car un 'lanceur d'alerte' risque de "nuire et mettre en danger l'entreprise", mots entendus dans un des derniers entretiens d'emploi.

J'ai fait le test d'envoyer des réponses à des offres de travail avec des noms différents... Celles de Jorge Resende toujours négatives ou sans réponse alors que celles portant un autre nom avaient droit à un rendez-vous que tournait court dès que on se rendait compte de qui j'étais.

Mon conseil pour les candidats à futurs 'Lanceurs d'alerte'... En Suisse vous n'êtes pas protégés, alors réfléchissez bien avant de mettre votre vie et la vie de vos proches en danger. J'ai la conscience tranquille mais malheureusement ça ne nourrit pas ma famille.

Depuis 19 mois sans toucher un centime et au bout du gouffre, car je ne sais pas comment faire vivre ma famille dans trois ou quatre mois, je ne peux pas sincèrement encourager quelqu'un à faire Harakiri tant qu'une vraie loi protégeant les 'Lanceurs d'alertes' n'est pas approuvée.

Triste de voir que je ne retrouve pas un travail alors que le pédophile condamné, mais dont le nom a toujours été protégé, est aujourd'hui directeur d'une branche régionale de Radio France.

Bonne chance pour votre combat Mme Herzog. Bientôt je vais devoir retourner à la source de mes problèmes à Berne me battre pour qu'un job me soit donné afin de que ma famille n'ait pas besoin d'aller faire la manche à Lausanne"

 

Je suis certaine que des citoyens du canton de Vaud ou de Suisse romande doivent pouvoir proposer un travail à M. Resende. 

Voilà un résumé concernant le travail recherché par M. Jorge Duarte Resende:

« Motivé, discret et loyal, ayant plus de 15 ans d'expérience dans l’administration Informatique/Bureautique, formation d’adultes et helpdesk, je souhaite intégrer un team comme technicien et/ou administrateur système où je pourrai partager mon savoir technique et mes expériences dans des projets novateurs tout en apportant mon soutien au support utilisateurs et autres services. »

 

Pour plus d'information, veuillez prendre contact avec M. Resende par email: jorge.resende@bluewin.ch  Merci beaucoup à vous.

Merci très vivement aux personnes qui pourront aider M. Resende à trouver un travail. Et merci de transmettre ce message à vos amis et à vos contacts pour information. Très bonne journée à Vous. Michèle Herzog, Pully.