03/02/2013

VICTOIRE D'UN CITOYEN CONTRE UBS EN OCTOBRE 2012.

Le Tribunal Fédéral a donné raison, en octobre 2012, à un citoyen qui réclamait à UBS la rétro-cession de certaines commissions encaissées. Voilà l'article paru sur le site du journal "24 Heures" à ce sujet: http://www.24heures.ch/economie/argent-finances/banques-veulent-verser-retrocommissions/story/11526578

Félicitations à ce citoyen pour son courage, sa détermination et son combat. Combat qui aurait aussi pu lui coûter très cher en cas de refus du TF, car UBS réclamait des dommages-intérets très élevés, en plus des frais d'avocat et de procédure déjà exorbitants. 

Je me demande tout-de-même à quoi servent la FINMA et certains services publics créés pour défendre et aider les citoyens. Dans ce cas, portant sur des milliards de francs suisses, ils n'ont strictement rien entrepris ! Il a fallu qu'un citoyen, tout seul, réagisse et réalise ce combat. Ceci est tout-à-fait ANORMAL !

Et montre qu'il est urgent et impératif de créer des structures indépendantes et privées, plus efficaces que les services publics, financées par l'Etat, afin de véritablement aider et défendre les droits des citoyens. D'autant plus que la justice devient inaccessible à de nombreux citoyens, les frais des procédures et les honoraires des avocats étant excessivement élevés.

Etrange coïncidence. J'ai écrit cet article le 15 décembre 2012 ( sur mon blog "24 Heures"). Et le 16 décembre, je lis  à la page 36 du Matin-Dimanche que les dirigeants du département "banques" de la FINMA sont systématiquement des ex-responsables UBS !!! Vraiment honteux ! Ils sont grassement payés par les contribuables ... pour ne pas défendre les contribuables ! Il faut que ce système cesse. Raison pour laquelle rien ne se passe non plus en Suisse concernant les actes effectués par les banques suisses dans le scandale lié à la manipulation du taux Libor ...

L'article lié au Libor vient d'être publié sur le site du journal 24 Heures. Voici le lien:  http://www.24heures.ch/economie/haut-cadre-finma-recuse-enquete-libor/story/17088003 

Merci d'avance pour vos commentaires ou vos messages à mon adresse mh@herzoginfo.ch.

PS: Ce citoyen a eu de la chance ou de bons moyens financiers ! Mes plaintes pénales ou civiles n'ont jamais été acceptées par la Justice vaudoise. Les notables sont bien protégés. Suite à ma plainte pénale du 12.2.2012 envoyée au Ministère public de Lausanne: aucune réponse reçue !

 

15:42 Publié dans Finance, Genève, Services publics, Suisse | Tags : ubs, rétrocessions, rétrocommissions, décision, tf, finma | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | |

25/01/2013

ANONYMAT DES PROPRIÉTAIRES D'ACTIONS AU PORTEUR.

Plusieurs articles ont paru dans la presse ces derniers jours concernant les déclarations de l'un des responsables de l'OCDE, qui intervient afin que la Suisse cesse de soutenir l'anonymat des proprétaires d'actions au porteur. Cela concerne les actions des sociétés suisses non côtées en bourse.

Certains citoyens réagissent en estimant que la Suisse fait l'objet de discrimination de  la part de l'OCDE, car cette dernière est plus ferme avec la Suisse qu'avec d'autres pays. Voir par exemple cet article et les commentaires publiés par les internautes: http://www.24heures.ch/suisse/deux-poids-deux-mesures-ocd...

Pourtant les citoyens suisses ont accepté l'entrée en vigueur de la lex Friedrich, devenue ensuite lex Koller, dont le but est de limiter la vente de biens immobiliers à des étrangers. Or, le système des actions au porteur permet justement de détourner ces lois et personne ne s'offusque !  A part l'OCDE ... et quelques rares citoyens suisses.

Lire la suite

15:42 Publié dans Finance, Fiscalité, Suisse | Tags : ocde, suisse, actions, porteur, anonymat, fraude, fiscale, successions | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |

25/03/2019

Suisse: Proposition de placer les multinationales au-dessus des lois ...

Bonjour,

Un article publié dans le Matin Dimanche du 22 avril 2018 m'a à nouveau fait sursauter. A ce sujet, voilà l'article publié sur le site du Matin:

https://www.lematin.ch/suisse/entreprises-accords-eviter-...

Ce qui est particulièrement offusquant: cette proposition de placer les multinationales au-dessus des lois provient du procureur général de la Confédération suisse, M. Michael Lauber !

Alors que de nombreuses initiatives en cours, dans de nombreux pays, essaient de responsabiliser les multinationales sur les plans éthiques, écologiques, fiscaux et judiciaires, eh bien M. Michael Lauber imagine tout-à-coup une solution totalement inverse permettant aux responsables des multinationales basées en Suisse d'éviter la justice. Naturellement cela aura un coût (on est en Suisse ...).

J'ai l'impression que les avantages fiscaux ne sont plus suffisants pour retenir les multinationales et que le fait de leur accorder une immunité judiciaire permettra à nouveau de les attirer en Suisse ...

La Suisse fait toujours croire à tout le monde qu'elle est un exemple et un Etat de droit, mais cette proposition faite par le procureur général de la Confédération montre une nouvelle fois que tout est toujours entrepris pour ne pas appliquer les lois aux citoyens dominants.

La fameuse phrase "responsables mais non coupables" a encore de beaux jours devant elle sur la place financière suisse.

C'est vraiment la honte ! Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.