25/03/2019

UBS France: Mais qui va être condamné ?

Bonjour,

Mme Stéphanie Gibaud, employée d'UBS France, a dénoncé les actes illicites réalisés par les banquiers d'UBS sur le sol français. Comprenant que des faits anormaux avaient lieu, Mme Gibaud a prévenu sa hiérarchie. Cela n'a pas plu à ses chefs. Mme Gibaud a alors placé les preuves en lieu sûr. 

Suite aux révélations de Mme Gibaud, la justice française réalise une enquête pour comprendre comment UBS effectuait son travail en France. Raison pour laquelle M. Bradley Birkenfeld, ex-employé d'UBS en Suisse ayant dénoncé les actes d'UBS à la justice américaine, vient d'être entendu à Paris par les enquêteurs français. 

L'émission "Faut pas croire" de la RTS 2 du 1er mars 2015 dédiée aux lanceurs d'alerte a permis à Mme Gibaud d'expliquer les faits. Je vous conseille vivement d'écouter cette émission:

http://www.rts.ch/emissions/religion/faut-pas-croire/6476... Il suffit de cliquer sur ce lien et d'attendre un peu que le reportage commence.

Le procès de Mme Gibaud va avoir lieu à Paris ces prochains jours. Ce procès, très important, montrera comment sont traités en France (pays qui défend la liberté d'expression) les lanceurs d'alerte dénonçant des faits très graves, découverts sur leur lieu de travail.

Il va être très important aussi de voir si les responsables d'UBS seront condamnés ou non. Et si l'amende payée leur permettra d'échapper à des condamnations pénales.

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations. 

Dick Marty: Le mensonge est impardonnable.

Bonjour,

Le Matin-Dimanche de ce 18 novembre 2018 publie une interview de M. Dick Marty, ex-procureur tessinois. Concernant le politicien Pierre Maudet, M. Marty déclare que son mensonge est impardonnable. A ce sujet, voilà un autre lien:

https://www.rts.ch/info/suisse/10003190-pour-dick-marty-l...

Etant actuellement en train de lire le livre de M. Marty " Une certaine idée de la justice", publié aux Editions Favre, j'ai lu à la page 44 une phrase de Jean Jaurès qui me tient à coeur: "Le courage c'est de rechercher la vérité et de la dire". Sachez que j'ai souvent écrit cette phrase à la fin de mes plaintes pénales. En vain.

Ayant reçu de très graves mensonges pendant plusieurs années dans le cadre d'une succession, mensonges également reçus de mon avocat ... corrompu par la  partie adverse, il est effectivement impossible de pardonner. Et je suis très heureuse de lire les déclarations de M. Marty à propos du mensonge.

M. Marty cite le mensonge d'un politicien, mais j'aimerais beaucoup connaître son point de vue quand les mensonges proviennent des magistrats et figurent par écrit dans des jugements. Ou dans les décisions écrites des fonctionnaires (par exemple par Mme Marinette Kellenberger, directrice du fisc vaudois, dans une lettre envoyée à un juge cantonal ...).

Je me demande si M. Marty connaît les méthodes du pouvoir judiciaire vaudois et de certains fonctionnaires. Il faut savoir que dans le canton de Vaud de nombreux citoyens ont reçu ces dernières années des jugements qui manipulaient les faits: fausses dates citées sans produire de preuves, modifications des dates mentionnées dans les preuves écrites, déclarations totalement mensongères, aucune recherche de la vérité, infractions pénales non poursuivies, etc.

Il est en effet inacceptable que des politiciens disent des mensonges, mais il est encore plus grave, à mon avis, quand des magistrats écrivent des mensonges dans leurs jugements. Ou quand des fonctionnaires font la même chose. En plus pendant des années sans ne jamais s'excuser.

Quand un politicien dit un mensonge grave il devrait démissionner. Il en va de même, à mon avis, pour les fonctionnaires et les magistrats.

Merci très vivement, M. Marty, si dans une prochaine interview, vous pouviez donner votre avis au sujet des mensonges réalisés par les magistrats et les fonctionnaires. Recevez, Monsieur, mes meilleures salutations.

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.