27/10/2018

Le Tribunal fédéral soutient le Credit Suisse dans une affaire étrange !

Bonsoir,

Le journaliste d'investigation François Pilet a publié il y a quelques jours un article très étrange expliquant que le Credit Suisse a acheté une villa dans le canton de Vaud pour le compte de l'un de ses clients sans lui demander son consentement !

Les banquiers ont vraiment beaucoup d'imagination quand il s'agit de gérer l'argent de leurs clients. On croit rêver, mais voilà l'article:

https://www.linkedin.com/pulse/pour-vider-le-compte-dun-c...

Voilà un article plus succinct:

https://www.pressreader.com/switzerland/le-temps/20181019...

 

Ce qui est très surprenant aussi: Le Tribunal fédéral vient de donner raison au Credit Suisse !

J'espère que ce client pourra s'adresser à la Cour Européenne des Droits de l'Homme (CEDH) afin d'obtenir gain de cause.

Voilà un nouvel exemple montrant que les décisions des juges suisses sont parfois tellement étranges et incompréhensibles qu'il ne faut en aucun cas accepter l'initiative de l'UDC contre les juges étrangers et contre la CEDH.

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

26/10/2018

Bradley Birkenfeld: Le banquier de Lucifer.

Bonjour,

Je viens de terminer la lecture passionnante du livre de Bradley Birkenfeld "Le banquier de Lucifer", Editions Max Milo, imprimé en français en septembre 2018. Et vous conseille très vivement la lecture de cette autobiographie stupéfiante.

Bradley Birkenfeld a travaillé dans plusieurs banques suisses et surtout chez UBS à Genève et c'est là qu'il a découvert le double jeu des dirigeants d'UBS. Pendant les cours et les formations, les banquiers responsables pour UBS Genève du marché américain recevaient des consignes leur expliquant comment ne pas se faire pincer quand ils voyageaient aux USA.

A mon avis, à cause de ces consignes, Birkenfeld et ses collègues ne pouvaient ignorer que leur travail sur sol américain était illégal.

Mais ils pensaient qu'UBS les soutiendrait s'ils avaient des ennuis. Jusqu'au jour où un collègue de B. Birkenfeld découvre par hasard sur le site Intranet de la banque, un document de 3 pages qu'UBS allait certainement utiliser pour se défendre et laisser tomber ses employés !

Birkenfeld demande à ses supérieurs des explications concernant ce "mémo de 3 pages", mais c'est le silence.

Il comprend alors en 2007 qu'UBS ne défendra pas ses employés. Il démissionne et rentre aux USA, après avoir mis de très nombreuses preuves à l'abri, et dénonce les pratiques d'UBS aux Autorités américaines.

A son grand étonnement, il n'a pas été soutenu par le Département américain de la justice et s'est retrouvé en prison pendant 31 mois.

Heureusement pour lui, pendant qu'il effectue ses démarches aux USA, une nouvelle loi de protection des lanceurs d'alerte entre en vigueur. Cela lui a permis d'encaisser un pourcentage sur les 15 milliards de dollars non déclarés que le fisc américain a pu récupérer grâce aux informations qu'il a transmises.

A sa sortie de prison, suite à l'aide très efficace de plusieurs associations américaines protégeant les lanceurs d'alerte (associations qui malheureusement n'existe pas dans nos pays), Birkenfeld encaisse 104 millions de dollars.

Il explique que ses démarches ne sont pas dues à une prise de conscience liée aux soustractions fiscales réalisées par ses clients, car il ne s'occupait pas des déclarations fiscales de ses clients.

Ses démarches de dénonciation des pratiques d'UBS étaient dues à sa colère en découvrant le "mémo de 3 pages bien caché dans les méandres de l'Intranet d'UBS". Et au silence de plomb qui a suivi ses questions.

Bradley Birkenfeld est devenu le lanceur d'alerte le plus riche de la panète. C'est grâce à lui que le secret bancaire suisse a dû se transformer.

Voilà le site Internet créé à ce sujet: https://lucifersbanker.com/

Ce livre est sorti en librairie le 8 octobre 2018 date du début du procès d'UBS France. Naturellement ce n'est pas un hasard. J'espère que de très nombreuses personnes liront ce livre exceptionnel mélangeant les millions, le luxe, le sexe et j'en passe.

C'est un reflet de la vie des banquiers suisses pendant les années 2003-2007.

Contrairement à ce que dit B. Birkenfeld, je ne suis pas persuadée que cela ait changé en 2018 ...

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

23/09/2018

Secret bancaire: Débat public exceptionnel au Tribunal fédéral le 10 octobre 2018.

Bonjour,

M. Rudolf Elmer, lanceur d'alerte suisse et ex-banquier, m'annonce qu'un débat public exceptionnel aura lieu le 10 octobre 2018 au Tribunal fédéral à Lausanne concernant le secret bancaire et le secret commercial.

Si j'ai bien compris, les juges fédéraux ne sont pas d'accord entre eux et organisent ce débat public. Le juge fédéral Christian Denys présidera ce débat.

Pour participer à ce débat, il faut s'inscrire. Voilà le lien:

https://www.bger.ch/fr/index/juridiction/jurisdiction-inh...

 

Merci de diffuser ce message aux personnes intéressées.

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

 

Information concernant le juge fédéral Christian Denys:

M. Denys était juge cantonal vaudois (parti des Verts). Dans l'escroquerie financière que je dénonce depuis 2007 il a participé à trois décisions les 27.12.2007, 4.11.2010 et 7.2.2011 sans être étonné que la vérité n'ait jamais été recherchée (contenu d'un compte de titres de 2 millions jamais produit et jamais réclamé, valeur vénale que j'estime à plus de 30 millions de francs suisses) et sans être étonné par les déclarations totalement contradictoires faites par mon ex-avocat, corrompu, et par l'avocat de mon demi-frère et de la société Fontatrez Holding SA !

Puis M. Denys est devenu juge fédéral et a traité un de mes recours en tant que juge unique. Il aurait dû se récuser spontanément car il avait déjà traité cette affaire au niveau cantonal. ATF 6B_868/2015 du 14.10.2015.

J'estime que le juge fédéral Christian Denys n'est pas crédible. Et maintenant il va à nouveau participer à une décision dans une affaire financière ... C'est consternant.

D'autres personnes ont été victimes de ses décisions arbitraires.

 

INFORMATION AJOUTEE LE 11 OCTOBRE 2018: Excellente nouvelle hier pour Rudolf Elmer. Le Tribunal fédéral a décidé par 3 voix contre 2 que Rudolf Elmer, quand il travaillait aux Iles Caïmans, n'était pas soumis aux lois suisses. Voilà l'article:

https://www.24heures.ch/suisse/sort-exbanquier-elmer-joue...

Son avocate, très efficace, avait déjà déclaré cela en 2005 ! Je trouve totalement scandaleux que la justice suisse ait mis 13 ans pour trancher cette question fondamentale. Quelle honte ! 

La justice suisse fait traîner les affaires pour que les victimes subissent un stress et des difficultés très graves pendant des années. Cela les oblige aussi à réaliser des procédures très coûteuses, car les frais de justice sont très élevés. 

Comment des décisions de justice ont-elles pu être prises dans l'affaire de Rudolf Elmer pendant des années sans avoir tranché au préalable cette question fondamentale ?