15/01/2017

Le revenu de base inconditionnel et la Suisse.

Bonjour,

Des citoyens apolitiques et utopiques ont créé une initiative proposant que le Revenu de base inconditionnel (RBI) soit instauré en Suisse. Cette initiative a été refusée par 76,9% des citoyens et par tous les cantons le 5 juin 2016.

Il était peu probable que cette initiative soit acceptée. Mais elle a un effet très important: elle suscite la réflexion à propos de ce revenu de base inconditionnel qui serait versé à tous les citoyens de leur naissance à leur mort.

Le RBI aiderait les citoyens à vivre, à faire des études, à s'occuper de leur famille sans être obligés de travailler à 100%.   

Voilà un nouvel article très intéressant concernant les robots et le RBI. Les robots vont de plus en plus souvent remplacer les être humains. Ils ont l'avantage de travailler 24H sur 24, de ne pas être malades, de ne pas se révolter et de ne pas être payés pour leur travail ! Je vous conseille vivement de lire cet article:

http://www.lematin.ch/societe/humains-travailleront/story...

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

12/01/2017

La Cour EDH refuse le recours d'UBS ! Excellente nouvelle.

Bonjour,

Comme vous le savez les banquiers ont engendré la crise financière des subprimes dès 2008. Puis ils se sont arrangés entre eux pour fixer certains taux. Le taux Libor par exemple. Ils aident leurs clients à réaliser des fraudes fiscales (voir l'affaire des Panama papers) et du blanchiment d'argent. 

Mais ils ne sont jamais ni responsables, ni coupables !

Heureusement, la Cour Européenne des Droits de l'Homme vient de refuser le recours d'UBS suite à une décision de la justice française. Voilà l'article:

http://www.lematin.ch/economie/cedh-valide-caution-impose...

En Suisse, les banquiers sont intouchables et ils se sont habitués à cet état. Ils sont donc très surpris quand un pays, la France dans le cas de cette caution de 1,1 milliard réclamée, ose leur faire un procès.

Car en Suisse ce genre de procès n'est même pas imaginable ... En Suisse, les aides à la fraude fiscale sont simplement ignorées !

Heureusement, dans certains pays la justice a plus d'éthique et de courage. 

Merci pour vos commentaires. Meilleures salutations. 

 

08/01/2017

NON à la Réforme de l'imposition des entreprises. Votation du 12 février 2017.

Bonjour,

Cette réforme creusera encore plus le fossé entre les riches et les pauvres. Naturellement, les partis de droite essaient de nous faire croire que cette réforme est indispensable pour que notre système fiscal soit compatible avec l'Europe et le reste de la planète. 

Pour inciter les citoyens à accepter cette réforme, la technique consiste à faire peur aux citoyens en leur indiquant que si cette réforme est refusée les entreprises quitteront le territoire suisse. C'est chaque fois le même type d'arguments. Pourtant on sait que les entreprises installées en Suisse ne sont pas installées ici uniquement pour des raisons fiscales. Les infrastructures (hôpitaux, transports, écoles, recherches scientifiques, EPFL, ETH, Universités) et la qualité de la vie en Suisse (sécurité, sport, loisirs, paysages) sont des raisons toutes aussi importantes. 

Et si certaines entreprises quittent la Suisse, eh bien cela fera diminuer le prix des loyers. Ce qui aidera de nombreuses familles à trouver un logement à un prix moins exorbitant !  

Dans une démocratie, il est impératif que les entreprises soient imposées sans bénéficier de privilèges. Les entreprises en Suisse bénéficient de toutes les infrastructures et doivent forcément participer à leur entretien ou à leurs améliorations.

La réforme fiscale RIE III prévoit des réductions fiscales pour les entreprises, ce qui favorisera les actionnaires de ces entreprises. De nouveaux privilèges pour les riches. Et plus d'impôts pour la classe moyenne et les pauvres.

Merci de voter NON et de refuser cette réforme fiscale le 12 février 2017.

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.