28/04/2018

Mediapart: Défense de la vérité par Roberto Scarpinato, procureur anti-mafia à Palerme.

Bonjour,

Par mail, j'ai reçu d'un internaute un texte fondamental publié le 25 avril 2018 sur le site de Mediapart. Il s'agit des convictions du procureur anti-mafia et anti-corruption basé à Palerme, M. Roberto Scarpinato. Il défend la recherche de la vérité. Cela vous paraît peut-être évident, mais il faut savoir que de très nombreux magistrats prennent des décisions sans ne jamais rechercher la vérité ... ou en modifiant la vérité.

Voilà le lien de cet article, mais pour le lire vous devez vous abonner à Mediapart. Je vous conseille très vivement de le faire.

https://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/250418/en-...

Ayant diffusé ce texte, un autre internaute m'a écrit: Mais où sont les procureurs anti-mafia et anti-corruption dans le canton de Vaud ?

Naturellement cette question très pertinente concerne tous les cantons suisses.

Si vous connaissez un procureur ou un juge pénal dans le canton de Vaud ou en Suisse acceptant de traiter convenablement les affaires de corruption, alors merci très vivement de me fournir son nom. Voilà mon adresse email: mh@herzoginfo.ch

Cette question s'adresse à tous les citoyens, mais en particulier aux Députés du Grand Conseil qui élisent les juges et le Procureur général du canton. Et aux personnes qui élisent les procureurs.

Un très grand merci au procureur Scarpinato pour son courage et son exemple.

Merci de diffuser ce message.

Merci d'avance pour vos commentaires et vos réponses qui seront publiés sur ce blog. Meilleures salutations.

23/04/2018

Suisse: Proposition de placer les multinationales au-dessus des lois ...

Bonjour,

Une nouvelle fois j'ai sursauté en lisant un article. Le voilà:

https://www.lematin.ch/suisse/entreprises-accords-eviter-...

Cette proposition incompréhensible consistant à placer les multinationales basées en Suisse au-dessus des lois provient en plus du procureur général de la Confédération, M. Michael Lauber ! Il faut le lire pour le croire !

Alors que dans de nombreux pays, de nombreuses initatives actuelles essaient de responsabiliser les multinationales sur les plans éthiques, écologiques, fiscaux et judiciaires, eh bien la proposition de M. Michael Lauber va à contre courant. Vraiment choquant !

On dirait que les avantages fiscaux ne suffisent plus à attirer les multinationales et que, par conséquent, il serait temps d'imaginer d'autres astuces pour les attirer sur la place financière suisse.

La fameuse phrase "responsables mais non coupables" a encore de beaux jours devant elle. Naturellement elle aura un coût pour les multinationales. Nous sommes en Suisse ...

Les Autorités essaient en permanence de faire croire à l'étranger que la Suisse est un exemple éthique, humanitaire, sérieux et un Etat de droit remarquable. J'espère qu'enfin les citoyens responsables comprendront que ce n'est pas du tout le cas. Tout est entrepris ici pour fournir une totale immunité aux citoyens dominants et riches.

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

 

17/04/2018

Hervé Falciani: J'ai confiance en la justice espagnole, mais pas en la Suisse.

Bonjour,

M. Hervé Falciani est parfaitement lucide. La justice en Suisse préfère condamner un lanceur d'alerte ayant dénoncé les pratiques scandaleuses effectuées à Genève, par la banque HSBC, et ne jamais condamner les personnes qui aident à réaliser de la fraude fiscale et du blanchiment d'argent.

Voilà les dernières déclarations d'Hervé Falciani, déjà condamné à 5 ans de prison ferme par la justice suisse:

https://www.tdg.ch/monde/Herve-Falciani-J-ai-confiance-en...

Les articles du Code pénal suisse ont été modifiés à la demande du Gafi (Groupe d'action financière) concernant le blanchiment d'argent, mais personne ne vérifie si ces articles sont appliqués !!! Il faudrait que les experts du GAFI vérifient ensuite l'application des modifications demandées. Et ils seraient surpris des résultats de leur enquête.

Je constate également aujourd'hui que les articles que j'avais publiés sur ce blog concernant l'affaire Falciani sont introuvables car les mots clés que j'avais donnés (dont le nom Falciani naturellement) ne sont plus activés. La censure n'existe pas en Suisse, mais elle fonctionne très bien !

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.