17/07/2014

M. Broulis et les avocats vaudois.

Bonjour,

Voilà l'article publié sur le site du journal 24 Heures, car les avocats vaudois sont indignés par les déclarations de M. Broulis:

http://www.24heures.ch/vaud-regions/pascal-broulis-indigne-avocats-vaudois/story/12053240

Plusieurs internautes ont réagi suite à cet article.

Monsieur Albert Meier a publié ce commentaire: Mes trois avocats vaudois me sont apparus comme incapables, l'un en plus comme escroc; et un autre a agi contre mon intérêt..l'un m'a remboursé.les deux autres j'ai dû les payer..l'OAV est au courant avec les preuves et n'a jamais répondu..je suis dégoûté par ces trois avocats.

Ce Monsieur soulève un problème très grave ayant lieu dans le canton de Vaud: on ne peut plus faire confiance aux avocats et en plus l'Ordre des Avocats vaudois (OAV) ne réagit pas. Pourquoi ? Quand des avocats vaudois grugent leurs clients, personne ne s'indigne ... Vraiment étrange. 

Suite aux actes effectués par mon ex-avocat, j'ai aussi envoyé une plainte à l'OAV il y a deux mois, avec pièces écrites pour preuves, et j'attends leur réponse. Il s'agit d'infractions pénales qui devraient être poursuivies d'office ... mais que les juges refusent de poursuivre !

J'aimerais bien savoir si ce Monsieur a eu des problèmes avec le même avocat que moi et, s'il lit cet article, je le remercie d'avance de prendre contact avec moi.

Merci également aux personnes qui ont eu de graves difficultés avec leur avocat vaudois de me les signaler. Adresse email: mh@herzoginfo.ch

Dans son livre, qui vient de paraître ce printemps, Mme Leina Sadaoui cite les noms des avocats qu'elle a consultés pendant ses 35 ans de combat à Lausanne, sans réussir à obtenir des dédommagements acceptables suite au drame qu'elle subit et sa fille Sabrina aussi. Pour plus d'informations, voir l'article sur ce blog. 

Je pense qu'il faudrait établir une liste avec les noms des avocats à éviter. Et une autre liste avec les noms de ceux qui sont sérieux, efficaces et honnêtes.

Etant donné qu'en plus les honoraires facturés sont exorbitants et qu'il est très difficile d'obtenir une assistance judiciaire dans le canton de Vaud (voir par exemple la révolte d'une nonagénaire ... autre article de ce blog), je constate que le système américain permet aux citoyens d'accéder plus facilement à la justice que chez nous. Et le fait de payer un avocat en fonction des résultats obtenus donne probablement lieu à moins d'escroqueries. Ce système est-il autorisé dans le canton de Vaud ? Si non, alors pourquoi ? 

Sachez aussi qu'une des techniques utilisée par les avocats vaudois consiste à demander que l'audience soit confidentielle, à fournir de fausses informations au Tribunal pendant l'audience en question, puis à proposer la signature d'un accord, à signer au Tribunal sans avoir le temps d'étudier l'accord en question. Et je l'ai vécu. Cette méthode est totalement scandaleuse, car elle essaie de censurer les citoyens et permet de fournir de fausses informations dans un Tribunal par des personnes assermentées .... Je vous conseille de ne jamais signer un accord au Tribunal et de ne pas accepter les audiences et les accords confidentiels (contre la liberté d'expression). Ces accords confidentiels essaient de vous empêcher ensuite de vous plaindre ou de publier les faits et c'est le but recherché par les avocats pour se protéger. 

Voilà une autre question fondamentale: Un avocat qui sait, avec pièces pour preuves, que son client cache des biens immobiliers de plusieurs millions, est-il coupable lui aussi quand il fournit de fausses informations à la justice pendant plusieurs années ? Par exemple, quand il refuse de produire une pièce requise fondamentale en fournissant de fausses raisons ou quand il écrit de faux allégués dans une procédure ou quand il produit de faux documents sans indiquer qu'ils sont faux ... Par exemple de fausses estimations et de faux bilans ... Merci d'avance pour votre avis à ce sujet.  

Merci de transmettre le lien de mon blog aux personnes qui s'intéressent à la justice. Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations. 

09/07/2014

Article concernant mon combat (canton de Vaud).

Bonjour,

Voilà l’article réalisé par M. Jean-Marc Angéloz de Sept info concernant mon combat.

http://www.sept.info/le-mystere-de-la-piece-203/

Merci de transmettre ce lien aux personnes qui s’intéressent au fonctionnement de la justice vaudoise.

Proposition reçue de M. Angéloz le 2 juin 2015 concernant son article qui peut maintenant être lu gratuitement sur le site sept.info:

Je vois que les choses bougent. J’aimerais vous faire part d’une idée: faire prendre connaissance à vos amis (y compris avocats, etc…) de l’article «Le mystère de la pièce 203».

Pour ce faire, il vous appartient de communiquer à vos amis l’adresse www.sept.info/shop en leur recommandant:

a) s’inscrire gratuitement pour quinze jours 

 

b) cliquer sur la petite loupe pour rechercher «Le mystère de la pièce 203». 

 

Meilleures salutations. Très bonne journée. Merci d'avance pour vos commentaires. 

27/06/2014

JUSTICE POUR ADELINE ?

Bonjour,

Ce matin, j'apprends sur le site de la TDG que le Conseil d'Etat genevois propose un arrangement à la famille d'Adeline. Voilà l'article: http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/etat-propose-marche-famille-dadeline-m/story/20660638

Cette convention prévoit que la famille recevra un dédommagement financier, mais ne pourra pas déposer de plainte pénale contre les responsables de l'Etat ou des HUG.

A mon avis, il s'agit d'une grave entrave afin d'obtenir la vérité. Seule une procédure pénale pourrait faire toute la lumière dans cette affaire et déterminer les responsabilités de chacun. Si cela n'est pas effectué, le système ne s'améliorera jamais. 

Si même le Conseil d'Etat agit pour que la Justice ne puisse pas travailler, alors cela montre que l'Etat de droit n'est vraiment pas respecté. Nouvel exemple de République bananière.

Je me demande si les infractions pénales réalisées par les fonctionnaires dans l'affaire Adeline sont traitées uniquement sur plainte de la famille ou si elles doivent être poursuivies d'office. Merci d'avance à la personne qui me répondra. 

Dans le canton de Vaud, quand Mme Senda Vogt a déposé une plainte pénale suite au décès en prison de son frère Skander, la justice elle-même a refusé de traiter cette plainte et il a fallu que Mme Vogt, très courageuse et tenace, fasse recours jusqu'au Tribunal Fédéral pour obtenir un procès pénal. Qui a eu lieu en 2013.

Les cantons romands doivent cesser de trouver des arrangements pour que la vérité ne puisse pas être obtenue suite à des affaires aussi graves. Merci d'appliquer les lois et en particulier les articles du Code pénal suisse.

Merci pour vos commentaires. Meilleures salutations.