22/03/2014

1er jour du printemps: Message du Pape François à la mafia.

Le 21 mars 2014, le Pape a adressé ce message à la mafia: "Arrêtez de faire le mal, convertissez-vous. Que l'esprit de responsabilité l'emporte pas à pas sur la corruption".

Eh bien, ce message concerne également la Suisse, pays dans lequel la corruption est très présente, même si on ne la voit pas dans la rue, et si en général les affaires de corruption annoncées sont étouffées.

L'ONG Tax Justice Network (TJN) a créé un classement d'opacité financière (Financial secrecy index). La Suisse arrive en tête du classement. Elle est suivie par le Luxembourg, pays où le TJN dénonce  "un mélange dangereux d'opacité, de lacunes dans la législation fiscale et de règles financières laxistes". 

Le Luxembourg vient d'annoncer l'abandon de son secret bancaire. J'espère vivement que la Suisse fera des progrès dans ce domaine. C'est urgent. Il est important aussi que la justice suisse traite les affaires financières de façon efficace et applique enfin les articles du Code pénal suisse.

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

14/03/2014

Pétition concernant les avances de frais réclamées par la justice en Suisse.

Bonjour,

Merci de signer la pétition que je viens de créer afin que les avances de frais de justice, en Suisse, ne soient plus réclamées aux personnes qui se plaignent, car cela empêche les victimes de se plaindre ou de poursuivre la procédure. Cette pétition propose une autre solution, plus juste.

Le lien ci-dessous vous permettra de lire le texte de ma pétition et de la signer. Pour signer, il n’est pas nécessaire d’utiliser Facebook ou Twitter, il suffit de clicker sur « signer la pétition » et d’indiquer vos nom et prénom. Vous pouvez ensuite vérifier que votre nom a bien été enregistré.

 

Voici le lien : http://www.activism.com/fr_CH/petition/pour-que-la-justic...

 

Merci de transmettre le lien de cette pétition à vos amis. 

Meilleures salutations.

 

30/12/2013

SECRET FISCAL ET SECRET PENAL !

A cause du secret fiscal, il est impossible d'obtenir des informations quand on découvre une très grave soustraction fiscale. Par exemple, si vous découvrez un compte de titres de plusieurs millions, dont on a essayé de vous cacher l'existence ..., et dont on vous cache toujours à ce jour le contenu et la véritable valeur vénale, alors il est impossible d'obtenir des réponses sérieuses du fisc vaudois. Le fisc refuse de réclamer des informations fondamentales qu'il devrait déjà détenir depuis 2002 ... et refuse de corriger les chiffres. J'en fais l'expérience depuis 2008.  

Ce secret fiscal devient aussi un secret pénal. Car pour cacher les véritables informations, les financiers fournissent de fausses estimations écrites (des biens immobiliers ne sont pas mentionnés), sans l'inventaire des titres (astuce), et de fausses déclarations d'impôt (je possède les preuves). Et j'ai aussi découvert que j'ai reçu de faux bilans ! 

Il s'agit d'infractions pénales (par exemple faux dans les titres, atteinte astucieuse aux intérêts pécuniaires d'autrui, etc.) qu'il est impossible de quantifier, car ni les juges ni le fisc n'acceptent de réclamer le contenu primordial de ces comptes de titres à cette société qui travaille dans l'immobilier à Lausanne. Les infractions pénales qui devraient être poursuivies d'office ne sont donc jamais poursuivies ...

Cela permet aux auteurs de ces actes de bénéficier d'une énorme soustraction fiscale depuis des lustres et en plus de n'être jamais inquiétés par la justice sur le plan pénal ... Il faudrait tout-de-même comprendre pour quelles raisons les services publics vaudois ne font pas leur travail.

Peut-être qu'en 2014 un juge lanceur d'alerte réagira .... Merci d'avance pour votre aide et vos commentaires. Avec tous mes Voeux pour une année 2014 plus équitable.