12/05/2017

2e tour des élections au Conseil d'Etat vaudois. 21 mai 2017.

Bonjour,

Voilà mon avis concernant les candidats qui se présentent à ce second tour:

M. Jacques Nicolet (UDC) et Mme Isabelle Chevalley (Vert'libérale) ont décidé de s'allier, alors que leurs idées sont diamétralement opposées sur les questions énergétiques. De plus, Mme Chevalley s'indigne des dépenses sociales et prétend qu'elles empêchent la croissance du canton de Vaud. Naturellement, pas un mot concernant les riches fraudeurs du fisc et les exonérations fiscales des multinationales qui font probablement plus de tort aux finances du canton que les aides sociales distribuées à des citoyens en ayant largement besoin.

M. Jacques Nicolet (UDC) soutient les idées de Marine Le Pen et prône la responsabilité individuelle. Pourtant, pour soigner ses vaches il fait appel à un vétérinaire français ... Faites ce que je dis, pas ce que je fais. 

 

Mme Béatrice Métraux (Verts, candidate sortante responsable du Département de la "justice" vaudoise) n'a strictement rien entrepris ces dernières années pour améliorer la situation catastrophique existante. M. Dick Marty, mandaté par le Grand Conseil vaudois, a remis son rapport en février 2015 ... Ses recommandations sont restées lettre morte. De plus, les dénis de justice sont fréquents et les erreurs judiciaires aussi, mais Mme Métraux ne s'inquiète pas. Elle n'a pas alerté les Députés pour que les choses bougent. Si Mme Métraux est élue le laxisme continuera. Il faut savoir par exemple que François Légeret est en prison depuis plus de 11 ans, sans preuves des actes qu'il aurait commis ... M. Jacques Secretan a publié un livre à ce sujet en mai 2016, mais ni Mme Métraux ni les Députés de la Commission de Haute Surveillance du Tribunal Cantonal n'ont réagi.

Pendant cette "campagne" électorale les dysfonctionnements de l'institution judiciaire vaudoise n'ont pas été évoqués. Comme si la justice était vraiment sans importance dans une démocratie ...

L'espoir de profonds changements au niveau des dysfonctionnements de la "justice" vaudoise portent sur trois personnes: Toto Morand (entrepreneur, sans parti), Cesla Amarelle (PS) et Sylvie Villa (PDC). 

Pour que ce renouveau urgent ait lieu il est impératif que les citoyens votent. Surtout tous ceux qui généralement s'abstiennent en pensant que c'est inutile. Merci de voter avant le 21 mai 2017. Votre vote peut changer les choses et peut-être aider toutes les victimes de l'institution judiciaire vaudoise. Demain, ça pourrait être vous ... Voir les statistiques publiées dans le livre de M. Daniel Fink "La prison en Suisse: Un état des lieux".

Mise à jour du 14 mai 2017: Etant donné que je ne comprends pas pourquoi Mme Cesla Amarelle s'est alliée avec Mme B. Métraux, dont le bilan après plusieurs années au Conseil d'Etat vaudois est négatif (aucunes améliorations de l'institution judiciaire vaudoise, aucunes réactions quand elle prend connaissance des dérives de la "justice" vaudoise), je vote pour Sylvie Villa et Toto Morand. Deux personnes qui n'ont pas fait d'alliances opportunistes. Bon vent à ces deux indépendants qui apporteront de nouvelles idées et qui, je l'espère, agiront pour aider les citoyens vaudois.

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

 

22/03/2017

Vaud: Plus de transparence avant les élections de fin avril 2017. Urgent. Merci.

Bonjour,

Un journaliste a eu la bonne idée de poser une excellente question à M. Jacques Nicolet, candidat UDC au Conseil d'Etat vaudois. Voilà l'article: 

http://www.24heures.ch/vaud-regions/L-UDC-Nicolet-soutien...

 

Cela a permis de connaître les pensées profondes d'un candidat. M. Jacques Nicolet soutient Marine le Pen ... Cet exemple montre que la transparence est indispensable pour que les citoyens puissent voter pour un candidat. Il est regrettable que la transparence soit si difficile à obtenir.

 

Au vu des réactions des autres politiciens PLR qui se sont associés à M. Nicolet pour un ticket de droite et qui essaient maintenant de minimiser la "gaffe" réalisée, cela montre que la transparence n'est pas la bienvenue. La gestion de cette "gaffe" est donc très intéressante aussi et signifie: Attention, les citoyens ne doivent pas connaître la réalité ... Vraiment consternant.

 

Il est urgent que chaque candidat aux futures élections vaudoises indique clairement quels sont ses liens politiques et ses idées, mais aussi quels sont ses liens secrets avec les clubs de service et la franc-maçonnerie. Merci à chaque candidat d'annoncer cela pendant sa campagne, de façon claire, et sans nous dire ensuite qu'il s'agit d'une "gaffe".

 

Merci aux journalistes qui continueront à poser des questions fondamentales qui dérangent et qui publieront les réponses obtenues.

 

Cette pétition réclamant toute la lumière avant les votations de fin avril 2017 est toujours d'actualité. Merci de la signer et de la difffuser.

https://www.change.org/p/grand-conseil-de-l-etat-de-vaud-...

 

Merci d'avance pour vos commentaires. Ils seront publiés sur ce blog. Meilleures salutations. 

22/01/2017

Déclaration de M. Olivier Meuwly, historien et radical vaudois.

Bonjour,

J’ai sursauté en lisant cet article :

http://www.24heures.ch/vaud-regions/On-est-forcement-de-d...

M. Meuwly, historien expérimenté connaissant très bien le canton de Vaud, déclare ceci: "Bien sûr, les libéraux défendent l’égalité face à la loi" !!!

Cela ne correspond pas du tout à la réalité. Les politiciens vaudois, qu’ils soient de gauche ou de droite, ne s’intéressent pas du tout aux dérives de l’institution judiciaire vaudoise. Ils sont parfaitement au courant de ses dérives et se retranchent derrière la séparation des pouvoirs ou derrière d’autres excuses pour ne pas agir.

Je suis donc totalement offusquée par cette déclaration. D’autant plus qu’elle provient d’un historien expérimenté. Par email, j'ai envoyé mon exemple avec quelques pièces pour preuves à M. Meuwly. Cet exemple montre que l'égalité face aux lois n'existe pas. D'où le nom de ce blog, car je réclame justement l'égalité des citoyens face aux lois et cela depuis des années. En vain.

En réalisant une recherche sur Internet, j'ai trouvé ce lien:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Olivier_Meuwly

 

Je découvre que M. Olivier Meuwly, historien, ex-professeur à l'Université de Genève, est actuellement adjoint du Département des finances du canton de Vaud, département dirigé par M. Pascal Broulis, également membre du parti libéral-radical vaudois (PLR). 

Belle coïncidence, car j'explique depuis des années à M. Broulis et au fisc vaudois que j'ai reçu de faux chiffres dans une succession et qu'il s'agit d'une très grave soustraction fiscale. Mais il est impossible de faire comprendre des faits très simples à ces professionnels du fisc et de faire corriger les chiffres. Il est bien clair que certains citoyens dominants, qui probablement financent le parti PLR vaudois, bénéficient de privilèges fiscaux. 

D'autres part, ils peuvent réaliser des infractions pénales poursuivies d'office (faux dans les titres, escroqueries, etc) sans ne jamais être poursuivis ... ni dénoncés. Mes plaintes pénales d'octobre 2007 à février 2016 contre des citoyens de droite (avocat, financiers, agent immobilier) ont toutes été classées par les différents procureurs vaudois. Les preuves écrites produites dans mes plaintes pénales sont ignorées. 

Merci, M. Olivier Meuwly, de ne pas déclarer dans la presse que les libéraux défendent l'égalité des lois. Vous êtes historien et ne pouvez ignorer qu'il existe de très nombreuses victimes judiciaires dans le canton de Vaud et dans les autres cantons romands. 

Merci à Vous de lire également l'article de ce blog concernant les archives judiciaires. Votre réponse concernant mes questions serait bienvenue. Merci d'avance.

D'autres articles de ce blog expliquent les dérives de la "justice" vaudoise. Par exemple l'article intitulé: "Une injustice bouleversante vécue par un paysan vaudois". Ce paysan subit cette injustice depuis l'incendie de sa ferme le 31 août 2002 ! 

Merci pour vos commentaires qui seront publiés sur ce blog. Meilleures salutations.