16/04/2017

Depakine: Questions à M. P.-Y. Maillard et Mme B. Métraux, Conseillers d'Etat vaudois.

Bonjour,

Suite au drame des enfants Depakine, médicament produit par Sanofi, voilà le message email que j'ai envoyé ce dimanche de Pâques à M. Pierre-Yves Maillard (Conseiller d'Etat vaudois responsable de la santé) et à Mme Béatrice Métraux (Conseillère d'Etat responsable de la "justice" vaudoise), tous deux à nouveau candidats aux Conseil d'Etat vaudois lors des élections du 30 avril 2017: 

 

Madame, Monsieur les Conseillers d’Etat responsables de la santé et de la justice dans le canton de Vaud,

Un article très important du Matin-Dimanche de ce 16 avril 2017 nous apprend que Mme Fivaz-Favez a déposé une plainte pénale contre le CHUV et contre certains médecins, car elle n’a pas été prévenue des effets secondaires très graves de la Depakine quand elle était enceinte de ses enfants, en 2001 et 2003.

Mme Fivaz-Favez a compris en 2015 seulement les raisons des problèmes de ses deux enfants.

Un article à ce sujet avait été publié par Le Matin en automne 2016 : http://www.lematin.ch/suisse/drame-enfants-depakine/story...

 

Voici mes questions à M. Pierre-Yves Maillard et à Mme Béatrice Métraux :

 

  1. J’aimerais savoir ce que vous avez entrepris pour que les femmes vaudoises soient informées des effets secondaires de la Depakine et depuis quelle période avez-vous agi afin que les femmes soient prévenues de ce très grave danger ?

 

  1. J‘aimerais savoir quels dédommagements et quelles aides sont prévus pour aider les familles touchées par ce médicament et dans quels délais ?

 

  1. J’aimerais savoir si les médecins qui ont prescrit de la Depakine en connaissant les effets secondaires très graves de ce médicament, mais sans en avoir informé leurs patientes, seront poursuivis d’office par l’institution judiciaire vaudoise et dans quels délais ?

 

Sachant que l’institution judiciaire vaudoise ne fonctionne pas (j’en fais l’expérience depuis dix ans et j’ai aussi rencontré de nombreuses victimes et lu les livres de M. Jacques Secretan et celui de Mme Leina Sadaoui), je me permets de vous poser ces questions fondamentales et vous remercie de me répondre dans les meilleurs délais. Ou de répondre par la voie de la presse ce qui serait encore mieux.

En vous remerciant de votre compréhension, veuillez recevoir, Madame, Monsieur les Conseillers d’Etat, mes salutations citoyennes très inquiètes.

Michèle Herzog

 

J'espère que ces deux personnes répondront avant le 30 avril 2017. En effet, il est important de savoir concrètement quels sont les actes réalisés par les Conseillers d'Etat pendant les années passées dans leur fonction de responsables de la santé et de la "justice".

Sachez que Mme Régine Fivaz-Favez a créé une association pour défendre les droits des enfants subissant les effets secondaires de ce médicament produit par Sanofi. Voilà le lien de cette association: http://www.enfantsdepakine-suisse.ch/

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

 

PS: Concernant M. Secretan, j'ai créé un article sur ce blog quand son livre sur l'affaire Légeret a été publié en mai 2016 et un autre article a également été produit sur ce blog suite à la parution de son livre sur l'affaire Ségalat en juin 2015.

J'ai également publié un article sur ce blog concernant le combat inimaginable que Mme Leina Sadaoui a dû réaliser pendant plus de 30 ans suite à son accouchement au CHUV de Lausanne, qui s'est mal déroulé. 

17/12/2016

Yasmine Motarjemi: Seule contre tous (procès contre Nestlé).

Bonjour,

Voilà l'article qui vient d'être publié sur le site Medialibre:

http://medialibre.info/decembre2016/2016/12/16/yasmine-mo...

 

Cette femme a un courage, une tenacité et une éthique exemplaires. Mme Motarjemi lance l'alerte depuis des années concernant le harcèlement qu'elle a subi. D'où le procès en cours à Lausanne.

La prochaine audience de son procès contre Nestlé aura lieu à Lausanne en janvier 2017. 

Il faut savoir qu'en Suisse peu de journalistes osent critiquer Nestlé. Mais voilà une exception: 

http://www.lecourrier.ch/nestle_l_envers_du_decor

 

Merci pour vos commentaires. Meilleures salutations.

07/12/2016

MESSAGE DE MME VIVIAN ASSUMPCAO POUR LES DONS PROPOSES.

Bonjour,

En lisant l’article de Mme Pascale Burnier hier, je n’en croyais pas mes yeux.

Voilà l’article : http://www.24heures.ch/vaud-regions/Vivian-38-ans-ruinee-...

Cet homme, comme de très nombreux autres citoyens, était persuadé qu’il était assuré en cas d’accident et que tous les frais seraient pris en charge.

Les assurances trouvent toujours des moyens inédits pour se défiler. Et obtiennent en plus le soutien de la justice. Cette histoire est consternante. 

Voici ma 1ère question : Si l’assurance accident n’est pas responsable de payer les frais d'hébergement de cet homme dans le coma, alors pourquoi ces frais ne sont-ils pas pris en charge par l’assurance invalidité ??? 

2e question: L'allergie étant une maladie, quel est le rôle de l'assurance maladie dans cette affaire ?

3e question : Cette situation dramatique, vécue par le mari de Mme Assumpcao, a certainement déjà eu lieu suite à d’autres types d’accidents (accidents cardio-vasculaires, accidents de la route, etc). Alors pourquoi ce problème, connu depuis longtemps, n’a-t-il jamais été résolu de façon sérieuse ? (Ensuite, dans l’urgence, il est difficile de le résoudre convenablement).

4e question : Combien de familles dans le canton de Vaud ont vécu le même genre de situation ces derniers 15 ans ?

5e question : Combien de familles dans les autres cantons romands ont vécu le même genre de situation ces derniers 15 ans ?

Merci d’avance aux personnes qui me répondront.

Avec mes pensées émues pour Mme Assumpcao et ses deux enfants. Avec ma colère aussi … et mon incompréhension.

 

Ce 7 décembre je viens de recevoir ce message de Mme Assumpcao, car de très nombreuses personnes lui ont proposé des dons. 

Bonjour,

Mes enfants et moi-même vous remercions vivement et sincèrement pour votre sensibilité et votre sympathie face à la situation pénible que nous connaissons actuellement.

Comme demandé, si vous souhaitez verser un don afin de me permettre de rembourser au plus vite la créance vis-à-vis de la Fondation Plein Soleil en lien avec les frais d’hébergement de mon défunt mari, vous pouvez le faire sur le compte bancaire suivant :

Banque : Crédit Suisse

Titulaire :Vivian Seulin Assumpçao, 1026 Denges.

IBAN : CH70 0483 5147 8266 4000 4

Compte : 1478266-40-4 (Fonds pour Plein Soleil)

Dans un souci de transparence, et pour faire honneur à votre générosité ainsi qu’à celle des centaines de personnes m’ayant contactées à ce jour, je précise que les donations qui seront reçues sur ce compte ne seront employées que pour acquitter la dette susmentionnée ainsi que les intérêts de retard en lien avec celle-ci. Aussitôt que le montant nécessaire sera atteint, ce compte bancaire sera fermé afin de ne pas disposer de plus d’argent que nécessaire.

Comme je l’ai indiqué à la presse, ma démarche ne visait pas à obtenir des fonds pour payer la dette de la Fondation Plein Soleil. Mes enfants et moi-même avons été totalement surpris par l’immense élan de générosité dont nous faisons aujourd’hui l’objet et auquel vous contribuez. Nous vous en remercions une nouvelle fois du fond du cœur et n’oublierons jamais cette expérience qui nous permet d’affronter plus sereinement l’avenir après le décès de notre mari et père. Cette expérience nous rappellera à jamais que la solidarité est une force en laquelle nous ne devons cesser de croire.

Avec toute ma reconnaissance,

Vivian

 

PS: Pour le paiement par e-banking il faut connaître le no postal. Je l'ai ajouté. 

Merci d'avance pour l'aide que vous pourrez apporter à Mme Assumpcao et à ses deux enfants. Meilleures salutations.