17/03/2015

Alerte: Opérations inutiles ? Qu'en pensez-vous ?

Bonjour,

Etant une femme je suis peut-être plus sensible à cette affaire. En effet, vers 40 ans, un radiologue à Lausanne (Suisse) m’avait dit de faire un examen radiologique de mes ovaires tous les trois mois. Quand j’avais expliqué cela à mon gynécologue, il avait éclaté de rire, car mon cas était parfaitement normal. D’ailleurs, le temps m’a montré que ce radiologue avait tort, car je n’ai jamais été malade et n'ai aucuns problèmes gynécologiques 24 ans plus tard. Les examens proposés, jamais réalisés, avaient donc uniquement un but financier ....

Raison pour laquelle les faits relatés dans cet article me scandalisent et m’interrogent. Voilà l’histoire: http://www.lematin.ch/suisse/reclame-justice-erreur-diagn...

 

Je lis en particulier ceci : « L'avocat a rappelé que la victime a passé une IRM, une histologie, une radiographie et une échographie et que tous ces examens n'ont rien donné. Elle a ensuite subi une tumorectomie qui n'a pas signalé de cancer non plus, pour finalement devoir suivre une chimiothérapie, alors qu'elle n'était même pas malade ».

Je n’arrive pas à comprendre ceci : Comment se fait-il que tous les médecins ayant réalisé ces examens et reçu des résultats négatifs n’aient pas été capables de stopper le processus ?

J’en arrive à me demander si d’autres femmes en bonne santé ont aussi subi ce type de traitement sans s’en apercevoir. Et si certaines opérations sont réalisées uniquement dans un but financier et expérimental. Ce qui pourrait aussi arriver à des hommes pour d'autres genres d'opérations. 

Je me permets de lancer l’alerte, car cette affaire est vraiment grave.

D'autre part, je ne comprends pas non plus pour quelles raisons la justice genevoise n'a pas convoqué les autres médecins. Seule la radiologue se retrouve sur le banc des prévenus. La justice est-elle intriguée par le fait que de nombreux médecins n'aient pas réagi suite à ces résultats négatifs? Il ne semble pas. Vraiment étrange.

Avec toutes mes félicitations à cette femme qui a eu le courage et l'énergie de dénoncer cette affaire, après avoir subi des traitements si lourds. Et qui subit encore des procédures judiciaires incompréhensibles.

Qu’en pensez-vous ? Merci d’avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

04/01/2015

PLACES DE FORCE DANS UN EMS (CANTON DE VAUD).

Bonjour,

Suite au placement forcé de Mme Rita Rosenstiel dans un EMS par la justice de paix du District de Morges, alors que cette femme arrivait à vivre seule dans son appartement, mais avait quelques difficultés financières, la Télévision Suisse Romande a effectué une enquête. Excellente nouvelle. Merci beaucoup.  

L’ÉMISSION  TEMPS PRÉSENT - 08 janvier 2015, 20 h.10 -TÉLÉVISION SUISSE ROMANDE présente le reportage "Placés de force".

Je vous conseille très vivement de suivre cette affaire consternante. J'avais déjà écrit un article sur ce blog le 11 mai 2014. Une recherche Google avec les mots "révolte d'une nonagénaire" vous permettra de retrouver cet article et les commentaires reçus. 

J'espère que ce système des placements forcés sera aboli en 2015 ... Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

Voilà le lien permettant de visualiser ce reportage effrayant:

 

http://www.rts.ch/emissions/temps-present/societe-moeurs/...

Je me demande à qui profitent ces placements forcés, sur le plan économique, de vielles dames en bonne santé qui pourraient rester dans leur appartement en recevant une aide financière chaque mois, beaucoup moins élevée que les frais mensuels d'un EMS. Merci d'avance si vous connaissez la réponse à ma question.

Texte ajouté le 13 janvier 2015: Ces méthodes ressemblent à des prises d'otage. En EMS, ces dames âgées perdent leurs forces, car elles ne font plus leurs courses, ni leurs repas. Elles marchent beaucoup moins et font moins de rencontres. La nourriture de l'EMS ne leur convient pas. Le fait de côtoyer des personnes beaucoup plus gravement atteintes dans leur santé les déprime. Le fait de se retrouver subitement en EMS les déprime naturellement aussi (fait accompli, injustice incompréhensible). 

Texte du 14 janvier 2015: Je lis une information très importante parue ce jour dans le journal 24 Heures. Grâce aux démarches de Mme Bula, avocate de Mme Rosenstiel, les personnes soumises à un placement forcé auront droit à un avocat de la même manière que les personnes mises en détention. Cette mesure est prise dans le canton de Vaud, mais j'espère qu'elle sera adoptée également dans les autres cantons suisses. Merci très vivement Mme Bula pour votre soutien à Mme Rosenstiel et votre engagement dans cette affaire. Voilà le lien concernant l'article de ce jour:

http://www.24heures.ch/vaud-regions/avocat-personnes-plafa/story/24256007  

Texte ajouté le 14 janvier 2015: J'apprends qu'une plainte pénale a été déposée contre le curateur de Mme Rosenstiel pour gestion déloyale. Très bonne nouvelle. Voir le  lien:

http://www.24heures.ch/vaud-regions/rita-rosenstiel-appel-justice-penale/story/18935247 

Texte ajouté le 11 mars 2017: Mme Dorothea Viehl a publié une lettre de lectrice dans le journal 24 Heures du 11 mars 2017. Elle nous annonce que la plainte pénale déposée contre le curateur dans cette affaire n'est toujours pas traitée ... Et que Mme Rosenstiel attend toujours une solution à ses problèmes et qu'on lui rende justice. Mon commentaire: Merci d'avance à ceux qui pourront aider Mme Rosenstiel, en lui rendant visite et/ou en lui faisant un don.

29/09/2014

NOUVELLE CAISSE MALADIE PUBLIQUE, MAIS PAS UNIQUE.

Bonjour,

Suite aux résultats de la votation du 28 septembre 2014 concernant la caisse maladie publique, acceptée par quatre cantons romands, à savoir Jura (63% de oui), Neuchâtel (60%), Genève (57%) et Vaud (56%), il me semble possible de créer une nouvelle caisse maladie publique, mais pas unique, dans ces quatre cantons. Cette caisse publique serait alors en concurrence avec les caisses privées et le citoyen aurait le choix d'y adhérer ou non. Cela respecterait les résultats de cette votation refusée par le peuple suisse, qui ne veut pas d'une caisse publique, unique dans chaque canton.   

Cette nouvelle caisse maladie publique permettrait de montrer aux citoyens réticents que ce système peut parfaitement fonctionner. Etant donné qu'elle ne sera pas unique, la même caisse maladie devrait pouvoir être proposée dans les quatre cantons romands qui l'ont acceptée. Dans un premier temps, cette caisse publique sera en concurrence avec les caisses maladies privées déjà existantes. Si ce système fonctionne, il sera possible ensuite de le proposer aux autres cantons intéressés. Par exemple, Fribourg qui a refusé cette caisse maladie publique et unique par 50,3% des votes.

J'espère que la votation de ce 28 septembre ouvrira la voie à une telle solution, car il est urgent d'agir dans ce domaine. D'autant plus que les augmentations des primes maladies pour 2015 sont déjà annoncées. M. Maillard, dans le canton de Vaud, indique que les subventions seront de 522 millions en 2015 pour aider les citoyens à payer les primes d'assurances maladies. Pourquoi ne pas utiliser une partie de cette somme pour la création de cette caisse maladie publique, qui proposerait des primes moins élevées ce qui engendrerait moins de subventions ... ? 

Information ajoutée le 7 octobre 2014: En apprenant que la caisse maladie Supra sera intégrée au Groupe Mutuel dès le 1er janvier 2015, je constate que les caisses maladie vont devenir uniques dans chaque canton, mais privées. Il faut savoir si cette solution sera meilleure qu'une caisse unique publique. Qu'en pensez-vous ? 

Merci d'avance pour vos commentaires et de transmettre la copie de cet article à vos amis pour information. Meilleures salutations.