19/12/2015

Comparatif des fiduciaires en Suisse

Bonjour,

Voilà le lien qui permet de retrouver les fiduciaires de Suisse et de savoir comment elles sont évaluées ou de leur donner une évaluation suite à leur travail: http://fiduciaire.comparatif.ch/

Texte ajouté le 25 mars 2016: Je croyais que ce site serait utile, mais il ne l'est pas du tout. En effet, après 30 jours les commentaires envoyés disparaissent et en plus les fiduciaires peuvent faire effacer les commentaires négatifs !!!!

Certaines fiduciaires peuvent aussi demander que les commentaires soient systématiquement refusés !!!

Ce site n'aide pas du tout les citoyens. Raison pour laquelle je supprime le texte que j'avais publié en décembre 2015. 

Il est vraiment urgent de créer des sites de comparaison du travail des fiduciaires et des avocats qui acceptent tous les commentaires et ne les effacent pas après 30 jours ...

 

27/11/2015

Trichons ! Lettre de lecteur de M. Marcel Devaud de Penthaz.

Bonjour,

Voilà la lettre de M. Marcel Devaud publiée dans le journal 24 Heures du 24 novembre 2015. Je la publie avec son autorisation:

Trichons !

Actuellement, le mot tricherie est très souvent utilisé par les médias et s'entend aussi un peu partout ! Aujourd'hui, dans le monde de l'automobile par exemple, on s'offusque, on est scandalisé, indigné par toutes ces histoires de moteurs truqués ...

Qu'en est-il d'autres trucages et intrigues sans nom du côté de la finance, des banques, des assurances, de l'immobilier, du commerce, des entreprises pharmaceutiques, de l'économie, de la politique et du sport ?

La tricherie, devenue dans notre société dite évoluée une nouvelle valeur, il est bon d'en faire bon usage, aux dépens d'une humanité crédule et confiante, que l'on dope à coups de mensonges et de ruses, pour plus de profit. 

Ignorant, l'enfant qui triche va être réprimandé dans le but de lui inculquer de vraies valeurs, une base nécessaire à sa propre évolution. Il prendra alors conscience que la vie ici-bas comporte certaines règles importantes, du sens moral et de l'intégrité.

Qu'en est-il dans ce monde d'adultes, de tous ces dirigeants et collaborateurs de sociétés, multinationales, managers, patrons, politiciens, à priori compétents et conscients du poste qu'ils occupent, mais qui sans gêne aucune transgressent sciemment les règles du jeu d'un code de vie universel ?

L'exemple à ne pas suivre est donné ! Trichons avec le voisin, trichons avec le fisc, la famille, les sentiments, trichons partout finalement. On se sentira moins seul !

Marcel Devaud, Penthaz.

Merci d'avance pour vos commentaires concernant ce texte qui décrit magnifiquement l'état d'esprit actuel, vivement encouragé, même par la justice vaudoise, d'après l'expérience que je vis depuis l'été 2007. Meilleures salutations.

 

 

13/07/2015

Justice pénale: Nouvelle affaire étrange dans le canton de Vaud.

Bonjour,

Je viens de lire cet article paru dans le journal 24 Heures des 11-12-juillet 2015: http://www.24heures.ch/vaud-regions/riviera-chablais/enqu...

J'apprends avec consternation que le travail de la justice pénale n'a toujours pas commencé 5 mois après le décès, le 1er janvier 2015, de Manon Hägler, jeune femme de 24 ans, hospitalisée à la Fondation de Nant dans le cadre d'un PLAFA (placement à fins d'assistance). 

Grâce à l'autopsie, des faits très graves ont été découverts et j'espère vivement que la justice pénale fournira des explications véridiques concernant l'origine de ces faits (dents cassées, marques sur le corps, etc).

Une étude récente signale de graves problèmes à la Fondation de Nant:

http://www.lematin.ch/suisse/fondation-nant-accusee-grave...

Ces graves manquements donneront-ils lieu à des sanctions, à des condamnations ou seront-ils ignorés ?

Je sais que d'autres personnes dans le canton de Vaud ont vécu des faits très graves, similaires (décès survenus alors que la jeune personne était hospitalisée) et que la justice pénale a classé l'affaire (non entrée en matière). J'espère vivement que cette fois la justice pénale fera son travail de manière sérieuse. Les parents et les familles des victimes ont le droit de connaître les faits exacts, dans des délais acceptables. Et si des erreurs ont eu lieu, il faudra les indiquer précisément, afin qu'un tel drame ne se reproduise pas. 

En attendant, j'envoie mes pensées émues à la famille de Manon et tout mon soutien dans cette épreuve dramatique. Et vous remercie très vivement pour vos démarches et votre courage.  

Si des personnes ont vécu des situations semblables, merci de publier votre témoignage au-bas de cet article (click sur commentaires) ou de prendre contact avec un journaliste. Il est urgent que les citoyens obtiennent un meilleur soutien et un travail plus efficace des services publics suite à de tels drames. Meilleures salutations.