31/12/2016

QUESTIONS FONDAMENTALES POSEES A L'ORDRE DES AVOCATS VAUDOIS

Bonjour,

Voilà le message email que j'ai envoyé le 28 décembre 2016 à l'Ordre des Avocats Vaudois (OAV): 

 

Mon message est destiné à Mme la Bâtonnière de l’Ordre des avocats vaudois, Madame Antonella Cereghetti Zwahlen.

Et il est envoyé en copie à de nombreuses personnes pour information.

 

Madame,

Sur le site Internet de l’OAV (www.oav.ch), il est écrit ceci :

Le serment

L’avocat vaudois, comme le médecin, débute sa vie professionnelle en prêtant serment.

La main levée il dit « je promets, comme avocat, d’exercer ma fonction avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité, et de respecter les obligations professionnelles prévues par la Loi » (art. 20 de la Loi sur la profession d’avocat).

Ce serment, proche de celui prêté en France depuis qu’il a été promulgué en 1982 par Robert Badinter, alors Ministre de la Justice, marque l’engagement solennel et personnel de l’avocat d’être fidèle aux quatre valeurs qui forment les piliers de sa profession : conscience, indépendance, probité et humanité.

En prêtant serment l’avocat affirme n’être pas un simple prestataire de services juridiques. Il revendique assumer non seulement son rôle premier de défenseur du justiciable mais aussi d’acteur nécessaire de la vie en société, affranchi de toute influence des pouvoirs quels qu’ils soient.

 

Franc-maçonnerie et clubs de service.

Ces derniers mois, j’ai reçu à de nombreuses reprises des informations m’indiquant que les avocats vaudois font partie de loges maçonniques et de clubs de service. Il semble que cela concerne un très grand nombre d’avocats vaudois. Pourtant, je pense que le serment secret que les francs-maçons acceptent est totalement contraire au Serment figurant sur le site de l’OAV.

 

A mon avis, il est impossible de remplir les quatre valeurs piliers de la profession d’avocat, soit conscience, indépendance, probité, humanité si les avocats de l’OAV cachent à leurs clients le fait qu’ils font partie d’une loge maçonnique ou d’un club de service. La transparence à ce sujet est indispensable.

 

Ayant rencontré ces dernières années de très nombreuses personnes ne comprenant pas le comportement de leurs avocats qui manifestement ne correspond pas au serment de l’OAV qu’ils ont pourtant accepté, j’ai compris ces derniers mois que cela provenait de leur appartenance à des loges maçonniques et à des clubs de service.

 

Je vous remercie, Madame, de m’expliquer très clairement comment vous gérez le fait que les avocats de l’OAV fassent partie de loges maçonniques et de clubs de service, ce qui est en totale contradiction avec le serment figurant sur le site Internet de l’OAV.

 

Seconde question importante : Comment les clients peuvent-ils se renseigner pour savoir si leur avocat de l’OAV fait partie ou non d’une loge maçonnique et/ou d’un club de service ?

 

Ces questions étant primordiales, votre réponse sera transmise aux personnes qui reçoivent ce message.

 

Veuillez recevoir, Madame, l’expression de ma très grande inquiétude et mes salutations.   

 

Michèle Herzog  (avec adresse complète).

 

Le 28.12.2016, j'ai envoyé la copie de ce message email à la Fédération Suisse des Avocats en leur demandant également de répondre à mes questions. Voilà leur site Internet, pour information: https://www.sav-fsa.ch/fr/home.html

Il faut savoir qu'il existe un Ordre des avocats dans chaque canton suisse et ces Ordres des avocats font partie de la Fédération Suisse des avocats. Je remercie toutes les personnes ayant eu des difficultés avec leur avocat de se plaindre à l'Ordre des avocats de leur canton. Même si cela est totalement inutile (expérience faite suite à mes plaintes envoyées à l'OAV concernant 4 avocats vaudois !). 

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.  

17/12/2016

Yasmine Motarjemi: Seule contre tous (procès contre Nestlé).

Bonjour,

Voilà l'article qui vient d'être publié sur le site Medialibre:

http://medialibre.info/decembre2016/2016/12/16/yasmine-mo...

 

Cette femme a un courage, une tenacité et une éthique exemplaires. Mme Motarjemi lance l'alerte depuis des années concernant le harcèlement qu'elle a subi. D'où le procès en cours à Lausanne.

La prochaine audience de son procès contre Nestlé aura lieu à Lausanne en janvier 2017. 

Il faut savoir qu'en Suisse peu de journalistes osent critiquer Nestlé. Mais voilà une exception: 

http://www.lecourrier.ch/nestle_l_envers_du_decor

 

Merci pour vos commentaires. Meilleures salutations.

09/12/2016

FRAUDE FISCALE: JUSTICE FRANCAISE ET JUSTICE SUISSE.

Bonjour,

Suite au jugement de Cahuzac hier, l'1dex a publié un article comparant la condamnation prévue pour Cahuzac et celle prévue pour Dominique Giroud.

Voilà l'article: http://1dex.ch/2016/12/cahuzac-nest-giroud/#.WErZkNThCt8

Je me permets d'ajouter le cas que je dénonce depuis l'été 2007 à la justice vaudoise. Suite à cette fraude fiscale que j'estime à plus de 30 millions de francs suisses, la seule personne qui a été condamnée c'est moi. Car j'ai eu l'outrecuidance de dénoncer les faits. De dire que mon avocat m'avait caché des informations, en particulier l'existence et le contenu d'un compte de titres de 2 millions (valeur comptable) qui contient des actions de sociétés immobilières. Et que par conséquent j'avais des soupçons de corruption.

Le juge pénal Colelough m'a condamnée pour diffamation le 23.9.2010. Il a étouffé les fausses déclarations faites par mon avocat en justice de mai 2007 à septembre 2010 ! Puis n'a pas appliqué l'alinéa 2 de l'article 173 du Code pénal.

Mon demi-frère, ayant admis n'avoir jamais remis le contenu de ce compte de titres de 2 millions à mon avocat, a donc admis avoir caché un inventaire primordial dans une succession, correspondant à des biens immobiliers que j'estime à plus de 30 millions. Biens immobiliers non déclarés au fisc. La justice et le fisc vaudois ne réagissent pas ... Dans le canton de Vaud, les fraudeurs du fisc peuvent dormir sur leurs deux oreilles. 

Aujourd'hui, 9 décembre, journée de lutte contre la corruption, Transparency m'a envoyé un message. Cela me fait vraiment rire, car en Suisse Transparency et les autres ONG ne luttent pas du tout contre la corruption. Ni les juges. 

En Suisse, les personnes qui dénoncent une affaire de corruption sont condamnées pour diffamation et l'affaire de corruption est étouffée. J'en fais l'expérience depuis août 2007 ! 

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.