10/06/2017

Vaud: On aurait aimé avoir un procès NORMAL !

Bonsoir,

Suite à l'incendie d'un immeuble à Yverdon ayant causé la mort de deux personnes, les parents déclarent: "On aurait aimé avoir un procès normal" !

Voilà l'article: http://www.lematin.ch/faits-divers/aurait-aime-proces-nor...

Ce que réclament ces parents, c'est juste le minimum dans un Etat de droit. Mais, voilà, dans le canton de Vaud l'Etat de droit est systématiquement bafoué.

Malheureusement les citoyens ne s'aperçoivent des dérives de l'institution judiciaire vaudoise que lorsqu'ils y sont confrontés. 

Pourtant, depuis quelques années, de nombreuses victimes expliquent sur Internet les dysfonctionnements existants. A ce sujet, des articles sont parfois publiés dans la presse, mais ils sont trop rares. Des livres sont aussi publiés. Par exemple, le journaliste d'investigation Jacques Secretan ayant écrit plusieurs livres au sujet des affaires Ségalat et Légeret. Comme le dit Secretan, ce sont des livres invisibles que peu de citoyens lisent ... A mon avis, c'est bien dommage, car ils expliquent les méthodes utilisées. Méthodes qui se répètent d'une affaire à l'autre.

Il ne faut pas s'imaginer que l'institution judiciaire vaudoise ne réalise des erreurs que dans les affaires très graves. Elle trouve X astuces pour ne pas appliquer les lois dès que des citoyens dominants sont concernés (avocats, notaires, financiers, architectes, etc) ou dès que des fonctionnaires de l'Etat de Vaud sont impliqués. 

Soit la vérité n'est jamais recherchée, soit certains faits graves sont étouffés, soit certains faits sont inventés, etc. Tout est entrepris pour ne jamais condamner ces personnes protégées. Puis quand les juges de 1ère instance prennent une décision, il est inutile de faire recours car la décision de 1ère instance est systématiquement validée au niveau cantonal, puis au niveau fédéral. Souvent de nouvelles astuces sont imaginées. Il serait temps que les citoyens comprennent que la situation est dramatique et réagissent. 

Il devient urgent que les raisons de ces dysfonctionnements à répétition soient expliquées. 

Les articles 7 à 35 de la Constitution fédérale sont systématiquement enfreints dans le canton de Vaud. 

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

 

12/01/2017

La Cour EDH refuse le recours d'UBS ! Excellente nouvelle.

Bonjour,

Comme vous le savez les banquiers ont engendré la crise financière des subprimes dès 2008. Puis ils se sont arrangés entre eux pour fixer certains taux. Le taux Libor par exemple. Ils aident leurs clients à réaliser des fraudes fiscales (voir l'affaire des Panama papers) et du blanchiment d'argent. 

Mais ils ne sont jamais ni responsables, ni coupables !

Heureusement, la Cour Européenne des Droits de l'Homme vient de refuser le recours d'UBS suite à une décision de la justice française. Voilà l'article:

http://www.lematin.ch/economie/cedh-valide-caution-impose...

En Suisse, les banquiers sont intouchables et ils se sont habitués à cet état. Ils sont donc très surpris quand un pays, la France dans le cas de cette caution de 1,1 milliard réclamée, ose leur faire un procès.

Car en Suisse ce genre de procès n'est même pas imaginable ... En Suisse, les aides à la fraude fiscale sont simplement ignorées !

Heureusement, dans certains pays la justice a plus d'éthique et de courage. 

Merci pour vos commentaires. Meilleures salutations. 

 

17/12/2016

Yasmine Motarjemi: Seule contre tous (procès contre Nestlé).

Bonjour,

Voilà l'article qui vient d'être publié sur le site Medialibre:

http://medialibre.info/decembre2016/2016/12/16/yasmine-mo...

 

Cette femme a un courage, une tenacité et une éthique exemplaires. Mme Motarjemi lance l'alerte depuis des années concernant le harcèlement qu'elle a subi. D'où le procès en cours à Lausanne.

La prochaine audience de son procès contre Nestlé aura lieu à Lausanne en janvier 2017. 

Il faut savoir qu'en Suisse peu de journalistes osent critiquer Nestlé. Mais voilà une exception: 

http://www.lecourrier.ch/nestle_l_envers_du_decor

 

Merci pour vos commentaires. Meilleures salutations.