Canton de Vaud

  • Eric Kaltenrieder: Il manque 55 postes de travail à la justice vaudoise !

    Imprimer

    Bonjour,

    Dans une interview de M. Kaltenrieder, Président du Tribunal cantonal vaudois, publiée le 5 septembre 2019 par le journal 24 Heures, nous apprenons que M. Kaltenrieder a poussé un "coup de gueule" lors de la réception officielle du nouveau président du Grand Conseil. M. Kaltenrieder a consacré l'entier de son discours aux 55 postes de travail manquant au sein de la justice vaudoise.

    Je me demande si M. Kaltenrieder, qui connaît parfaitement la situation, a eu le courage dans son discours d'expliquer comment les magistrats vaudois, actuellement engagés, refusent de rechercher la vérité, refusent d'appliquer les lois à certains citoyens dominants, font traîner les procédures pour que lors du jugement la prescription soit atteinte, etc, etc.

    Et quand M. Kaltenrieder prend connaissance de très graves dysfonctionnements au sein du pouvoir judiciaire vaudois, alors pourquoi ne réagit-il pas ? Et quand il prend connaissance d'infractions pénales non poursuivies d'office car les plaintes pénales sont simplement classées par les procureur(e)s pourquoi ne dénonce-t-il pas ces infractions pénales et le laxisme des magistrats ?

    De très nombreuses procédures pourraient être traitées en quelques mois, de façon sérieuse, alors qu'elles durent des années pour aboutir à des décisions totalement arbitraires. A mon avis, si les dysfonctionnements très graves étaient éradiqués, la "justice" vaudoise n'aurait certainement pas besoin de 55 postes de travail supplémentaires.

    Je me demande quels sont les critères à remplir pour être engagé dans la "justice" vaudoise. Voilà une offre d'emploi publiée ces derniers jours:

    http://direktlink.prospective.ch/?view=4783db65-5591-4f83-8170-0c42094d366c

    Merci très vivement aux personnes honnêtes, indépendantes, ayant de l'éthique et travaillant de façon efficace de bien vouloir postuler pour ces postes de procureur(e)s vaudois. Attention: le délai est fixé au 19.9.2019.

    Merci ensuite de nous expliquer comment a été effectuée la procédure d'engagement. Sur quels critères ? Merci aussi aux journalistes qui nous renseigneront à ce sujet.

    Merci de diffuser cet article et cette offre d'emploi à vos amis. Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations. 

    PS: La méthode du tirage au sort serait la bienvenue. Voir les articles précédents de ce blog et en particulier l'initiative créée par M. Adrian Gasser réclamant que les juges fédéraux soient tirés au sort ... Les magistrats tirés au sort seront certainement plus indépendants et plus efficaces. Mais est-ce le but recherché ?

  • Suisse: Les graves abus d'autorité continuent ...

    Imprimer

    Bonjour,

    Le 2 septembre 2019, la Commision Indépendante d'Experts, ayant étudié les très graves abus subis en Suisse par 60000 victimes avant 1982, a remis son rapport final à Mme Karin Keller-Sutter. Pour plus d'information, voilà le lien:

    https://www.uek-administrative-versorgungen.ch/rencontres-projets/journee-de-cloture

    Très curieuse coïncidence. Le 3 septembre 2019 plusieurs articles ont paru dans la presse car le canton d'Argovie a décidé de placer de force les pauvres en EMS. Et il paraît que c'est légal. Heureusement, cette décision argovienne a suscité un tollé. Mais j'ignore si cela suffira pour que les Autorités reviennent sur leur décision. Voilà un article à ce sujet:

    https://www.24heures.ch/news/news/placer-pauvres-ems-tolle/story/15865558

    Cette décision argovienne montre que les très graves abus d'autorité n'ont pas cessé à fin 1981. Ils continuent et cela dans tous les cantons suisses. Il devient urgent que la Commission Indépendante d'Experts étudie les abus ayant eu lieu de 1982 à ce jour afin que les victimes soient aussi reconnues et dédommagées. A ce propos, je vous remercie de signer et de diffuser cette pétition:

    http://chng.it/TXzcGCJm5D

    Les Droits de l'Homme et les articles de la Constitution fédérale sont systématiquement bafoués et les victimes sont prises dans un piège car elles n'ont pas les moyens de se défendre. Autre problème très grave: Les personnes qui prennent ces décisions abusives ne sont jamais sanctionnées et refusent de corriger leurs erreurs. D'où une autre pétition à signer et à diffuser. Merci.

    https://www.change.org/p/le-grand-conseil-des-cantons-suisses-et-mme-s-sommaruga-controle-du-travail-de-la-justice-en-suisse

    Merci de diffuser cet article à vos amis et merci d'avance pour vos commentaires qui seront publiés au bas de cet article. Meilleures salutations.

  • Projet Innocence Suisse: Bonne nouvelle ! Enfin ...

    Imprimer

    Bonjour,

    Au vu des dysfonctionnements très graves du pouvoir judiciaire dans les cantons romands, j'ai plusieurs fois écrit sur ce blog qu'il devenait très urgent de créer une structure "Innocence Project" identique à celles existant dans certains pays, dont les Etats-Unis. Et j'avais envoyé des messages email à plusieurs professeurs de droit des universités de Suisse romande pour leur demander de créer une telle structure.

    La bonne nouvelle vient d'arriver. Enfin ... Voilà le lien d'un article du Temps qui explique que des personnes désirant étudier les erreurs judiciaires en Suisse romande viennent de créer le Projet Innocence Suisse.

    https://www.letemps.ch/suisse/projet-innocence-suisse-derniere-chance-condamnes-tort

    Et voilà le lien du site Internet qui permet d'obtenir toutes les informations à propos de ce projet. https://projet-innocence.ch 

    Ce site contient un formulaire à télécharger qui permettra aux victimes d'erreurs judiciaires d'annoncer leur cas. Leur cas sera étudié bénévolement et gratuitement, ce qui est aussi une très bonne nouvelle.

    J'espère de tout coeur que les personnes qui étudieront ces erreurs judiciaires seront indépendantes et courageuses et rechercheront la vérité de toutes leurs forces.

    Mes très vives félicitations à toutes les personnes qui ont mis sur pied ce projet. J'espère que nous recevrons des informations concernant les résultats obtenus.

    Merci d'avance pour vos commentaires.

    Meilleures salutations. 

    Mise à jour du 19 juin 2019:

    Aider les victimes d'erreurs judiciaires c'est fondamental. Cela a commencé aux USA en 1992. En Suisse nous avons donc 27 ans de retard ... Malheureusement ce Projet Innocence Suisse ne suffit pas.

    Il va falloir créer plusieurs projets distincts pour aider les victimes des abus d'autorité des fonctionnaires. Par exemple les victimes des actes des curateurs, les victimes des placements forcés en EMS, les victimes des abus commis par les Offices des poursuites, etc.

    Il est fondamental aussi de créer un Projet Intouchables en Suisse qui étudiera pour quelles raisons certains citoyens ayant réalisé de graves infractions pénales ne sont jamais condamnés car les plaintes pénales et dénonciations sont simplement classées ...

    Merci d'avance aux personnes qui créeront ces différents projets. C'est urgent.