28/10/2018

Mouvement européen pour la justice: Nouvelle pétition très importante.

Bonsoir,

Je viens de recevoir la pétition créée par le Mouvement Européen pour la Justice. Cette pétition propose d'utiliser les jurys populaires pour juger les magistrats qui n'appliquent pas les lois dans les pays européens.

En effet, les dysfonctionnements de la justice n'existent pas uniquement en Suisse. Heureusement, maintenant, des citoyens réagissent dans de nombreux pays suite à ces injustices.

Voilà le lien de cette nouvelle pétition très importante qui sera aussi envoyée au gouvernement suisse.

Merci de la signer et de diffuser ce lien pour la pétition en français:

https://www.change.org/p/nations-unies-contre-la-corrupti...

Il est intéressant de constater que le but de cette pétition est de défendre les Droits humains souvent bafoués actuellement par les juges. Raison pour laquelle, avant le 25 novembre prochain, il faudra voter NON à l'initiative de l'UDC contre les juges étrangers (initiative ayant lieu en Suisse).

Merci d'avance pour vos commentaires.

Meilleures salutations.

 

Mise à jour publiée le 30 octobre 2018:

Cette pétition existe en plusieurs langues. Voilà les liens. Merci de les diffuser à vos contacts dans leur langue.

ALLEMAND

https://www.change.org/p/vereinte-nationen-und-europ%C3%A...

 

ANGLAIS

https://www.change.org/p/united-nations-against-corruptio...

 

ESPAGNOL

https://www.change.org/p/contra-la-corrupci%C3%B3n-jueces...

 

ITALIEN

https://www.change.org/p/nazioni-unite-per-prevenire-la-c...

 

PORTUGAIS

https://www.change.org/p/na%C3%A7%C3%B5es-unidas-contra-a...

 

26/10/2018

Bradley Birkenfeld: Le banquier de Lucifer.

Bonjour,

Je viens de terminer la lecture passionnante du livre de Bradley Birkenfeld "Le banquier de Lucifer", Editions Max Milo, imprimé en français en septembre 2018. Et vous conseille très vivement la lecture de cette autobiographie stupéfiante.

Bradley Birkenfeld a travaillé dans plusieurs banques suisses et surtout chez UBS à Genève et c'est là qu'il a découvert le double jeu des dirigeants d'UBS. Pendant les cours et les formations, les banquiers responsables pour UBS Genève du marché américain recevaient des consignes leur expliquant comment ne pas se faire pincer quand ils voyageaient aux USA.

A mon avis, à cause de ces consignes, Birkenfeld et ses collègues ne pouvaient ignorer que leur travail sur sol américain était illégal.

Mais ils pensaient qu'UBS les soutiendrait s'ils avaient des ennuis. Jusqu'au jour où un collègue de B. Birkenfeld découvre par hasard sur le site Intranet de la banque, un document de 3 pages qu'UBS allait certainement utiliser pour se défendre et laisser tomber ses employés !

Birkenfeld demande à ses supérieurs des explications concernant ce "mémo de 3 pages", mais c'est le silence.

Il comprend alors en 2007 qu'UBS ne défendra pas ses employés. Il démissionne et rentre aux USA, après avoir mis de très nombreuses preuves à l'abri, et dénonce les pratiques d'UBS aux Autorités américaines.

A son grand étonnement, il n'a pas été soutenu par le Département américain de la justice et s'est retrouvé en prison pendant 31 mois.

Heureusement pour lui, pendant qu'il effectue ses démarches aux USA, une nouvelle loi de protection des lanceurs d'alerte entre en vigueur. Cela lui a permis d'encaisser un pourcentage sur les 15 milliards de dollars non déclarés que le fisc américain a pu récupérer grâce aux informations qu'il a transmises.

A sa sortie de prison, suite à l'aide très efficace de plusieurs associations américaines protégeant les lanceurs d'alerte (associations qui malheureusement n'existe pas dans nos pays), Birkenfeld encaisse 104 millions de dollars.

Il explique que ses démarches ne sont pas dues à une prise de conscience liée aux soustractions fiscales réalisées par ses clients, car il ne s'occupait pas des déclarations fiscales de ses clients.

Ses démarches de dénonciation des pratiques d'UBS étaient dues à sa colère en découvrant le "mémo de 3 pages bien caché dans les méandres de l'Intranet d'UBS". Et au silence de plomb qui a suivi ses questions.

Bradley Birkenfeld est devenu le lanceur d'alerte le plus riche de la panète. C'est grâce à lui que le secret bancaire suisse a dû se transformer.

Voilà le site Internet créé à ce sujet: https://lucifersbanker.com/

Ce livre est sorti en librairie le 8 octobre 2018 date du début du procès d'UBS France. Naturellement ce n'est pas un hasard. J'espère que de très nombreuses personnes liront ce livre exceptionnel mélangeant les millions, le luxe, le sexe et j'en passe.

C'est un reflet de la vie des banquiers suisses pendant les années 2003-2007.

Contrairement à ce que dit B. Birkenfeld, je ne suis pas persuadée que cela ait changé en 2018 ...

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

05/09/2018

Constitution fédérale: 2 articles totalement opposés !

Bonjour,

En vue de la votation du 25 novembre prochain sur les juges étrangers, M. Olivier Delacrétaz a publié un article dans le journal 24 Heures. Voilà le lien:

https://www.24heures.ch/signatures/reflexions/L-initiativ...

M. Delacrétaz cite les articles de la Constitution fédérale, mais ne dit pas que ces articles ne sont pas souvent appliqués par le pouvoir judiciaire en Suisse, ce qui plonge de très nombreuses victimes de décisions totalement arbitraires dans des difficultés qui durent des années.

Ces personnes, si elles en ont les moyens, peuvent faire des recours, mais souvent elles abandonnent le combat. Et si ce n'est pas le cas, en général leurs recours sont déclarés irrecevables, car en Suisse les juges se protègent entre eux. 

Personne alors ne peut se plaindre de ces décisions arbitraires, car le pouvoir judiciaire en Suisse est tout puissant et intouchable (aucuns contrôles possibles, donc aucunes sanctions).

Seuls les juges de la Cour Européenne des Droits de l'Homme peuvent aider les citoyens suisses victimes de décisions arbitraires, si les victimes ont encore le courage et l'énergie de s'adresser à la Cour EDH. Ce qui n'est très souvent pas le cas.

En mars 2018, M. Pierre Santschi, ex-Député vaudois du parti des Verts, avait publié dans la même rubrique du journal 24 Heures un article beaucoup plus réaliste au sujet de la Constitution fédérale. Le voilà:

https://www.24heures.ch/signatures/reflexions/La-Constitu...

Il faut bien comprendre que si le rôle des juges étrangers est supprimé cela donnera un pouvoir encore beaucoup plus immense aux magistrats suisses, déjà intouchables. 

Le travail des juges de la Cour EDH est loin d'être parfait, mais le supprimer serait une très grave erreur. Ce qu'il faut réaliser, à mon avis, c'est une amélioration du travail des juges, à tous les niveaux, en instaurant des contrôles efficaces des décisions prises par les magistrats et la possibilité de sanctionner sévèrement ceux qui n'appliquent pas les lois.

Pour cela, il faut créer des jurys de citoyens indépendants du pouvoir judiciaire et du pouvoir politique capables de traiter efficacement les plaintes des citoyens et de sanctionner les juges si nécessaire. A ce sujet, je vous remercie de lire les articles précédents publiés sur ce blog.

Merci de refuser cette initiative "Le droit suisse au lieu des juges étrangers" le 25 novembre prochain.

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.