23/11/2018

Une mère tuée à Yverdon: Tout le monde savait ...

Bonjour,

Voilà le drame ayant eu lieu à Yverdon ces derniers jours:

https://www.lematin.ch/faits-divers/drame-familial-tue-am...

Un article très important, publié ce 23 novembre 2018 dans le journal 24 Heures nous explique que tout le monde savait que cette femme de 31 ans subissait de très graves violences conjugales. Je vous conseille de vous procurer le journal de ce jour ou de vous abonner pour pouvoir lire l'article sur leur site Internet.

Cet article dit que "depuis 2004 les violences conjugales doivent être poursuivies d'office".

Mais savez-vous pourquoi aucune plainte pénale n'a été déposée pour aider cette mère de trois enfants ?

Eh bien parce que ces deux personnes officiellement ne vivaient pas ensemble, en ménage commun !

Voilà une nouvelle technique imaginée par nos Autorités pour ne pas agir et ne pas défendre les femmes subissant des violences.

J'espère que les fonctionnaires qui ont fermé les yeux, surtout la police qui était au courant, porteront la responsabilité morale de ce décès jusqu'à la fin de leurs jours.

Car, naturellement, il ne faut pas penser qu'elles seront sanctionnées ou condamnées pour non assistance à personne en danger ... Nous sommes dans le canton de Vaud ! Les fonctionnaires sont bien protégés et ne sont jamais responsables de quoi que ce soit.

Avec mes pensées émues aux trois enfants de cette mère.

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

 

Mise à jour du 28.11.2018: Demande de dons pour réaliser la sépulture et pour créer une tombe. Un article publié hier par 24 Heures explique que cette mère n'avait pas d'argent. Un appel aux dons est réalisé. Merci d'adresser vos dons à Anne-Louise Gilliéron, rue du Lac 7, Yverdon-les-Bains, rubrique Carole M.

IBAN CH41 0076 7000 H544 4845 4    Merci à Vous.

 

Mise à jour du 5 décembre 2018: Un article écrit par la journaliste Lise Bourgeois a été publié dans 24 Heures d'hier. Cet article explique qu'il existe deux écoles. Certaines personnes pensent qu'il faut mieux protéger les victimes et d'autres, dont Mme Maribel Rodriguez cheffe du bureau vaudois de l'égalité et Mme J. de Quattro, estiment qu'il ne faut pas infantiliser les victimes (elles doivent conserver un droit à l'autodétermination ...) et qu'il faut améliorer la prévention.

A mon avis quand les coups pleuvent cela montre bien que la prévention n'a pas fonctionné et qu'il est URGENT de protéger les victimes. Cela permettrait d'éviter des drames tels que celui d'Yverdon.

La journaliste a pris contact avec la procureure Mme Hélène Rappaz qui lui a déclaré que le Ministère public n'a pas été averti du cas de Carole et que s'il avait été averti il aurait étudié cette plainte !  Vraiment consternant.

12/11/2018

Affaire Maudet: Journaliste de la RTS non protégée !

Bonsoir,

Beaucoup de personnes en Suisse romande constatent que les journalistes d'investigation disparaissent à vue d'oeil et que le 4e pouvoir, le pouvoir de la presse, ne remplit pas son rôle.

Voilà un article édifiant qui en explique les raisons:

https://lecourrier.ch/2018/11/11/enquetrice-sur-la-touche/

On comprend donc que les politiciens sont devenus si puissants qu'ils arrivent même à intervenir auprès de la RTS. Et que les dirigeants de la RTS ne protègent plus les quelques journalistes ayant encore le courage de faire des investigations et de publier les résultats de leurs découvertes.

Heureusement, le journal Le Courrier ose encore dénoncer cette affaire.

J'espère vivement que la journaliste Laetitia Guinand pourra poursuivre ses investigations sans entraves et avec le soutien de la RTS. Affaire à suivre. Merci de nous tenir informés.

Le journaliste P. Rothenbuehler, dans son billet du 11.11.2018 publié dans le Matin Dimanche, s'offusquait que le groupe Tamedia puisse laisser la journaliste d'investigation Sophie Roselli quitter ses fonctions, alors qu'elle a reçu de nombreux prix. Elle vient en effet d'annoncer son changement d'activité, mais ne dit pas quelles en sont les raisons. Voilà un article à ce sujet:

https://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/sophie-roselli-r...

Je me demande si les pressions ont également été trop fortes ? Dans quelques mois nous en saurons probablement un peu plus. 

Merci d'avance pour vos commentaires.

Meilleures salutations.

 

Mise à jour du 13 novembre 2018: Formidable ! Je viens de recevoir ce message d'un collaborateur de la RTS. Le lien fourni contient la lettre de démission de Mme Roselli et ses raisons. Je me doutais bien qu'il existait un problème avec Tamedia.

Bonjour Madame

Merci pour vos lignes ! En ce qui concerne la démission de Sophie Roselli, vous trouvez une éclairage publié par notre correspondant sur twitter :

https://twitter.com/MMeschenmoser/status/1034438638707335...

Mon message: Je souhaite vivement que Mme Roselli puisse poursuivre son activité de journaliste d'investigation et retrouve un nouvel emploi. Félicitations Madame pour votre travail. Bon vent pour la suite de votre carrière.

11/10/2018

Suisse: Décision très importante du Tribunal fédéral concernant le secret bancaire.

Bonjour,

Excellente nouvelle hier pour Rudolf Elmer, lanceur d'alerte suisse et ex-banquier. Lors de l'audience publique exceptionnelle organisée par le Tribunal fédéral, les juges ont décidé par 3 voix contre 2 que Rudolf Elmer, quand il travaillait aux Iles Caïmans, n'était pas soumis aux lois suisses. Voilà l'article:

https://www.24heures.ch/suisse/sort-exbanquier-elmer-joue...

Son avocate, très efficace, avait déjà déclaré cela en 2005 ! Je trouve totalement scandaleux que la justice suisse ait mis 13 ans pour trancher cette question fondamentale. Quelle honte ! 

La justice suisse fait traîner ce genre d'affaires pour que les victimes subissent un stress et des difficultés très graves pendant des années. Cela les oblige aussi à réaliser des procédures très coûteuses, car les frais de justice sont très élevés. Le but est d'entraver les lanceurs d'alerte sur le plan financier et de les harceler sur le plan moral et physique.

Comment des décisions de justice ont-elles pu être prises dans l'affaire de Rudolf Elmer pendant des années sans avoir tranché au préalable cette question fondamentale ? 

Il est également intéressant d'apprendre que seuls les deux juges fédéraux UDC Yves Rüedi et Monique Jametti estiment que les lois suisses s'appliquaient à la filiale de la banque Julius Baer située aux îles Caïmans.

L'UDC a créé une initiative contre les juges étrangers (votation du peuple suisse le 25 novembre 2018), mais dans cette affaire les juges fédéraux UDC aimeraient que le droit suisse s'applique aux îles Caïmans ! Quelle magnifique contradiction !

Mes très vives félicitations à M. Elmer et à son avocate. Merci d'avance pour vos commentaires. Merci de diffuser cet article. Meilleures salutations.