Médias

  • Emission Infrarouge du 8 mai 2019 concernant les lanceurs d'alerte.

    Imprimer

    Bonjour,

    L'émission Infrarouge du 8 mai 2019 était consacrée à Julian Assange et aux lanceurs d'alerte. Voilà le lien:

    https://www.rts.ch/emissions/infrarouge/10412913-faut-il-sauver-le-soldat-assange-.html

    Il est intéressant de constater que les principaux lanceurs d'alerte de Suisse n'étaient pas invités sur le plateau d'Infrarouge !

    Mme Yasmine Motarjemi (voir plusieurs articles sur ce blog à son sujet), présente dans le public lors de cette émission, a été citée et filmée. L'excuse pour ne pas l'inviter: car elle est toujours en procès contre Nestlé !

    Je me demande si les réalisateurs de cette émission connaissent vraiment les lanceurs d'alerte. Savent-ils qu'ils ou elles sont en procès pendant des années ? D'ailleurs Julian Assange est forcément aussi en procès ... actuellement.

    Et Mme Stéphanie Gibaud aussi. Pourtant elle a été invitée par Infrarouge ... 

    Pourquoi M. Rudolf Elmer n'a-t-il pas été invité ? Et M. Gerhard Ulrich qui dénonce les dysfonctionnements du pouvoir judiciaire vaudois depuis l'an 2000 avec un immense courage et une très grande tenacité ? Et M. Marc-Etienne Burdet qui dénonce la corruption du pouvoir judiciaire, dont le site Internet www.swisscorruption.info est censuré par les principaux opérateurs ? 

    Sur ce plan, cette émission était bien décevante.

    La définition du mot "lanceur d'alerte" était aussi limitée aux personnes signalant des dysfonctionnements au sein d'une entreprise dans laquelle elles travaillent. Pourtant Julian Assange n'a pas dénoncé les dysfonctionnements de l'entreprise dans laquelle il travaillait ... Et c'est un immense lanceur d'alerte.

    De nombreux citoyens dénoncent des dysfonctionnements et consacrent une énorme énergie à cela car ils sont offusqués par le laxisme des politiciens, des autorités et/ou du pouvoir judiciaire. Tous ces citoyens sont des lanceurs d'alerte. J'espère naturellement qu'ils deviendront de plus en plus nombreux et de plus en plus courageux. J'espère aussi que de nombreux citoyens soutiendront enfin les lanceurs d'alerte, car ils représentent un contre-pouvoir indispensable.

    L'émission indiquait qu'il existe en Suisse une plateforme permettant aux lanceurs d'alerte de s'exprimer. Mais il faut savoir qu'ensuite il ne se passe strictement rien. Les alertes sont simplement ignorées. Plusieurs personnes en ont fait l'expérience.

    J'estime que les réalisateurs de cette émission étaient fort mal renseignés. Et peu courageux. Une belle occasion manquée ... Bien dommage. Pourquoi ?

    Merci d'avance pour vos commentaires.

    Meilleures salutations.

    PS: La loi de protection des lanceurs d'alerte est en discussion à Berne depuis 2003 ! Merci de signer cette pétition qui justement réclame une loi:

    http://chng.it/2XGvBZTGG4

  • M. Michael Lauber est-il intouchable ?

    Imprimer

    Bonjour,

    Tous les six mois la presse nous apprend que M. Michael Lauber, procureur général de la Confédération suisse, pourrait avoir des ennuis ! Ensuite, il ne se passe strictement rien. Voilà le dernier article publié à ce sujet:

    https://www.letemps.ch/suisse/latmosphere-devient-lourde-michael-lauber

    Les deux premiers entretiens ayant eu lieu avec M. Infantino, Président de la FIFA, sont déjà graves car aucun procès-verbal n'a été réalisé lors de ces entretiens, mais cela est déjà minimisé. Ensuite il semblerait que M. Lauber ne se souvienne pas d'un 3e rendez-vous. Il paraît que la réponse de M. Lauber au sujet de ce 3e rendez-vous sera connue vers le 15 mai ... Mais pourquoi ne peut-il pas répondre plus rapidement ? Mystère.

    Ce que je trouve le plus étonnant concernant le travail de M. Michael Lauber et de son équipe, c'est le temps que prennent les procédures FIFA sans arriver à condamner une seule personne. Cela n'intrigue aucun politicien, ce qui est également très surprenant. A ce sujet, merci de lire cet article qui nous apprend que 25 enquêtes pénales seraient en cours.

    https://www.20min.ch/ro/sports/football/story/Affaire-FIFA--le-procureur-general-sur-la-sellette-18947896

    Je ne serai pas surprise d'apprendre qu'au moment des jugements de ces affaires, dans X années, les faits soient simplement prescrits ... Technique souvent utilisée pour ne pas condamner certains citoyens dominants.

    J'espère que les journalistes internationaux se rendent compte de cette lenteur. Et comprendront que la Suisse n'est pas un Etat de droit.

    Quant à M. Michael Lauber il n'a aucuns soucis à se faire. Et il sera réélu sans difficultés en juin 2019. Pourquoi ? Parce que les politiciens et même Mme Karin Keller-Sutter, conseillère fédérale responsable du Département fédéral de Justice et Police, prétendent que le principe de la séparation des pouvoirs les empêche d'agir. C'est bien pratique ! De plus, en Suisse, il ne faut surtout pas faire de vagues ...

    Ce principe de la séparation des pouvoirs permet à tous les magistrats du pays de réaliser d'énormes erreurs, souvent intentionnelles, et de ne pas appliquer les lois sans ne jamais être sanctionnés. En Suisse, l'Etat de droit n'existe pas.

    Merci d'avance pour vos commentaires.

    Merci de diffuser cet article à vos amis.

    Meilleures salutations.

    PS: Voilà un article publié sur ce blog en 2016 concernant Michael Lauber qui était, soi-disant, déjà inquiété ! Et qui montre aussi comment les faits sont prescrits au moment du jugement. Il suffit de faire traîner la procédure ...

    http://egalitedescitoyens.blog.tdg.ch/archive/2016/07/08/proces-de-dieter-behring-michael-lauber-soupconne-de-faux-te-277529.html

  • Suisse: Mais où est la liberté de la presse ?

    Imprimer

    Bonjour,

    Le journaliste Denis Masmejan, également secrétaire général de Reporters sans Frontières depuis début 2019, publie un article dans le journal Le Temps des 18-19.4.2019 concernant la liberté de la presse. Il indique que Reporters sans Frontières place la Suisse au 6e rang sur 180 pays ... Voilà l'article:

    https://www.letemps.ch/opinions/liberte-presse-danger-suisse-ne-rester-indifferente

    Je suis extrêmement choquée par ce classement, dont j'ai pris connaissance ce matin, car j'estime qu'il ne correspond pas à la réalité. Et car cela montre à nouveau que la Suisse serait un pays formidable ...

    Coïncidence magnifique: Hier soir Mme Motarjemi m'a fait parvenir son texte en français expliquant son combat contre Nestlé. Voir l'article précédent de ce blog.

    Mme Motarjemi était responsable de la sécurité alimentaire chez Nestlé, au plan mondial. Elle travaillait à Vevey (canton de Vaud). Quand elle a alerté sa hiérarchie au sujet des dysfonctionnements découverts au niveau de la sécurité alimentaire, les choses se sont dégradées, puis elle a été licenciée.

    Son procès contre Nestlé, véritable épopée de David contre Goliath, a commencé en 2011 à Lausanne et le jugement a été rendu en juin 2018. De très nombreuses audiences publiques ont eu lieu au Tribunal à Lausanne. De nombreux témoins ont été entendus. Mais comment les journalistes en Suisse ont-ils informé la population concernant ce procès touchant Nestlé et en particlier la sécurité des aliments ? 

    En Suisse romande, dans les journaux, il y a eu extrêmement peu d'articles !

    Mais je préfère demander son avis à la principale intéressée, Mme Motarjemi. Et je publierai sa réponse.

    Il faut savoir qu'un très grand nombre de personnes ont alerté les journalistes après avoir découvert de très graves dysfonctionnements ayant lieu en Suisse et que les journalistes n'ont pas voulu ou pas pu publier d'articles.

    Après les nombreux licenciements intervenus en Suisse romande ces dernières années et la disparition de certains journaux, les journalistes sont obligés d'obéir s'ils veulent conserver leur travail. Et à qui doivent-ils obéir ? Aux financiers propriétaires des journaux. M. Masmejan ne peut ignorer cette situation qui empêche le 4e pouvoir d'être indépendant et de remplir son rôle de contre-pouvoir.

    Voilà un article concernant le parcours de M. Denis Masmejan:

    http://francophonie.ch/journalisme-et-liberte/denis-masmejean-nouveau-secretaire-general-de-rsf-suisse/

    Merci d'avance pour vos commentaires concernant la liberté de la presse en Suisse. Meilleures salutations.