santé

  • Suisse: Les graves abus d'autorité continuent ...

    Imprimer

    Bonjour,

    Le 2 septembre 2019, la Commision Indépendante d'Experts, ayant étudié les très graves abus subis en Suisse par 60000 victimes avant 1982, a remis son rapport final à Mme Karin Keller-Sutter. Pour plus d'information, voilà le lien:

    https://www.uek-administrative-versorgungen.ch/rencontres-projets/journee-de-cloture

    Très curieuse coïncidence. Le 3 septembre 2019 plusieurs articles ont paru dans la presse car le canton d'Argovie a décidé de placer de force les pauvres en EMS. Et il paraît que c'est légal. Heureusement, cette décision argovienne a suscité un tollé. Mais j'ignore si cela suffira pour que les Autorités reviennent sur leur décision. Voilà un article à ce sujet:

    https://www.24heures.ch/news/news/placer-pauvres-ems-tolle/story/15865558

    Cette décision argovienne montre que les très graves abus d'autorité n'ont pas cessé à fin 1981. Ils continuent et cela dans tous les cantons suisses. Il devient urgent que la Commission Indépendante d'Experts étudie les abus ayant eu lieu de 1982 à ce jour afin que les victimes soient aussi reconnues et dédommagées. A ce propos, je vous remercie de signer et de diffuser cette pétition:

    http://chng.it/TXzcGCJm5D

    Les Droits de l'Homme et les articles de la Constitution fédérale sont systématiquement bafoués et les victimes sont prises dans un piège car elles n'ont pas les moyens de se défendre. Autre problème très grave: Les personnes qui prennent ces décisions abusives ne sont jamais sanctionnées et refusent de corriger leurs erreurs. D'où une autre pétition à signer et à diffuser. Merci.

    https://www.change.org/p/le-grand-conseil-des-cantons-suisses-et-mme-s-sommaruga-controle-du-travail-de-la-justice-en-suisse

    Merci de diffuser cet article à vos amis et merci d'avance pour vos commentaires qui seront publiés au bas de cet article. Meilleures salutations.

  • Vaud: 7 ans d'enquête après un décès dans un EMS !!!!

    Imprimer

    Bonjour,

    Voilà l'article du 22.7.2019 dont je vous remercie de prendre connaissance:

    https://www.20min.ch/ro/news/vaud/story/Sept-ans-d-enqu-te-apres-un-deces-dans-un-EMS-31477408

    Cet article est très important car il montre, une fois de plus, que dans le canton de Vaud tout est entrepris pour faire durer les procédures, même quand le cas est simple à traiter. Ce qui est le cas concernant cette dame âgée victime d'une fracture du col du fémur. 

    Pourquoi les magistrats font-ils traîner les choses ? Pour ensuite pouvoir déclarer que les faits sont prescrits. Ce qui évite de devoir condamner les citoyens dominants. Par exemple les médecins ou les infirmières.

    Je félicite très vivement toutes les personnes qui ont le courage d'obliger les magistrats à rechercher la vérité car ils essaient d'ignorer cette étape fondamentale, de modifier les faits et de ne pas réaliser d'enquête sérieuse.

    Hier, 21 juillet 2019, c'est l'affaire liée au décès de Nils Jordan qui était relatée dans Le Matin Dimanche. Là aussi les parents ont dû effectué des procédures pendant plus de 7 ans et ensuite les faits ont été déclarés prescrits ! Les deux médecins ayant commis une très grave faute ne seront donc jamais condamnés et les parents de Nils jamais reconnus comme étant des victimes judiciaires ! Ce qui a aussi de très graves conséquences financières pour eux.

    Pour plus d'informations concernant cette affaire bouleversante, voilà le site Internet créé par son père: https://honteavous.ch/

    Naturellement, certains citoyens vaudois vont continuer à prétendre, malgré tous les exemples connus, que le pouvoir judiciaire vaudois fonctionne très bien ... et cela jusqu'au jour où ils y seront confrontés.

    Je suis également totalement offusquée par le laxisme des Député(e)s vaudois(es) et des Autorités qui prétendent systématiquement qu'à cause du principe de la séparation des pouvoirs ils ne peuvent pas agir ...  Je me demande tout-de-même si leur responsabilité, face à tant de cas d'injustices ignorées, ne serait pas engagée en responsabilité civile.

    Merci de diffuser cet article à vos amis.

    Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

    PS: Les pétitions ci-dessous, que je vous remercie de signer et de diffuser, sont liées à tous ces abus dont les citoyens sont les victimes.

    Cette pétition demande qu'une Commission Indépendante d'Experts étudie les très graves abus ayant eu lieu en Suisse de 1982 à 2019 : http://chng.it/TXzcGCJm5D

    Cette pétition réclame un contrôle du travail de la justice : 

    https://www.change.org/p/le-grand-conseil-des-cantons-suisses-et-mme-s-sommaruga-controle-du-travail-de-la-justice-en-suisse

    Cette pétition réclame la création de jurys de citoyens afin d'effectuer des contrôles sérieux et traiter les plaintes des citoyens:

    http://chng.it/VVxHk6vnrw

     

  • Emission Infrarouge du 8 mai 2019 concernant les lanceurs d'alerte.

    Imprimer

    Bonjour,

    L'émission Infrarouge du 8 mai 2019 était consacrée à Julian Assange et aux lanceurs d'alerte. Voilà le lien:

    https://www.rts.ch/emissions/infrarouge/10412913-faut-il-sauver-le-soldat-assange-.html

    Il est intéressant de constater que les principaux lanceurs d'alerte de Suisse n'étaient pas invités sur le plateau d'Infrarouge !

    Mme Yasmine Motarjemi (voir plusieurs articles sur ce blog à son sujet), présente dans le public lors de cette émission, a été citée et filmée. L'excuse pour ne pas l'inviter: car elle est toujours en procès contre Nestlé !

    Je me demande si les réalisateurs de cette émission connaissent vraiment les lanceurs d'alerte. Savent-ils qu'ils ou elles sont en procès pendant des années ? D'ailleurs Julian Assange est forcément aussi en procès ... actuellement.

    Et Mme Stéphanie Gibaud aussi. Pourtant elle a été invitée par Infrarouge ... 

    Pourquoi M. Rudolf Elmer n'a-t-il pas été invité ? Et M. Gerhard Ulrich qui dénonce les dysfonctionnements du pouvoir judiciaire vaudois depuis l'an 2000 avec un immense courage et une très grande tenacité ? Et M. Marc-Etienne Burdet qui dénonce la corruption du pouvoir judiciaire, dont le site Internet www.swisscorruption.info est censuré par les principaux opérateurs ? 

    Sur ce plan, cette émission était bien décevante.

    La définition du mot "lanceur d'alerte" était aussi limitée aux personnes signalant des dysfonctionnements au sein d'une entreprise dans laquelle elles travaillent. Pourtant Julian Assange n'a pas dénoncé les dysfonctionnements de l'entreprise dans laquelle il travaillait ... Et c'est un immense lanceur d'alerte.

    De nombreux citoyens dénoncent des dysfonctionnements et consacrent une énorme énergie à cela car ils sont offusqués par le laxisme des politiciens, des autorités et/ou du pouvoir judiciaire. Tous ces citoyens sont des lanceurs d'alerte. J'espère naturellement qu'ils deviendront de plus en plus nombreux et de plus en plus courageux. J'espère aussi que de nombreux citoyens soutiendront enfin les lanceurs d'alerte, car ils représentent un contre-pouvoir indispensable.

    L'émission indiquait qu'il existe en Suisse une plateforme permettant aux lanceurs d'alerte de s'exprimer. Mais il faut savoir qu'ensuite il ne se passe strictement rien. Les alertes sont simplement ignorées. Plusieurs personnes en ont fait l'expérience.

    J'estime que les réalisateurs de cette émission étaient fort mal renseignés. Et peu courageux. Une belle occasion manquée ... Bien dommage. Pourquoi ?

    Merci d'avance pour vos commentaires.

    Meilleures salutations.

    PS: La loi de protection des lanceurs d'alerte est en discussion à Berne depuis 2003 ! Merci de signer cette pétition qui justement réclame une loi:

    http://chng.it/2XGvBZTGG4