conférence

  • Conférence le 21 mai 2019 à Lausanne sur les erreurs judiciaires.

    Imprimer

    Bonjour,

    Une internaute, que je remercie très vivement, m'a appris que Mme Nathalie Dongois, professeure de droit pénal à l’Université de Lausanne, va donner une conférence sur les VICTIMES D'ERREURS JUDICIAIRES le mardi 21 mai 2019 à 18h30 au Caffé Bellini situé à la rue de la Barre 5 à Lausanne.

    Voilà un lien concernant le travail de Mme Nathalie Dongois:

    https://applicationspub.unil.ch/interpub/noauth/php/Un/UnPers.php?PerNum=69072&LanCode=37

     

    En 2017, j'avais envoyé des messages à plusieurs professeurs des Facultés de droit des Universités de Suisse romande, dont à Mme Dongois, pour savoir s'ils pouvaient étudier, avec leurs étudiants, des cas d'erreurs judiciaires ayant eu lieu en Suisse romande et créer une structure identique au « Innocence project » existant aux USA. Concernant cet "Innocence Project", voir par exemple ce lien : 

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Innocence_Project

    Je n'ai reçu aucunes réponses positives. Il faut bien constater que les professeur-es de droit sont très discrets concernant les dysfonctionnements très graves du pouvoir judiciaire dans les cantons romands. Raison pour laquelle j'ai été très étonnée de prendre connaissance de cette conférence de Mme Dongois.

    Pour participer à cette conférence, gratuite, organisée par des étudiants dans un bar, vous devez vous inscrire. Voici le lien :

    https://www.eventbrite.com/e/billets-victimes-derreurs-judiciaires-61802956306

    Si certaines personnes vont écouter cette conférence merci de demander à Mme Dongois ce qu’elle fait de réellement efficace pour les victimes d’erreurs judiciaires … dans les cantons romands.

    Merci de diffuser ce message à vos amis et aux très nombreuses victimes judiciaires vivant dans les cantons romands.

    Coïncidence très intéressante: Un article a été publié ce 19 mai dans le Matin-Dimanche au sujet de 60'000 innocents ayant été internés en Suisse au XXe siècle (dans les années 1930 à 1981). Pourquoi ont-ils été internés ? Car leur comportement, non répréhensible, ne correspondait pas aux normes de l'époque ... Des experts indépendants, ayant étudié ces cas, vont publier des livres à ce sujet. L'article indique que de très nombreuses personnes étaient au courant de ces pratiques, mais elles se taisaient !

    L'article dit aussi qu'une survivante, racontant actuellement le calvaire vécu, reçoit souvent cette réponse: "Tu fabules" ! Effectivement, les faits sont tellement graves que personne ne veut ou ne peut y croire car les Autorités nous font croire que la Suisse est un Etat de droit !

    Cette situation "incroyable" est toujours vécue actuellement en Suisse par les récentes victimes d'erreurs judiciaires portant sur la période 2000-2019 ! Souvent, quand elles racontent les faits, même avec pièces écrites pour preuves, personne ne les croit ! Faudra-t-il attendre 50 ans pour que des experts indépendants étudient ces cas et dénoncent les erreurs judiciaires actuelles, qui sont très souvent intentionnelles (même si vous n'y croyez pas ...) ?

    Merci d'avance pour vos commentaires.

    Meilleures salutations.