droits

  • Comment George Soros influence la CEDH !

    Imprimer

    Bonsoir,

    Un article publié le 20 février 2020 par le magazine Valeurs Actuelles fait d'énormes vagues. Félicitations aux personnes ayant réalisé cette enquête et publié cet article.

    Mais avant de lire cet article il est très important de bien savoir qui est le milliardaire George Soros et quelle est sa philosophie. Pour connaître son parcours, voir ce lien de Wikipedia:

    https://fr.wikipedia.org/wiki/George_Soros

    L'écrivain Pierre-Antoine Plaquevent a publié le livre "Soros et la société ouverte" en octobre 2018 aux Editions "Le Retour aux Sources", 366 pages.

    Spécialiste de la « société ouverte de Soros », Pierre-Antoine Plaquevent fournit, dans un entretien accordé en 2019 à TVLibertés, des explications très importantes concernant la philosophie de G. Soros et les buts qu'il recherche. Je vous conseille très vivement de regarder cette vidéo d’environ 25 minutes:

    https://www.youtube.com/watch?v=WTrVAizRUWY

    Grâce à cette vidéo on comprend bien l'idée de G. Soros de créer un Etat unique au niveau mondial qui remplacerait les Etats actuels. La Haute Finance deviendrait alors toute puissante. Pour atteindre ce but G. Soros utilise les ONG qu'il finance. Cela permet de contourner les décisions démocratiques.

    L'article du magazine Valeurs Actuelles publié le 20 février 2020 explique très clairement comment le réseau d’ONG financées par George Soros influence les décisions de la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH). La personne ayant enquêté se nomme Grégor Puppinck. Voilà cet article:

    https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/politique/enquete-comment-georges-soros-infiltre-la-cour-europeenne-des-droits-de-lhomme-116286

    Cet article est fondamental car il apporte des explications, que la grande majorité des citoyens ignorent, permettant de comprendre que les juges de la CEDH ne sont pas indépendants. Il permet aussi de comprendre quel est le rôle des ONG financées par G. Soros au niveau de la CEDH.

    Merci de diffuser cet article à vos amis. Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

    Mise à jour du 2 mars 2020: Etant donné que les lois en Suisse ne sont souvent pas appliquées, qu'il est ensuite impossible de faire corriger les erreurs des magistrats, j'avais créé une pétition réclamant un contrôle du travail des magistrats et des sanctions pour les magistrats qui prennent des décisions sans appliquer les lois. Merci de signer cette pétition: http://chng.it/vY2f7HxY

    Je constate qu'il faudrait créer la même pétition pour les juges de la CEDH.

    En effet les juges de la CEDH rejettent la majorité des plaintes qu'ils reçoivent (envoi d'une décision standard non motivée d'une demi page) et quand ils traitent une plainte, souvent ils ne sont pas indépendants ce qui vient d'être expliqué suite à l'enquête du lanceur d'alerte Grégor Puppinck ! Voilà des informations concernant les activités de ce lanceur d'alerte, directeur du Centre Européen pour le Droit et la Justice.

    https://eclj.org/writers/gregor-puppinck?lng=fr

    Sur ce site vous pouvez signer la pétition réclamant la fin des conflits d'intérêts à la CEDH.

    Mise à jour du 5 mars 2020: Une vidéo de 6 minutes,créée par KLA.TV, explique qu'il existe deux laboratoires de recherches situés à Wuhan en Chine, dont un laboratoire financé par George Soros. Alors voilà les suppositions concernant l'origine du Coronavirus:

    https://www.youtube.com/watch?v=Gpfl1HQ0U_w&feature=share&fbclid=IwAR2b_G3oCMAtyOO1jblYh6aQkOrAJ9sPxzajF3Iv7Yf2OhQFQ5qBccDPg_E

  • La Suisse signe des accords qui ne sont ensuite pas appliqués ...

    Imprimer

    Bonjour,

    L'émission Infrarouge d'hier soir concernant l'acquittement des militants suite à la partie de tennis dans les locaux du Credit Suisse était fort intéressante. Après le jugement du juge Philippe Colelough, deux camps se sont formés. Ceux qui sont très contents que les militants aient été acquittés et ceux qui sont offusqués (voir l'article publié sur ce blog "Tennis au Credit Suisse").

    Il me semble qu'un problème important est largement sous-estimé: la Suisse a signé l'accord de Paris en octobre 2017 tout en sachant qu'ensuite les Parlementaires à Berne ignoreront l'accord signé !

    Voilà le lien de cette émission Infrarouge qui explique bien cela et le lien concernant l'accord de Paris:

    https://www.rts.ch/emissions/infrarouge/page/2/

    https://www.bafu.admin.ch/bafu/fr/home/themes/climat/info-specialistes/climat--affaires-internationales/l_accord-de-paris-sur-le-climat.html

    La Suisse tient énormément à son image de très bon élève dans tous les domaines, raison pour laquelle elle a signé l'accord de Paris sur le climat. Mais aussi de nombreux autres accords touchant à d'autres domaines. Par exemple, des traités concernant les Droits de l'homme, alors que les droits humains ne sont pas respectés en Suisse ...

    Ensuite personne ne sait à l'extérieur de la Suisse que les accords signés ne sont pas appliqués ! Et c'est cela qui a motivé les militants à agir, car il existe une situation extrêmement hypocrite.

    Dans certaines situations la Suisse ferait mieux de ne pas signer d'accord en expliquant honnêtement que l'accord signé ne sera de toute manière pas accepté par les Parlementaires à Berne. En effet, la majorité de droite soutient la finance et les secrets et non le climat et la transparence.

    Ensuite, il ne faut donc pas s'étonner que des milliers de manifestants, jeunes et moins jeunes, soient obligés de défiler dans les rues ou de créer des événements chocs tels que cette partie de tennis en s'adressant à Roger Federer. Idée vraiment géniale pour que leur action fasse le tour de la planète.

    Ces militants sont de courageux lanceurs d'alerte dont la Suisse a énormément besoin. Si les Parlementaires à Berne avaient mis en place une véritable loi de protection des lanceurs d'alerte, loi qui est en discussion depuis 2003 ... sans être entrée en vigueur en 2019 ..., eh bien le juge aurait pu utiliser cette loi. Ce n'est pas un hasard si cette loi n'existe pas !

    Félicitations à tous les lanceurs d'alerte pour leur combat courageux. Il est urgent de faire bouger les politiciens, à tous les niveaux.

    Merci de diffuser cet article à vos amis.

    Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

  • Genève (Suisse): 30 ans des Droits de l'enfant. Quelle honte !!!

    Imprimer

    Bonjour,

    En novembe 2018, une annonce a été faite sur le site Internet de l'Université de Genève pour les 30 ans des Droits de l’enfant qui seront fêtés en 2019. 

    Cette annonce disait ceci : « Ceci est le point de départ d’un programme d’envergure soutenu par l’Etat de Genève, la Ville de Genève et l’Université de Genève, qui se déploiera tout au long de 2019, année du trentième anniversaire de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant, sous le nom «Genève, Cité des Droits de l’Enfant». Voilà le lien:

    https://www.unige.ch/cide/fr/actualites/la-une/lassociation-30-ans-de-droits-de-lenfant-lance-childrightshub/

    Sachant depuis plusieurs années que le Service de Protection des Mineurs (SPMI) dysfonctionne très gravement à Genève, quand je lis ces mots "Genève, Cité des Droits de l'enfant", cela me met forcément en colère. Surtout quand, en plus c'est l'Université qui annonce cela. Encore de belles théories et aucune étude de la réalité et des cas concrets. Pourtant les cas concrets à étudier ne sont pas à l'autre bout du monde. Ils sont à Genève !

    Coïncidence très importante, exactement un an plus tard et toujours à Genève, M. Mauro Poggia annonce qu'il veut réformer le très critiqué système d’expertise psychiatrique familiale. Voilà l’article :

    https://lecourrier.ch/2019/11/20/il-faut-reformer-le-systeme/

    Cet article dit ceci: "… un système d’expertise psychiatrique familiale jugé dysfonctionnel, conduisant trop souvent à des placements en foyer ou à écarter un des parents. A titre d’exemple, 464 enfants ont été placés en foyer en 2018 sur décision de justice, souvent motivées par ces expertises".

    464 enfants placés en 2018 à Genève et l'Université qui nous parle de "Genève, Cité des Droits de l'enfant" ... Mais de qui se moque-t-on ? Quelle honte !!!

    Je me demande où se trouvent ces enfants et ceux placés lors des années précédentes et pendant l'année 2019. Au total, combien sont-ils ? Et quelle est la part des placements nécessaires par rapport aux placements abusifs. Pour le savoir il faudrait qu'une organisation totalement indépendante étudie sérieusement toutes les plaintes des parents. Mais qui va le faire ?

    Merci à toutes les personnes qui liront cet article d'alerter les Députés genevois et les professeurs de l'Université de Genève, ainsi que les ONG et le Département des Droits de l'enfant des Nations Unies. Si vous tapez sur Google "30 ans droits enfants", vous trouverez toute une série de liens.

    Sachez que la situation est tout aussi catastrophique dans les cantons de Vaud et Valais. Il serait très utile aussi que les journalistes fassent des investigations pour que l'on sache combien d'enfants ont été placés dans les cantons romands ces dernières vingt années.

    Au vu de la sitution, je ne comprends pas que l'on puisse fêter les 30 ans des Droits de l'enfant. Quelle honte !!!

    Il est urgent d'étudier ces abus sans attendre cinquante ans afin que les responsables de ces abus puissent être entendus et condamnés. Et pour que les victimes obtiennent réparation de leur vivant et dans les meilleurs délais.

    D'où la pétition que j'avais créée. Voir ce lien: http://chng.it/TXzcGCJm5D

    Merci très vivement à Vous de signer et de diffuser cette pétition.

    Merci de diffuser cet article.

    Merci d'avance pour vos commentaires et vos témoignages (texte court).

    Meilleures salutations.