enfants

  • Genève: Deux enfants matraités par les personnes responsables de leur protection !

    Imprimer

    Bonjour,

    Je suis sidérée par les méthodes encore utilisées en 2019 par les personnes payées pour protéger les enfants dans les cantons romands. 

    Voilà un nouvel exemple scandaleux figurant en première page du journal 20 Minutes de ce 23 octobre: https://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/Deux-enfants-places-sans--tre-exposes-a-un-danger-18131945

    Dans cet exemple, ce sont une fois de plus les enfants qui trinquent alors que, justement, ils devraient être protégés par les services de protection des mineurs. Mais la protection fonctionne à l'envers, car le fait de "kidnapper" deux enfants à l'école et de les placer en foyer, alors qu'il n'existait aucun danger pour eux, correspond à un acte extrêmement brutal et traumatisant ! Ensuite, il va falloir des mois ou des années de procédures pour arriver à obtenir la libération de ces deux enfants. Leur traumatisme va durer des mois ou des années. Mais cela ne bouleverse que certains citoyens et citoyennes.

    Cet exemple n'est pas isolé. Ces méthodes sont utilisées dans plusieurs cantons romands. Si les parents n'arrivent pas à s'entendre, il faut donner des ultimatums aux parents, mais ne pas très gravement punir et traumatiser les enfants en les plaçant de force dans un foyer !

    Je me demande aussi pour quelles raisons les politiciens et politiciennes (qui font mille promesses avant d’être élus) n’interviennent pas et acceptent les abus extrêmement graves effectués par ces services dits de protection des mineurs. Genève abrite certaines organisations se targuant de défendre les Droits de l'Homme et pourtant dans ce genre de situation personne n'agit et les fonctionnaires qui utilisent ces méthodes scandaleuses ne sont jamais sanctionnés. Pourquoi ???

    Merci de diffuser cet article à vos amis et aux Députés de votre canton. Peut-être que l'un d'eux aura le courage de vous répondre. Ou d'envoyer un commentaire sur ce blog, au bas de cet article, pour nous expliquer les raisons de ce laxisme incompréhensible.

    Merci d'avance pour vos commentaires et pour vos témoignages (message court, merci). Meilleures salutations.

    PS: Les très graves abus d'autorité pratiqués en Suisse de 1930 à 1981 viennent d'être étudiés par une Commission Indépendante d'Experts. Il faut bien comprendre que ces abus ont continué après 1981, d'où cette pétition qui réclame que les abus ayant eu lieu après 1981 soient également étudiés et cela sans attendre plus de 30 ans, afin de pouvoir sanctionner sérieusement les auteurs de ces abus. Pour signer cette pétition, voici le lien: http://chng.it/TXzcGCJm5D

  • Genève: Manifestation de parents en détresse, les gilets orange, le 1er juin 2019.

    Imprimer

    Bonjour,

    Les gilets orange manifestent dans les villes de Suisse romande depuis début février 2019. Qui sont les gilets orange ? Ce sont des parents en détresse qui subissent des décisions arbitraires lors de divorces et les décisions souvent incompréhensibles des autorités de protection des enfants.

    Voilà un article au sujet de ces gilets orange:

    https://www.20min.ch/ro/news/vaud/story/Apres-les-gilets-jaunes--les-gilets-orange-sur-la-place-23669697

    Un article bouleversant, publié dans le Matin Dimanche du 26 mai 2019 indique que ces parents manifesteront à Genève le 1er juin.

    Leur devise "Touche pas à mon enfant" est aussi le titre de leur page Facebook gérée par un père divorcé de 46 ans vivant à Yverdon (Vaud). Voilà le lien:

    https://www.facebook.com/SOSpapa.suisse/

    Pour ceux qui viennent à Genève en train le rendez-vous est fixé le 1er juin à 13h à la gare Cornavin. Puis rendez-vous à 14h au Bd. St-Georges 16 à Genève et la manifestation se terminera à 16h30. Prendre avec soi au moins un gilet orange.

    Cet exemple montre que les abus d'autorité n'ont pas eu lieu uniquement de 1930 à 1981, ce qui est insinué par les articles actuels publiés dans la presse concernant environ 60'000 innocents ayant subi en Suisse les internements administratifs (à ce sujet voir l'article précédent de ce blog). Pendant cette période des enfants avaient aussi été internés.

    Je suis ravie d'apprendre que des parents se regroupent maintenant pour pouvoir mieux se défendre. C'est primordial.

    Coïncidence: J'apprends ce lundi 27 mai 2019 qu'une association a été créée pour aider les victimes de ces abus d'autorité. L’association se nomme "Changer la Vie".
    Le site web est actuellement en construction. L'adresse email est:

    info@changerlavie.ch

    Merci de diffuser ces informations aux parents en difficultés et à leur famille. 

    Merci d'avance pour vos commentaires.

    Meilleures salutations.

  • Droits de l'enfant dès 12 ans: Importante décision du Tribunal fédéral.

    Imprimer

    Bonjour,

    Suite à une décision prise par l'Autorité de Protection de l'Enfant et de l'Adulte (APEA) d'Olten, le Tribunal fédéral vient de confirmer que dès 12 ans il faut tenir compte de l'avis de l'enfant concernant sa garde suite au divorce de ses parents. Voilà l'article:

    https://www.msn.com/fr-ch/news/other/la-justice-valide-le-souhait-d-e2-80-99une-ado-de-ne-pas-vivre-avec-son-p-c3-a8re/ar-AAzXi6i

    Dans cet article, il est écrit: «L’évolution est en cours en Suisse depuis le début des années 2000. Les enfants sont considérés comme experts de leurs besoins et de leur bien-être et plus comme simples objets d’une protection. Lorsqu’ils sont capables de discernement, soit à partir de 12 ans en matière de droit de la famille, leur opinion a un poids important dans les décisions les concernant.» La jurisprudence fédérale va dans ce sens.

    Cette décision du TF va certainement aider de très nombreux enfants qui vont enfin être entendus. C'est fondamental de tenir enfin compte de leur avis. 

    Merci de diffuser ce message autour de vous. Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.