européenne

  • Comment George Soros influence la CEDH !

    Imprimer

    Bonsoir,

    Un article publié le 20 février 2020 par le magazine Valeurs Actuelles fait d'énormes vagues. Félicitations aux personnes ayant réalisé cette enquête et publié cet article.

    Mais avant de lire cet article il est très important de bien savoir qui est le milliardaire George Soros et quelle est sa philosophie. Pour connaître son parcours, voir ce lien de Wikipedia:

    https://fr.wikipedia.org/wiki/George_Soros

    L'écrivain Pierre-Antoine Plaquevent a publié le livre "Soros et la société ouverte" en octobre 2018 aux Editions "Le Retour aux Sources", 366 pages.

    Spécialiste de la « société ouverte de Soros », Pierre-Antoine Plaquevent fournit, dans un entretien accordé en 2019 à TVLibertés, des explications très importantes concernant la philosophie de G. Soros et les buts qu'il recherche. Je vous conseille très vivement de regarder cette vidéo d’environ 25 minutes:

    https://www.youtube.com/watch?v=WTrVAizRUWY

    Grâce à cette vidéo on comprend bien l'idée de G. Soros de créer un Etat unique au niveau mondial qui remplacerait les Etats actuels. La Haute Finance deviendrait alors toute puissante. Pour atteindre ce but G. Soros utilise les ONG qu'il finance. Cela permet de contourner les décisions démocratiques.

    L'article du magazine Valeurs Actuelles publié le 20 février 2020 explique très clairement comment le réseau d’ONG financées par George Soros influence les décisions de la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH). La personne ayant enquêté se nomme Grégor Puppinck. Voilà cet article:

    https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/politique/enquete-comment-georges-soros-infiltre-la-cour-europeenne-des-droits-de-lhomme-116286

    Cet article est fondamental car il apporte des explications, que la grande majorité des citoyens ignorent, permettant de comprendre que les juges de la CEDH ne sont pas indépendants. Il permet aussi de comprendre quel est le rôle des ONG financées par G. Soros au niveau de la CEDH.

    Merci de diffuser cet article à vos amis. Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

    Mise à jour du 2 mars 2020: Etant donné que les lois en Suisse ne sont souvent pas appliquées, qu'il est ensuite impossible de faire corriger les erreurs des magistrats, j'avais créé une pétition réclamant un contrôle du travail des magistrats et des sanctions pour les magistrats qui prennent des décisions sans appliquer les lois. Merci de signer cette pétition: http://chng.it/vY2f7HxY

    Je constate qu'il faudrait créer la même pétition pour les juges de la CEDH.

    En effet les juges de la CEDH rejettent la majorité des plaintes qu'ils reçoivent (envoi d'une décision standard non motivée d'une demi page) et quand ils traitent une plainte, souvent ils ne sont pas indépendants ce qui vient d'être expliqué suite à l'enquête du lanceur d'alerte Grégor Puppinck ! Voilà des informations concernant les activités de ce lanceur d'alerte, directeur du Centre Européen pour le Droit et la Justice.

    https://eclj.org/writers/gregor-puppinck?lng=fr

    Sur ce site vous pouvez signer la pétition réclamant la fin des conflits d'intérêts à la CEDH.

    Mise à jour du 5 mars 2020: Une vidéo de 6 minutes,créée par KLA.TV, explique qu'il existe deux laboratoires de recherches situés à Wuhan en Chine, dont un laboratoire financé par George Soros. Alors voilà les suppositions concernant l'origine du Coronavirus:

    https://www.youtube.com/watch?v=Gpfl1HQ0U_w&feature=share&fbclid=IwAR2b_G3oCMAtyOO1jblYh6aQkOrAJ9sPxzajF3Iv7Yf2OhQFQ5qBccDPg_E

  • Pétition d'Elise Lucet pour la liberté d'expression dans l'Union Européenne.

    Imprimer

    Bonjour,

    La liberté d’expression des lanceurs d’alerte et des journalistes étant menacée dans l’Union Européenne par une nouvelle loi sur le "secret des affaires", la formidable journaliste Elise Lucet de Cash Investigation a créé une pétition. Merci de la signer et de transmettre l'information à vos amis.

    Voilà le lien : https://www.change.org/p/3534485/u/11121051?utm_source=petition_update&utm_medium=email&utm_content=featured_news&tk=OLr-fJ9d4_T8ZywW2IDlh22L7HuGuLFV9f_hNILh-Ko

    Et en Suisse que fait-on pour améliorer la liberté d'expression des lanceurs d'alerte et des journalistes ? Une nouvelle loi est paraît-il en préparation ... et ce sujet est en discussion à Berne depuis 2003 !  

    Meilleures salutations. Merci pour vos commentaires.

     

  • Cour Européenne des Droits de l'Homme

    Imprimer

    Bonjour,

    Grâce à un internaute, je viens de prendre connaissance du texte de la Convention Européenne des Droits de l'Homme et je constate que la justice de notre pays n'applique pas les Droits de l'Homme tels qu'ils sont décrits dans cette convention.

    Mon expérience, de 2007 à ce jour dans le canton de Vaud, me permet de citer quelques cas vécus.

    L'article 6 de la Convention stipule qu'un citoyen a droit à un procès équitable. Lors de ma condamnation pour diffamation, le juge pénal a refusé mes moyens de preuves et n'a pas traité les très graves contradictions présentes dans les déclarations écrites. Les témoignages n'ont pas été protocolés (deux audiences). Puis, dans le jugement, le juge pénal a indiqué que les trois estimations que je contestais étaient justes, alors qu'elles sont fausses de plusieurs millions (biens immobiliers non estimés) et que je possédais des preuves écrites .... Une des raisons de mes soupçons.

    L'article 10 cite le droit à la liberté d'expression. En Suisse, cette liberté d'expression donne souvent lieu à une condamnation pénale pour diffamation. Le Code pénal suisse (art. 173 CP) prévoit pourtant que le citoyen ne sera pas condamné et dit (alinéa 2): "L'inculpé n'encourra aucune peine s'il prouve que les allégations qu'il a articulées ou propagées sont conformes à la vérité ou qu'il avait des raisons sérieuses de les tenir de bonne foi pour vraies". Dans mon cas, cela n'a pas été appliqué ...

    L'article 13 traite du Droit à des recours effectifs. Cet article est très important, car souvent les jugements ne contiennent pas les voies de recours. Et cela m'est arrivé plusieurs fois. Une autre technique employée consiste à vous faire signer une convention (juste avant le dépôt d'un recours) qui vous interdit de déposer le recours en question. Ensuite, vous vous apercevez que les informations indiquées dans un Tribunal pour vous faire signer ladite convention étaient fausses ... Etant donné que pour déposer une demande à la CEDH, il faut avoir passé par tous les niveaux du Droit du pays (article 35) et fait les recours prévus (cantonal, fédéral), je comprends mieux la stratégie utilisée. En vous empêchant de recourir, vous ne pouvez pas obtenir la décision cantonale ou fédérale. Mais vous pouvez utiliser cet article 13. 

    Je conseille très vivement aux citoyens qui ont vécu des difficultés judiciaires (et en Suisse au vu du nombre de recours déposés au TF ils sont très nombreux ...) de prendre connaissance de la Convention des Droits de l'Homme: http://www.echr.coe.int/Documents/PO_pack_FRA.pdf

    Il est important aussi de savoir que la Cour Européenne ne facture pas ses prestations. Ce qui donne accès à la justice, contrairement à la Suisse où les frais de justice sont exorbitants (frais d'avocat, frais de justice, etc). Ce qui décourage les citoyens ou les empêche de défendre leurs Droits. En Suisse, il existe la possibilité de demander un avocat d'office, mais si vous êtes condamné (car les articles de loi ne sont pas appliqués), alors les frais seront à votre charge. Et en plus, les frais de recours au TF ne sont pas pris en charge et sont très élevés.

    Merci de transmettre ce texte à vos amis. Merci pour vos commentaires (courts).