fondamentales

  • Corruption en Suisse: Déclarations de M. Martin Hilti, directeur de TI en Suisse.

    Imprimer

    Bonsoir,

    Transparency International (TI) publie chaque année un classement des pays en fonction de la corruption. Mais personne ne comprend sur quelles bases ce classement est réalisé. Etant donné que TI refuse d'étudier les cas concrets de corrruption ayant été étouffés par les magistrats, je doute depuis longtemps de leurs statistiques. Voir les articles de ce blog à propos de la lutte contre la corruption et des statistiques publiées par Transparency les années précédentes.

    Un article publié le 23.1.2020 par le journal Le Temps apporte enfin des informations primordiales faites par M. Martin Hilti, directeur de TI en Suisse, qui dit, je cite: "que la 4e place de la Suisse est trompeuse car trois domaines ne sont pas pris en compte dans le classement. Et c'est particulièrement là où, selon lui, la Suisse affiche de "graves lacunes".

    M. Hilti indique que la Suisse n'a pas de loi sérieuse protégeant les lanceurs d'alerte. Il sous-entend donc que les personnes prenant connaissance d'une affaire de corruption ne la dénonceront pas.

    M. Hilti dit ensuite que la lutte contre le blanchiment d'argent et contre la corruption dans le secteur privé et dans le sport sont au point mort en Suisse.

    Enfin, il déclare que le classement de Transparency International ne traite que la corruption dans le secteur public !!!

    Ses déclarations confirme mon sentiment: les statitistqiques de TI ne reflètent pas du tout la réalité de la corruption en Suisse, place financière, dont les acteurs sont des sociétés et des personnes privées !

    Je me demande tout-de-même pourquoi M. Hilti n'a pas fourni ces précisions primordiales les années précédentes, quand les statistiques de TI étaient publiées, faisant croire que la corruption en Suisse était un phénomène peu important.

    Voilà l'article du Temps que je vous conseille de lire:

    https://www.letemps.ch/suisse/lutte-contre-corruption-ne-progresse-suisse-selon-transparency-international

    Merci très vivement au journaliste du Temps ayant réalisé cet article. Merci de diffuser ces informations à vos amis.

    Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.