22/03/2017

Vaud: Plus de transparence avant les élections de fin avril 2017. Urgent. Merci.

Bonjour,

Un journaliste a eu la bonne idée de poser une excellente question à M. Jacques Nicolet, candidat UDC au Conseil d'Etat vaudois. Voilà l'article: 

http://www.24heures.ch/vaud-regions/L-UDC-Nicolet-soutien...

 

Cela a permis de connaître les pensées profondes d'un candidat. M. Jacques Nicolet soutient Marine le Pen ... Cet exemple montre que la transparence est indispensable pour que les citoyens puissent voter pour un candidat. Il est regrettable que la transparence soit si difficile à obtenir.

 

Au vu des réactions des autres politiciens PLR qui se sont associés à M. Nicolet pour un ticket de droite et qui essaient maintenant de minimiser la "gaffe" réalisée, cela montre que la transparence n'est pas la bienvenue. La gestion de cette "gaffe" est donc très intéressante aussi et signifie: Attention, les citoyens ne doivent pas connaître la réalité ... Vraiment consternant.

 

Il est urgent que chaque candidat aux futures élections vaudoises indique clairement quels sont ses liens politiques et ses idées, mais aussi quels sont ses liens secrets avec les clubs de service et la franc-maçonnerie. Merci à chaque candidat d'annoncer cela pendant sa campagne, de façon claire, et sans nous dire ensuite qu'il s'agit d'une "gaffe".

 

Merci aux journalistes qui continueront à poser des questions fondamentales qui dérangent et qui publieront les réponses obtenues.

 

Cette pétition réclamant toute la lumière avant les votations de fin avril 2017 est toujours d'actualité. Merci de la signer et de la difffuser.

https://www.change.org/p/grand-conseil-de-l-etat-de-vaud-...

 

Merci d'avance pour vos commentaires. Ils seront publiés sur ce blog. Meilleures salutations. 

18/01/2015

Abandon du taux plancher de 1,20CHF par la BNS

Le 15 janvier 2015, la BNS a décidé d'abandonner le taux artificiel de 1,20 CHF pour 1 Euro existant depuis 2011. Consternation des industriels, de certains politiciens et des milieux touristiques qui en plus reprochent la méthode utilisée: décision surprise. Le soir du 15 janvier, 1 Euro valait 1,04 CHF ce qui montre bien que le cours de 1,20 CHF était artificiel et que la décision surprise était nécessaire.  

Concernant cette décision surprise, les milieux industriels et les entreprises font la même chose quand ils décident de licencier du personnel, de fermer une usine ou une succursale. Naturellement, cela touche les employés, alors les patrons ne sont pas offusqués. Ce qu'ils n'aiment pas ce sont les décisions surprises qui les touchent eux. Ou plutôt qui touchent leur porte-monnaie.

Quant à l'Euro, je viens de lire un article à ce sujet sur le site de la TDG "Faute vénielle ou péché mortel ?" et son auteur, M. Marian Stepczynski, pense que l'Euro va remonter. Très bien. Si l'Euro remonte, alors le taux plancher n'est plus nécessaire. La BNS a donc bien fait de supprimer ce taux plancher artificiel et de laisser le taux s'établir en fonction de l'offre et de la demande.

Et si, suite aux décisions qui vont intervenir ces prochains jours, l'Euro baissait ? Il est bien clair que la BNS n'aurait pas pu continuer à soutenir ce taux plancher de 1,20 CHF pour 1 Euro. Elle a donc bien agi en prenant sa décision le 15 janvier.  

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

20:54 Publié dans Air du temps, Banques suisses, Finance, Suisse | Tags : bns, abandon, taux, plancher, franc, suisse, euro | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |