22/05/2018

Manuel de Me Gabriella Wennubst expliquant ce qu'est le harcèlement.

Bonjour,

Mme Yasmine Motarjemi, spécialiste des questions de harcèlement (en procès contre Nestlé depuis 2011 à cause du  harcèlement subi), me signale la publication du nouveau manuel réalisé par Me Gabriella Wennubst: "Mobbing et Harcèlement: un manuel pour tous; les clés de décryptage", publié par le Centre d'Etude des droits de la Personnalité (CEDP).

Au sujet de ce manuel, voilà ce que Mme Motarjemi m'a écrit:

"J'ai parcouru le manuel reçu aujourd'hui et je le trouve tellement clair et pratique que je pense que, pour se protéger, tout employé, tout étudiant devrait lire ce manuel pour apprendre à reconnaitre les signes de harcèlement; également les hommes/femmes de loi, par exemple les juges, les avocats, les enquêteurs, ainsi que les médecins. Il y a une bonne liste de références bibliographiques ainsi qu'un lexique très utile.

Je pense que dans toute plainte pour harcèlement, une copie de ce manuel devrait faire partie des documents soumis au tribunal afin que, avant de juger, les juges comprennent ce phénomène.".

Vous pouvez commander ce manuel en envoyant un email à l'adresse droit.cedp@bluewin.ch

Renseignement pris, il coûte 24.- CHF auxquels il faut ajouter les frais de port (2.- CHF pour l'envoi en Suisse romande).

Merci très vivement à Mme G. Wennubst d'avoir réalisé un tel document, car le mobbing et le harcèlement touchent de nombreux employés, mais aussi les victimes du pouvoir judiciaire qui doivent effectuer des démarches pendant des années sans arriver à obtenir justice et subissent ensuite de multiples abus d'autorité pendant des années ...

Merci d'avance pour vos commentaires et pour vos témoignages. Meilleures salutations.

19/10/2017

Justice suisse et harcèlement sexuel: 80% des victimes perdent leur procès !

Bonjour,

La chercheuse et Professeure de droit à l'Université de Genève, Mme Karine Lempen, a étudié environ 200 décisions de justice prises en Suisse entre 2004 et 2015, liées au harcèlement sexuel.

Dans 80% des cas les victimes ont perdu leur procès. Naturellement, cela ne m'étonne pas. Les prédateurs sont souvent des citoyens dominants, bien protégés par la "justice". Un patron d'entreprise a beaucoup plus de poids qu'une simple employée ...

Au sujet du travail de recherche de Mme Lempen, un article a été publié dans la presse il y a quelques semaines, mais je ne l'ai pas retrouvé.

Voilà l'article publié le 18 octobre 2017 sur le site de la RTS:

https://www.rts.ch/info/suisse/9009130--en-suisse-80-des-...

Etant donné que la "justice" ne fait pas son travail correctement, cela empêche les victimes de déposer une plainte. En plus, la "justice" en Suisse demande aux victimes d'effectuer les avances de frais de "justice". Cela est inadmissible. Mais personne ne réagit.

Et maintenant, suite à l'affaire Weinstein, certaines personnes s'étonnent de voir déferler une pluie de messages envoyés par les victimes sur les réseaux sociaux. Des témoignages de victimes sont également enfin publiés dans les journaux locaux. Voir par exemple le journal 24 Heures de ce 19.10.2017. Cela montre que de nombreuses victimes voudraient parler et agir. Excellente nouvelle. L'union fait la force.

J'espère vivement que la "justice" suisse va enfin être obligée de travailler beaucoup plus sérieusement. Pour obtenir cela il n'y a qu'une seule solution: contrôler le travail de la justice en contrôlant la qualité des décisions prises (application des normes de qualité utilisées dans l'industrie). A ce sujet, merci de signer cette pétition et de la diffuser:

https://www.change.org/p/le-grand-conseil-des-cantons-sui...

 

Utiliser la vidéo lors des procès aiderait certainement aussi les victimes de harcèlement sexuel. Chaque victime devrait pouvoir demander que la vidéo soit utilisée. A ce sujet, merci de signer cette pétition et merci de la diffuser: 

https://www.change.org/p/aux-parlementaires-suisses-et-au...

 

Il faudrait aussi que les pièces produites ne soient pas renvoyées aux parties concernées à la fin du procès. Afin que des archives sérieuses soient conservées, ce qui n'est pas le cas actuellement en Suisse. Il s'agit d'une très grave lacune qui, naturellement, arrange de nombreuses personnes. Une fois de plus, personne ne réagit concernant ce problème d'archives inexistantes dans un soi-disant Etat de droit.

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.

 

29/05/2017

Harcèlement au travail: expérience vécue par Mme Yasmine Motarjemi chez Nestlé (2000 à 2010).

Bonjour,

France Culture a interviewé Mme Yasmine Motarjemi, responsable de la sécurité alimentaire du groupe Nestlé depuis 2000, et je vous conseille très vivement d'écouter son témoignage, publié par l'émission "Des citoyens qui changent le monde". Merci de consacrer 28 minutes de votre temps à écouter les explications de Mme Motarjemi concernant le harcèlement subi dès 2006, alors qu'elle se plaignait de défaillances dans le domaine de la sécurité alimentaire.

Voilà le lien de cette émission française (voir également la lettre de Mme Motarjemi au nouveau CEO de Nestlé, M. Mark Ulf Schneider publiée sur ce site):

https://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/des-citoyens-qui-changent-le-monde-6-yasmine-motarjemi-seule-contre

La conclusion de Mme Motarjemi, à la fin de son témoignage, est très inquiétante. Suite au procès de Mme Motarjemi contre Nestlé, commencé en 2011 (Chambre patrimoniale du canton de Vaud, Suisse), mais toujours en cours en 2017 ..., aucun employé d'une grande entreprise, en Suisse, n'osera se plaindre en justice. 

Heureusement que certains journalistes osent encore publier de tels témoignages. Merci à eux. Et merci à Mme Yasmine Motarjemi pour son courage et sa ténacité.

Merci d'avance pour vos commentaires. Meilleures salutations.